Ghana Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
GHANA : Fermeture des camps de refugiés Libériens en juin 2012
 

GHANA : Fermeture des camps de refugiés Libériens en juin 2012

 
 
 
 5499 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 15 décembre 2011 - 20:37

::ACTUALITÉ INFO NEWS GHANA::

© koaci.com - Tous les camps abritant les refugiés Libériens au Ghana seront fermés au plus tard le 30 juin 2012. Une fois cette date expirée, les autorités cesseront de reconnaitre aux concernés leur statut de refugiés au Ghana.
CÂ’est en substance ce que le Coordonnateur du Conseil des Refugiés au Ghana, Padi Tetteh, a révélé à  Accra le mercredi dernier devant la presse. Pour Tetteh, étant donné que la guerre a cessé et que les choses sont revenues à  la normale au Liberia, les 11.000 réfugiés Libériens au Ghana sont donc priés dÂ’opter pour un rapatriement volontaire avant lÂ’expiration du délai.

Le séjour des réfugiés Libériens au Ghana tirent furtivement vers sa fin. Les uns et les autres sont priés dès à  présent et de façon volontaire à  faire leurs bagages en vue de rejoindre leur pays.

En dehors de la raison officielle du retour à  la stabilité au Liberia, la décision de la fermeture des camps qui a été décidée de concert avec la communauté internationale et singulièrement le Haut Commissariat des Nations Unies aux Refugiés (UNCHR) vise avant tout à  résoudre le problème des sites empruntés aux populations et aussi lÂ’urbanisation dans la métropole dÂ’Accra.

Pour être clair sur ce point, le Coordonnateur Tetteh a déclaré que le site de Buduburam nÂ’a pas été destiné à  être de façon permanente un lieu dÂ’asile pour les réfugiés. Dans le même temps, il a fait savoir que l'augmentation de la population à  Accra couplée avec la construction des structures illégales non autorisées, lesquelles forment des bidonvilles, empêchent aujourdÂ’hui les plans dÂ’urbanisation et surtout le tracé du réseau routier.

Eu égard à  ces réalités qui se posent sur le terrain, Tetteh a conclu «qu'aucun statut de réfugié nÂ’est permanent. Nous proposons que la terre soit rendue aux populations autochtones ».

Toutefois, les autorités en charge des réfugiés affirment quÂ’au delà  de la date du 30 juin 2012, les communautés locales qui adopteront les réfugiés Libériens qui ne seraient pas partis recevront une aide substantielle du gouvernement.

La guerre civile qui a éclaté au Liberia dans les années 90 avait forcé beaucoup de citoyens à  trouver asile Ghana. Mais depuis lÂ’élection de la Présidente Ellen Sirleaf, le pays a renoué dÂ’avec la stabilité et cÂ’est à  raison que le HCR encourage les refugiés Libériens à  retourner pour prendre une part active dans la refondation du Liberia.

Mensah,KOACI.COM ACCRA; copyright © koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Gabon: Remis après son AVC, Ali Bongo vous apparait il désormais apte à bien présider le pays?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: DJ Arafat était il véritablement un exemple pour la jeunesse ivoirienn...
 
721
Oui
22%  
 
2511
Non
75%  
 
98
Sans Avis
3%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008