Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
SENEGAL: A moins dÂ’une semaine de lÂ’élection Présidentielle: Inquiétude et Confusion totale !
 

SENEGAL: A moins dÂ’une semaine de lÂ’élection Présidentielle: Inquiétude et Confusion totale !

 
 
 
 6828 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 17 février 2012 - 19:26

::ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE SÉNÉGAL 2012::

DAKAR LE 17 FEVRIER 2012 © koaci.com -La capitale Sénégalaise vit une situation indescriptible. En tout cas, cÂ’est du moins ce que lÂ’on puisse dire à  moins dÂ’une semaine de lÂ’élection présidentielle du 26 février 2012. Est-il possible dÂ’organiser le scrutin du 26 février 2012 ? Voilà  la question quÂ’il faut se demander.

Difficile ! Difficile ! Incompréhensible au regard de ce qui se passe à  Dakar. LÂ’inquiétude plane partout et, les citoyens sénégalais ne savent plus où mettre les pieds. Lorsque lÂ’on commence à  lancer des grenades lacrymogènes dans des mosquées, lÂ’heure est devenue grave dans la capitale Sénégalaise.
Le Sénégal qui fut un modèle de démocratie en Afrique de lÂ’ouest ne lÂ’est plus. Triste sort !

Les jeunes du pays ont voulu encore battre le macadam ce vendredi à  la place de lÂ’indépendance pour combattre la candidature du président sortant Abdoulaye Wade. Mais les forces ont dispersé la foule. A lÂ’instant, partout, dans les rues de Dakar, les jeunes sÂ’opposent aux forces de lÂ’ordre.

« Ce qui se passe aujourdÂ’hui au Sénégal est inadmissible » a dit Ibrahima Fall ,Candidat à  la Présidentielle du 26 février 2012.
« LÂ’heure est grave; Abdoulaye Wade est responsable de tout ce qui arrivera demain pour le pays » déclare t-il.

Pour sa part,le candidat réfuté Youssou Ndour estime quÂ’Abdoulaye Wade nÂ’est pas au courant de ce qui se passe. « Il est isolé,il est dans les nuages » a-t-il laissé entendre.

En tout cas, au moment de boucler ce papier, la situation est toujours confuse à  Dakar. LÂ’on note des blessés dont un reporter français (ph) et dÂ’autres citoyens sénégalais dont certains vaquaient à  leurs occupations. LÂ’on nÂ’avait aussi signalé lÂ’arrestation du candidat Cheikh Bamba Dièye, Candidat à  lÂ’élection présidentielle du 26 février ; il vient dÂ’être relà¢ché à  peine moins de 20 mn.

Le commissaire de Dakar Arona Sy que nous avons approché, tout à  lÂ’heure a démenti lÂ’information : « On connaît la loi, on ne peut pas arrêter un candidat en campagne ; cÂ’était juste pour lÂ’accompagner » informe le commissaire central de Dakar Arona Sy. La rédaction de KOACI y reviendra dans les prochaines heures

Malickou Ndiaye sur la route du centre ville , KOACI.COM DAKAR, copyright © koaci.com

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Après les résultats de l’analyse de l’intoxication à Abatta, faut-il interdire la fabrication du Koutoukou dans le pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: En remerciant des acteurs qui ont pris part à élaboration de la nouvel...
 
1769
Non
48%  
 
1920
Oui
52%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008