Gabon Tribune
 
Cliquez pour agrandir l'image  
TRIBUNE GABON: Ngounié à  l'heure du palmier à  huile
 

TRIBUNE GABON: Ngounié à  l'heure du palmier à  huile

 
 
 
 6716 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 13 mars 2012 - 17:10

Les Singapouriens d'Olam à  la conquête des matières premières du Gabon

::CONTRIBUTION PARTICIPATIVE POSTEE PAR UN KOACINAUTE ::

Mouila, 12 mars – Les populations des départements de Tsamba-Maghotsi (Fougamou) et de la Douya-Onoye (Mouila) ont fait part de leur adhésion au projet de création d'une plantation industrielle de palmiers à  huile dans la région par la société Olam Palm Gabon en présence des autorités administratives au cours d'une consultation publique à  l'hôtel du Lac Bleu de Mouila.

Le projet concerne principalement les villages situés sur l'axe Fougamou/Mouila autant sur la national 1 que sur le long de la rivière Ngounié à  partir de Saint Martin. Pour les auxiliaires de commandement (chefs de village, de regroupement et cantons) qui ont représenté les habitants desdits villages, ce projet sera une opportunité pour leurs fils avec notamment les milliers d'emploi prévus.

La consultation publique de Mouila est une étape qui fait suite à  plusieurs autres étapes réalisées dans les villages concernés par le projet et menée par le cabinet d'étude ECOSPHERE, mandaté par Olam Palm Gabon pour la réalisation d'une étude sur l'impact environnementale et sociale qui a débuté il y a six mois a-t-on appris.

Cette rencontre a été l'occasion pour le Vice-président du groupe Olam International, Arun Venkataraman de manifester sa satisfaction.

« Nous nous réjouissons du chemin parcouru et espérons que les travaux de ce jour permettront de faire un pas de plus vers la concrétisation du projet de plantation industrielle de palmier à  huile dans la région de Mouila », a-t-il déclaré.

Considéré comme un projet important et capital par les plus hautes autorités du Gabon, notamment par le Président de la République, Chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba, le représentant du cabinet d'étude et chef de mission de la délégation, Gerly Ekoty a dit toute la détermination d'ECOSPHERE à  s'investir dans ce projet.

Les préfets des deux départements n'ont ménagé aucun effort pour faciliter cette consultation publique. D'ailleurs le préfet du département de la Douya-Onoye, Hervé Patrick Diyembou, a salué l'adhésion et remercié les populations en indiquant que « ce projet correspondait totalement à  la volonté politique du Chef de l'Etat », et d'ajouter que : « C'est bien que les populations soutiennent ce genre d'action ».

Signalons que la direction générale de l'Environnement à  qui l'étude d'impact sera remise au terme des travaux était présente à  cette consultation publique. Ils ont également manifesté leur satisfaction pour la participation des populations à  cette étape.

A la fin de ladite étude d'impact a-t-on appris, une autre consultation publique sera organisée afin que toutes les parties prenantes soient imprégnées des résultats. « C'est à  ce moment que l'on saura si le projet sera réalisable ou pas », a dit le chargé d'étude du directeur général de l'Environnement et de la Protection de la nature, Emmanuel Bayani Ngoyi.

source koacinaute gabon ews


Ps: KOACINAUTE = MEMBRE PARTICIPATIF DE KOACI INSCRIS SUR KOACI (lien inscrit toi en page dÂ’accueil)
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Affaire de la préfecture de policie, le comportement des forces spéciales a-t-il brisé leur myhthe?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008