Gabon Tribune
 
Cliquez pour agrandir l'image  
GABON : Ali Bongo veut punir sévèrement «les auteurs des crimes de sang, dÂ’agressions sexuelles et dÂ’anthropophagies »
 

GABON : Ali Bongo veut punir sévèrement «les auteurs des crimes de sang, dÂ’agressions sexuelles et dÂ’anthropophagies »

 
 
 
 5228 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 07 mai 2012 - 10:43

GABON - LIBREVILLE LE 7 MAI 2012 - KOACINAUTE - Le Président gabonais, Ali Bongo Ondimba vient de prendre une décision visant à  punir sévèrement tout auteur des crimes, conformément à  la loi en vigueur au Gabon, suite à  la recrudescence ces derniers temps des crimes rituels et autres formes dÂ’agressions, y compris le harcèlement sexuel et dÂ’anthropophagies, perpétrés par des criminels très souvent non identifiés.

Aussi vieux que le monde et toujours présent au sein de nos société y compris nos administrations, aussi bien publiques que privées, le harcèlement sexuel, avec son corollaire, lÂ’intimidation pour arriver à  ses fins, le blocage de dossiers des collègues pour freiner lÂ’ascension socio-professionnelle, la promotion « canapé » au détriment des diplômes et de la compétence, etc, autant de facteurs qui relèvent dÂ’un comportement peu orthodoxe, qui ne favorise pas le développement véritable dÂ’une société, et partant dÂ’un pays.

LorsquÂ’on sait quÂ’il y a un nombre inestimable de femmes et voire même dÂ’hommes, qui sont actuellement persécutés au sein de leurs administrations, et dÂ’autres qui ont été tout simplement réduits à  moins que rien du fait du refus opposé face au harcèlement sexuel par un supérieur hiérarchique.

Ainsi, cette décision prise par le Président de la République, au terme du conseil des ministres du jeudi dernier visant à  traquer et punir très sévèrement ces criminels, vient mettre à  nu, certains comportements déviants qui gangrènent la société gabonaise, tout en donnant un peu de force aux plus faibles.

« Cette décision combien salutaire participera non seulement à  rassurer les populations, mais aussi à  désengorger les prisons témoignant ainsi le respect dû aux détenus. Elle permettra également la consolidation de lÂ’Etat de droit et lÂ’édification dÂ’une nation stable forte », a soutenu le Chef de lÂ’Etat lors de sa récente déclaration à  lÂ’administration centrale.

Une décision vivement saluée par les populations qui pensent déjà  à  un début de solution à  ces phénomènes criminels qui ont fini par causer la psychose dans tous les niveaux de la société Gabonaise.

Il est donc plus que salutaire que des mesures répressives prises, pour assainir lÂ’environnement professionnel, pour un meilleur rendement, mais également pour assurer la sérénité au sein de la société.
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Tribune
 
Koacinaute: Le Sénégal des disparités…: Pour que nul n'en ignore !
 
 
Koacinaute: Le Sénégal des disparités…: Pour que nul n'en ignore !
Tribune
 
Koacinaute : L'Astra, les traducteurs sénégalais à  nouveau organisés
 
 
Koacinaute : L'Astra, les traducteurs sénégalais à  nouveau organisés
Tribune: Le RDR perd son électorat en Europe.
Tribune
Tribune: Le RDR perd son électorat en Europe.
Côte d'Ivoire il y a 1 an
 
Gabon: Qui est derrière la crise institutionnelle ?
Tribune
Gabon: Qui est derrière la crise institutionnelle ?
Gabon il y a 1 an
 
Koacinaute:  Moulay Hicham persona non grata en Tunisie !
Tribune
Koacinaute: Moulay Hicham persona non grata en Tunisie !
Maroc il y a 1 an
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
GABON : Ali Bongo veut punir sévèrement «les auteurs des crimes de sang, dÂ’agressions sexuelles et dÂ’anthropophagies »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Après les résultats de l’analyse de l’intoxication à Abatta, faut-il interdire la fabrication du Koutoukou dans le pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008