Ghana Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
GHANA 2012:  Vacance du poste du candidat du NDC à  la présidentielle, le parti se prononce ce jeudi
 

GHANA 2012: Vacance du poste du candidat du NDC à  la présidentielle, le parti se prononce ce jeudi

 
 
 
 6876 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 26 juillet 2012 - 11:11

John Mahama (ph) en rouge aux cotés dÂ’Atta Mills qui semblait prier à  la primaire 2011 du NDC à  Sunyani

GHANA - ACCRA LE 26 JUILLET 2012 © koaci.com - Le Congrès National Démocratique (NDC), le parti au pouvoir au Ghana, se réunit ce jeudi 26 juillet 2012 à  Accra pour designer probablement le nouveau Président John Mahama, comme son candidat à  la présidentielle de décembre 2012 en lieu et place du feu Président et candidat à  sa propre succession, John Atta Mills, qui est décédé brusquement le mardi dernier.

Hier mercredi, le NDC a choisit John Mahama comme le nouveau président du parti. Sauf coup de théà¢tre de dernière minute, le nouveau Président qui est perçu aujourdÂ’hui comme le « goodluck nigérian » du Ghana est en passe de tirer profit dÂ’une situation douloureuse qui entraine la sympathie des électeurs ghanéens.

Après la brusque disparation du Président Atta Mills, le NDC sÂ’est engagé dans une course contre la montre depuis la nuit du mardi 24 juillet dernier, où le parti cherche à  combler ses vides. Le Conseil National Exécutif (NEC) du NDC instance en charge de se pencher sur les crises et surtout le vide de la candidature du parti à  la présidentielle 2012 à  moins de cinq mois de la tenue de cette élection sÂ’est enfermé dans des réunions pour résoudre cet imprévu. Abordant la question de savoir si le Président devient automatiquement le candidat du parti, le vice-ministre de l'Energie, Alhaji Inusah Funsani a déclaré que dÂ’après la Constitution du NDC, la décision finale repose entre les mains du NEC.

A cet effet quatre options sont envisagées à  savoir que dÂ’un le Président du parti devienne le candidat présidentiel du parti, de deux en vertu de lÂ’article 47, le NEC peut nommer un membre pour le poste vacant, de trois le NEC a compétence à  régler tous les imprévus dans le parti et de quatre un congrès extraordinaire pour une élection primaire pourra être organisée pour élire un nouveau candidat. Mais vu le temps et les enjeux qui attendent le parti, la première option semble retenir lÂ’adhésion de certains membres du parti.

Pour trancher cette affaire, Johnson Asiedu Nketia, le Secrétaire général du NDC a reconnu que la Constitution du parti est muette sur le cas où le candidat présidentiel meurt et doit être remplacé. Toutefois Nketia s'est empressé d'ajouter que selon l'article 50 du NDC, le NEC a le pouvoir de prendre une décision circonstancielle.

Selon certains analystes, la perdante dans ce choix dÂ’un nouveau candidat du NDC à  la présidentielle de 2012 sÂ’avère être Nana Konadu, lÂ’épouse de lÂ’ex Président Rawlings. A la dernière élection primaire du NDC qui a vu la victoire écrasante dÂ’Atta Mills, Konadu Rawlings était pourtant venue en deuxième position.

Pour couper court aux rumeurs qui circulent sur une désignation de lÂ’ex première dame comme la candidate du NDC, Johnson Asiedu Nketia a affirmé que nulle part dans la Constitution du parti, il nÂ’est écrit que la personne venue en deuxième position lors du congrès deviendra automatiquement le candidat du parti.

Konadu Rawlings après avoir critiqué véhément Atta Mills et son administration et pris ses distances du NDC, est-elle entrain de rater son heure de gloire aujourdÂ’hui ? LÂ’avenir nous le dira.

Mensah,KOACI.COM ACCRA; copyright © koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008