Guinée Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
GUINEE : Le choléra tue encore !
 

GUINEE : Le choléra tue encore !

 
 
 
 4153 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 31 juillet 2012 - 19:27

GUINEE - CONAKRY LE 31 JUILLET 2012 © koaci.com - Réputée comme étant le pays le plus sale de la sous région, la Guinée comme toujours est confrontée à  une épidémie de choléra due en grande partie par le manque criard de mesures hygiéniques des autorités sanitaires et voire même de la population.

En effet, selon un rapport de la direction nationale de la prévention et de la lutte contre la maladie 02 février au 29 juillet 2012, six Préfectures et la ville de Conakry ont enregistré 1127 cas de choléra et 45 décès avec une létalité de5, 17 %. Avec les statistiques suivantes par ville : Dans la capitale Conakry du 03 mars au 29 juillet 2012, Conakry a enregistré 583 cas de choléra et 4 décès.

A Forécariah en basse guinée : Du 02 Février au 29 juillet 2012, il a été enregistré 304 cas de choléra et 25 décès repartis entre 46 localités.

Puis dans la Préfecture de Boffa toujours en basse guinée du 19 février au 29 juillet 2012, ont été enregistrés 157 cas de choléra et 06 décès dans 05 localités de la Préfecture de Boffa.

A Boké une autre ville de la même région du 22 avril au 29 juillet 2012, la Préfecture de Boké a enregistré 36 cas de choléra et 03 décès. Dans trois localités.

Puis en Moyenne guinée à  Mamou du 12 au 29 juillet 2012, la Préfecture de Mamou a enregistré 39 cas et 8 décès dans la sous Préfecture de Tégréya et Niagara.

Selon le rapport lÂ’augmentation du nombre de cas au niveau national est influencée par les chiffres de Conakry. Cette localité connaît une recrudescence des cas durant ce mois de Juillet.

Au titre des mesures prises lutter contre cette situation, le rapport précise : Les mesures complémentaires suivantes ont été prises:

Renforcer la sensibilisation de la population sur les mesures dÂ’hygiène individuelles et collectives à  travers des radios communautaires privées et publiques et surtout les leaders religieux et par Téléphone (SMS).

Augmenter la couverture de Conakry en Centre de traitement du choléra (CTC) au moins un CTC par commune. Continuer le plaidoyer auprès des pouvoirs publics pour un meilleur assainissement de la ville de Conakry.

Entreprendre des activités de sensibilisation envers les lieux de restaurations, de vente des légumes et fruits, les marchés en général ainsi que les lieux dÂ’abris des mendiants.

Ibrahima, KOACI.COM CONAKRY, copyright © koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vous inquiète-t-elle?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008