Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
COTE D'IVOIRE : Exclu de l'université de Cocody, le SG de la FESCI refuse de partir
 

COTE D'IVOIRE : Exclu de l'université de Cocody, le SG de la FESCI refuse de partir

 
 
 
 17443 Vues
 
  25 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 02 août 2012 - 11:39

COTE D'IVOIRE - ABIDJAN LE 2 AOUT 2012 © koaci.com - Exclu de l'université de Cocody d'Abidjan, où il aura passé 15 ans de sa vie, le secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI), Augustin Mian plaide pour sa réintégration.

La polémique de son exclusion de l'université de Cocody enfle à  Abidjan. Au lieu de garder profil bas, dans un entretien que le Secrétaire général de la Fédération estudiantine et scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI), Augustin Mian a accordé à  koaci.com, il demande la clémence des autorités pour sa réintégration ainsi que celle des étudiants étant dans la même situation que lui. "Loin dÂ’encourager la médiocrité, nous disons que compte tenu des nombreuses turbulences à  lÂ’université, des nombreuses années académiques tronquées, les années blanches, les années invalidées, il y a eu beaucoup de victimes. Cette situation a fait que de nombreux étudiants ont passés plus dÂ’années que prévues à  lÂ’université. Nous sommes conscients que la volonté dÂ’assainir le milieu universitaire nécessite de nombreuses mesures mais, par rapport aux réalités actuelles, il faut de lÂ’indulgence," a déclaré Augustin Mian.

Expliquant plus loin sa position, il ajoute: "Voyez-vous, si nous prenons simplement lÂ’exemple des bacheliers, vous constaterez avec moi déjà  que, ceux qui ont été admis en 2009 nÂ’ont pas encore fait des cours alors quÂ’ils sont considérés comme étudiants. Ils ont du coup perdu trois ans au moins. Tout cela concourt aux échecs. A notre avis, si le ministre de l'enseignement technique a une bonne volonté dÂ’assainir lÂ’université, nous pensons quÂ’il doit donner une dernière chance à  tous ces milliers dÂ’étudiants afin qu'ils se mettent au travail et sous pressions pour valider leur année."

Les mécanismes de l'université sont selon lui l'une des causes des échecs des étudiants ivoiriens. "Voyez-vous, les différents mécanismes complexes de lÂ’université qui autorisent les étudiants à  s'inscrire à  la fois en licence et en maîtrise lorsquÂ’ils valident six unités de valeurs sur huit, font qu'il y a beaucoup dÂ’étudiants à  cheval entre la licence et la maîtrise. Et s'il arrive que ces derniers soient chassés des universités, ils nÂ’auront ni la licence ni la maîtrise et iront avec seulement un Deug," a-t-il ajouté, précisant toute fois qu'au cas où cette situation arrivait, elle serait déplorable et préjudiciable à  des milliers d'étudiants.

L'avenir du mouvement estudiantine et scolaire qu'il dirige était au centre des débats.

Le secrétaire général de la FESCI se dit préoccupé par le retour des étudiants exilés en Côte d'Ivoire et annonce également que la FESCI envisage de revoir sa façon de lutter lors de son prochain congrès qui se tiendra après l'ouverture des universités publiques de Côte d'Ivoire. "La lutte est perpétuelle et dynamique et donc la FESCI va poursuivre la défense des intérêts des élèves et étudiants.

Toutefois, les méthodes vont certes changer. Le congrès qui se tiendra après lÂ’ouverture des universités permettra de définir de nouveaux cadres de la lutte et les nouvelles orientations de cette structure," a enfin conclu Augustin Mian, mettant en garde les autorités ivoiriennes.

Wassimagnon, KOACI.COM ABIDJAN, copyright © koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon...
 
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon coupe la circulation pendant des heures
Société
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect ar...
 
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect arrêté
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux productifs passe de 35 000 à  50 000 ménages, dès fin décembre 2018
Société
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux pro...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son domicile d'Adzopé
Société
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son do...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 6019 éléments déployés, voici les dernières  dispositions prises
Société
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 60...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
 
 
 
  25 Commentaire(s)
COTE D'IVOIRE : Exclu de l'université de Cocody, le SG de la FESCI refuse de partir
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
soumassa
 Il faut effectivement permettre aux etudiants frappés par cette mesure d'exclusion de pouvoir avoir une seconde chance en leur accordant 1 ou 2 années supplementaires pour valider ou leur licence ou leur maîtrise. il faut donner une seconde chance à  ces etudiants! en tant que enseignant, pro ADO et anti LMP, j'utiliserai tous les moyens à  ma disposition pour que les autorités suspendent cette decision qui s'apparente plus à  un reglement de comptes politiques!!!!!!
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Franky7
 Mian Augustin et les 5000 Etudiants ne sont pas EXCLUS et ne seront pas EXCLUS par BACONGON sur cette base POLITIQUE et de REGLEMENTS DE COMPTES. ouattra, son gouvernement et tout le RHDP ont la HAINE VISCERALE d'abord contre la FESCI mais surttout tout ce qui sonne " Etudiant" pour eux l'Universite voir toute l'ecole devaient etre fermees pendant au moins 5 ans. Ils le disent meme dans les rues a qui veut les entendre. Mais cette ne sera pas fermee encore moins a Mian et aux nombreux Etudiants EXCLUX ARBITRAIREMENT. Aujourd'hui ouattra et ses partisants ont oublie les mots " EXCLUSION, ARBITRAIRE, INJUSTICE..." qu'ils prononcaient. Mais l'EXCLUSION, L'ARBITRAIRE et autres sont dans leurs camp....
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Franky7
 La honteuse decision prise par ouattra d'EXCLURE ARBITRAIREMENT de VAILLANTS et INTELLIGENTS Ivoiriens est effectivement INFONDEE pour la simple raison que dans les reglements INTERIEURS des Universites toute decision prise par les autorites Universitaires ne peut prendre effet qu'apres 2 ANNEES AU MOINS D'INFORMATION DE LA MASSE ESTUDIANTINE. C'est pourquoi pour le SYSTEM LMD les autorites Universitaires sont pratiquement a leur 4eme Annee d'Information pour permettre aux Etudiants de se mettre a JOUR vis a vis de la nouvelle Methode et aujourd'hui ce System LMD est pratquement ADOPTE par les etudiants qui n'auront pas trop de mal a l'appliquer parcequ'ils sont regulierement INFORMES. Mais BACONGON apres avoir renverse un pouvoir par la guerre veut du coup tout changer par la FORCE. Non ca ne PASSERA PAS et les ETUDIANTS NE PAS EXCLUS DE L'UNVERSITE. On sera tous aux cours a la RENTREE pour y voir CLAIR...
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Eburnyman
@ Franky7, faut être un peu sérieux, 15 ans en licence franchement les enfants qui fesaient CP1 quand le sieur Mian entrait a l'unif sont actuellent dans leur dernieres année alors que lui squatte encore l'unif, il faut être de foi douteuse pour accuser qui que se soit, ils n'ont qu'à  s'en prendre a eux même
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Koutoukou Konan Kan
Ces étudiants exclus s'inscrivaient chaque année, ne suivaient pas les cours, ne participaient pas comme il convient aux examens; trop préoccupés qu'ils étaient par la politique syndicale de la FESCI. Mian, toi et tes camarades, c'est au nom de la réconciliation que le pouvoir vous tolère, ne l'oubliez pas. N'oubliez pas aussi que d'autres étudiants que vous avez martyrisés hier vous attendent au campus pour vous faire bouffer vos couilles. ----------Voyez vos tuteurs qu'ils vous inscrivent dans les grandes écoles de la place! Mian, l'université international de Bassam te conviendrait bien. Peut-être qu'après t'être inscrit à  coup de millions tu te mettras enfin au travail! Pour ma part, je n'ai rien contre votre réussite; plus il y aura d'ivoiriens qui travaillent mieux le pays se portera.
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dabakala
"La dioulaterie" est un concept en rapport avec des atittudes, des comportements, des conceptions d un groupe populaire ou pas, disant s adosser a la tribu, a la religion et a un concept tribal fourre tout (le dioula) et qui se manifeste par une serie d actions abjectes et perverses, ayant tendance plutot a aggraver des situations problematiques donnees, en se delectant d avantages momentanes sans se soucier de l avenir et des risques d explosion ou de represailles, tout ceci en s appuyant sur la force apparente que confere le pouvoir nouveau et l usage illegale que l on peut en faire. C est une facon de voir ou de concevoir les choses qui exclut de fait ceux qui l adopte de la republique, dont il ne percoivent pas le sens, tout en ignorant ce qui la definit : le respect de la loi, des institutions, de son territoire, de ses symbols, de son prochain, au nom d un concept tribal ou religieux qui n a pas de sens au sein d une republique, faite de tous et pour tous. (Une tentative de definition qui trouvera des variantes diverses au pres d autres promoteur de ce concept) Ici, tout amalgame avec le peuple malinke est a proscrire, car etre malinke ne signifie pas obligatoirement faire partie de dioulaterie et pour faire partie de la dioulaterie, il ne faut pas absolument etre malinke. Les malinkes avertis s en decaleront. Il sera inutile de decrire ce que l on attribuera aisement a la dioulaterie, mais apparement, @soumassa n en ferait pas partie. Bravo. Pro HAHO, anti LMP, mais avec du bon sens ? Oui. Ca existe, meme si nous demeurons adversaires politiques.
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
gustozam
il n'est pas légal et logique d'exclure des étudiants de l'université au motif qu'ils auraient passé x années à  la fac.Les dires du SG Mian Augustin prouvent qu'il y a plusieurs facteurs qui expliquent les redoublements.La seule sanction à  laquelle ils s'exposent c'est de ne plus bénéficier des prestations du CNOU.
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Atitomoderateur
 Pourquoi faire un plat pour une question simple de droit? Nous sommes au moins dans un pays de droit! Une décision retro active? Hum!!! Tous ceux qui sont touchés par la décision doivent faire un recours administratif. C'est simple et ils ont 99% de chance de gagner
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mark122
15 ans a l'universite et les gens ont le culot de supporter cette mediocrite. Une fois encore ADO est responsable de leurs echecs. On voit maintenant comment ce pays a ete gouverne par le passe. Incroyable!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dabakala
DE LÂ’UNIVERSITE, DE LA POLITIQUE, ON VA OU LA ????? ---------------------------------------Â…SÂ’il y a un milieu où HAHO a très peu dÂ’emprise, cÂ’est bien le milieu scolaire et estudiantin. Malheureusement et en réponse à  la rébellion et dÂ’autres faits encore plus anciens, résultats de lÂ’expression de la politique dans ces milieux, temple de la pensée et de lÂ’analyse objective de la société (la politique en est un résultat), la violence sÂ’est invitée dans les amphithéà¢tre et si le pouvoir actuel se doit de se fixer un objectif immédiat, cÂ’est bien la disparition de cette violence, quelle quÂ’en soit la forme, quel quÂ’en soit le camp, pour promouvoir une université qui en serait dénuée. CÂ’est ce que lÂ’on pense que le pouvoir aura au minimum atteint, avec une violence parallèle et désormais légale (les FRCI), autorisée, de fait, à  agir, sans limites, sur tout « civils » qui ne respecteraient pas la « loi ». Les étudiant ne sont pas sensé être armés et doivent redevenir ce quÂ’ils devraient être: des étudiants, sans réseaux mafieux serviles, sans interaction néfastes entre étudiants, sans lÂ’usage de la force pour se promouvoir ou se prévaloir sur dÂ’autres étudiants, sans chapelle politique apparente dans les amphithéà¢tres. Mais cÂ’est bien ici que la difficulté du pouvoir en place réside, un étudiant est libre de sa pensée, de ses idées et de ses idéaux. Les rapports de force politiques demeurent et les blessures sont encore profondes et récentes, rendant ce milieu explosif et profondément pro GBAGBO, renforcé par le sentiment dÂ’injustice que répand le nouveau pouvoir auprès dÂ’eux. La mesure de radiation à  lÂ’encontre des étudiant « long séjour » pourrait se justifier quand on va sur la base du principe (@eburnyman), mais après analyse, on se rend compte que cÂ’est une situation qui peut se justifier à  travers certains disfonctionnements universitaires, mais aussi la pression sociale qui oblige de nombreux étudiants à  alterner le séjour universitaire avec des périodes où il doivent se chercher sur une base existentialiste. Loin de moi la volonté de protéger qui que ce soit, car le combat politique au sein de lÂ’université ou la carrière politique quÂ’on y démarre et totalement INCOMPATIBLE avec le fait que lÂ’on veuille (ou que lÂ’on soit obligé de le faire pour conserver sa position) sÂ’y éterniser et la plupart des leader estudiantins actuels auront ce fardeau à  porter, rendant la tà¢che facile au pouvoir en place, à  travers une mesure classique, de se débarrasser dÂ’ennemi potentiel politique (ce qui est tout à  fait fairplay : laissez les autres faire des erreurs, ne les commettez pas ). Mais que lÂ’on ne se trompe pas, les « étudiants martyrisésÂ…qui font bouffer les couilles » (@Nuage Gris) ne pourront le faire quÂ’avec un support externe (les FRCI par exemple) ou la certitude quÂ’ils trouveront des personnes qui interviendront en leur faveur au cas où cela tourne mal. La problématique politique est très claire et on ne peut sÂ’en séparer : le milieu universitaire est profondément pro GBAGBO, des enseignants jusquÂ’aux étudiants. CÂ’est une classe populaire qui a un impact politique solide sur les autres couches sociales. De plus, le cadre universitaire (tout comme la Sorbonne) est un endroit qui prédispose naturellement à  la réunion, au débat et à  la mobilisation politique. Le pouvoir est donc livré à  des questions de fond : comment éliminer la violence estudiantine et ses réseaux ? (CÂ’est fait, grà¢ce au FRCI et au pouvoir répressif en place) Comment créer une majorité estudiantine pro HAHO ? Comment empêcher les réunions et les transferts dÂ’idéaux, de mots dÂ’ordre et de mouvement de remobilisation ? Comment modifier de façon profonde lÂ’impact des professeurs sur les étudiants ? Quelle rhétorique développer pour inverser la tendance ? Comment avoir la main mise sur lÂ’université en tout temps et la faire fonctionner comme on le veut, sans se trouver à  terme confronté à  des grèves ou autres mouvements que ce milieu pourrait induire ? Comment transformer la FESCI (que lÂ’on ne peut valablement dissoudre) en un engin pro HAHO ? Et enfin les question techniques : Comment assurer la rentrée de 3 générations dÂ’étudiants, sans heurts et sans échecs ? Comment terminer lÂ’année sans dysfonctionnement ou dérèglements majeurs et comment organiser les examens de fin dÂ’année sans que lÂ’on ne déborde sur lÂ’année suivante ? Quelle sera la valeur de lÂ’éducation universitaire pour cette première année de reprise ??.................. Bref, les problèmes de lÂ’université et par ricochet du pouvoir en palace (qui prend un malin plaisir à  sÂ’en distinguer pour justifier lÂ’annulation dÂ’une décision impopulaire dÂ’augmentation des frais dÂ’inscription) ne réside donc pas seulement autour de la question de MIAN, ou du simple FPI. Il sÂ’agit dÂ’un défi gouvernemental sérieux (on nÂ’est plus dans lÂ’opposition ou dans la rébellion et lÂ’outil dÂ’état est à  assumer pleinement. On ne choisit pas ce que lÂ’on aimerait administrer –Vive le plaisir des voyage dÂ’HAHO à  lÂ’étranger en première classe, à  bas la fronde sociale inopportune), avec des répercussions sévères sur la société ivoirienne et ici, la simple peinture et le ciment encore frais des bà¢timents ne seront que des diversions abjectes à  des fins médiatiques et de propagande. Il nÂ’est donc pas seulement question de pouvoir ou de politique, mais aussi de lÂ’avenir de 4 générations de bacheliers et ici, on se foutra de qui est responsable, car les origines de la crise ivoirienne remontent à  des temps que le bachelier frais 2011 ne connaissait pas : il venait à  peine de naître. Au demeurant, la réalisation des promesses faites par HAHO est la bienvenue, mais de façon pragmatique, elles ne pourront être tenues et ne nous faites pas croire que cÂ’est à  cause de SEM Laurent GBAGBO car on sait tous faire la différence entre la démagogie et le réalisme dÂ’état, surtout delà  part dÂ’un « économiste chevronné ». Une université par ans !! Commençons par celles que nous avions déjà . Merci !!
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Sangys
Regardez vous même cette photo! La fesci était devenue une veritable milice. Mian devrait avoir honte mais bon il fait partir de ceux qui ne connaissent pas la honte en Côte d'Ivoire. Il peut toujours etudier s'il le veut, les cours du soir c'est possible. Maintenant s'il veut forcer, bon il lui sera tout simplement appliqué le pricipe qui a été appliqué à  Gbagbo c'est pas compliqé!
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dabakala
Oui. Une image qui n est pas differente de certaines manifestations au sein d universite comme Harvard ou MIT, quand les confreries passe en revue leurs "troupes". N importe quoi @sangys. Voir des gens alignes et proclamant des slogans, dans la meme tenue est bien loin de ce qui caracteriserait une milice.
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Packetmoney
Mian! petit milicien pro-gbagbo va!!!
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Koutoukou Konan Kan
@Pocketmoney +1 Ton message est court et d'un humour incisif!----------------------------- @ Dabakala pourquoi ne pas proposer vos posts d'une longueur éprouvante comme article sur Koaci! On pourrait en débattre, vous assumeriez au grand jour la pertinence de vos points de vue.
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dabakala
@nuage gris. Tu n es pas oblige de lire mes post. Et si la longueur est eprouvante pour toi dans ce contexte, elle le sera tout aussi ailleurs. Le fil de discussion est lie au sujet et non a la personne que je suis, bien loin de tout journaliste. C est quoi tes arguments?
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mark122
Oh donc les confreries de Harvard et MIT font 15 annees a l'universite sans diplome. Oh mes freres quand meme, ne comparez pas l'incomparable s'il vous plait. En plus les etudiants de ces universites ne dependent pas de l'Etat Americain. Pardonnez s'il vous plait!!!!!!!!!!!!!!!!
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dabakala
Oh donc quand on voit la photo, on voit tout de suite que ceux qui y figurent ont passe 15 ans dans leur faculte ? ? Est ce moi qui suis different ou alors ce sont les adeptes de la dioulaterie a qui il manque des cases ? Mark122, relis les commentaires et tu comprendras le sens de la comparaison. Avec respect.
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Koutoukou Konan Kan
@ Dabakala, ce n'est pas parce que vous écrivez de long textes que vous argumentez,, Détrompez-vous. Faire des chapelets de préjugés, rythmés par le refrain dioulaterie, dans une syntaxe confuse à  volonté- surtout quand vous défendez lÂ’indéfendable- n'est pas argumenter. La longueur de vos textes est très proportionnellement inverse à  la qualité de vos arguments. Je me rappelle un article de vous sur lebanco. Les commentateurs, unanimes, ont plutôt, interrogé la qualité de votre état mental.
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dabakala
Interroger la qualite mentale d un internaute sur un site pro HAHO en son insu demeure un compliment qui me va droit au coeur. Merci pour cette marque d affection qui demontre que mon empreinte a depasse le simple cadre de ce site. Ce que vous faites a un nom : l ad hominem. En attendant, les seules personnes qui airont eu le courage de contreargumenter se comptent sur le bout des doigts (KOLIA, etc.). Entretemps, reconnaitre que vous etes sortis du cadre de la comparaison et que le commentaire initial se rapportait a l interpretation de la vignette du sujet, que l on se permit de commenter de facon inappropriee, sera bien trop difficile pour vous et jusqu ici, vous ne presentez aucuns arguments concrets face a ce que je presente plus haut. Vous aurez le droit de vous debiner et de vous rendre en communaute (le banco) pour secher vos larmes, mais le minimum serait de temoigner un respect residuel pour ceux qui font l effort de la reflexion et du debat, en y participant, meme si ici votre apport ne sera qu invectives. Et si vous ne m aimez point, sachez que je ne le fais pas non plus en votre endroit. Le sujet demeure donc ouvert. La suite.
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Koutoukou Konan Kan
"que le commentaire initial se rapportait a l interpretation de la vignette du sujet, que l on se permit de commenter de facon inappropriee, "---------------------Dire que ces étudiants étaient des miliciens est-ce inapproprié pour votre jugeote? Où peut-on valablement soutenir que ces gens sur la photo sont des étudiants consciencieux? Qu'entends-tu par arguments? Je t'en cite quelques uns: ------ l'argument logique, l'argument de valeur, l'argument d'autorité, l'argument d'expérience, l'argument ad hominen.
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Koutoukou Konan Kan
les "mauvais" arguments--------------------------- "Certaines phrases se présentent comme des arguments, mais n'ont pas de valeur rationnelle ni logique, ou elles comportent des erreurs. Ainsi la contre-vérité, qui est une affirmation manifestement contraire à  la vérité. L'opinion, personnelle ou collective, n'est pas non plus considérée comme un argument valable, car elle veut faire passer une revendication individuelle ou collective pour une vérité universelle. Ce ne sont pas là  des arguments recevables." VOICI ce que vous appelez argument Dabakala. Je ne vous trouve donc aucune qualité, même pas dans le style. En fait, vous n'êtes que votre propre épouvantail!
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
ForeN
Salutations a toutes et tous! L'exclusion n'est q'un simple acte, donc cela ne pose aucun probleme. Mais: 1/ Quelles seront les mesures d'accompagnement pour achever leur formation afin d'etre competitifs sur le marche de l'emploi? NB: Le Fesciste est un eleve ou un etudiant qui Manifeste le desir d'appartenir a cette federation; donc etudiant ivoirien n'est pas ipso facto Fesciste 2/ Si une telle mesure devrait frappee de plein fouet les jeunes, alors pourquoi les responsables premiers et seconds de ces institutions ne sont-ils pas vises? NB: Souvenons-nous des millions de diplomes sans emploi qui etaient sur nos levres lors des campagnes. Quelque chose a-t-il change pour eux? Allons-y comprendre le sort de ceux qui n'ont meme pas une licence apres des 10zaines d'annees.... Wake up and smell the coffee!
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dabakala
Le débat philosophique sur « lÂ’argument » ne se justifie pas et pour vous situer, vous comprendrez que le développement sophiste et abject sur « lÂ’argument » que vous présentez plus haut ne sera pas valable et se classera dans la catégorie de la diversion, logiquement, car il sÂ’agira tout simplement pour vous de vous éloigner du sujet proposé par lÂ’article, et de diverger du développement que lÂ’on en fait dans les commentaires adjacents. Ainsi, mon point aura été de notifier à  un koacinaute que le simple fait de voir des personnes alignées sur une photo, en tenue ne suffit pas à  les catégoriser de miliciens, car tous les membres de la FESCI ne se considéraient pas comme miliciens, (une milice sera par définition un groupement armée ou pas, créé dans le but de suppléer une armée – ce qui nÂ’est pas vrai-, dans ce cas lÂ’armée nationale ivoirienne et républicaine, ce qui adouci la perception que lÂ’on en fera, en fonction du camp ou lÂ’on se trouve. Les DOZOS seront par ricochet considérés comme une milice, utilisés pour appuyer lÂ’armée insurrectionnelle et illégale FAFN, puis FRCI, ce qui en accentue le caractère abject, héritage de ces hommes portent encore jusquÂ’à  ce jour, critiqués même par leur propre faction)Â…Â…. Autant vous finirez votre point par une invective, autant je me permettrai de vous signifier que je ne suis point dans ce forum pour éduquer la marmaille ambiante, quand bien même celle-ci « détiendrait » le potentiel suffisant pour comprendre ce que je dirai, le débat philosophique étant à  la portée de tous, vous y compris, mais tous ceux qui nous lirons, sauront à  quel moment nous seront dans le sujet et quand nous en divergeront. Ils sauront aussi qui aura intérêt à  le faire et quels « argument » ceux qui le feront, présenteront. Définitivement, et cÂ’est ce qui sera retenu, vous nÂ’avez absolument rien à  dire de valeur ou à  opposer à  ce que jÂ’aurai pu prétendre sur ce sujet, vous refusez le débat de fond, mais défendez vote petit orgueil nombrilique avec bec et ongle et, à  défaut dÂ’avoir peur de vous dans votre danse de marquage de territoire, il y a des raisons valables de croire que je puisse me faire peur à  moi même, puisque lÂ’adversité nÂ’est pas de taille. Mais dans lÂ’ad hominem, nous excellons tous, cÂ’est le constat, au grand détriment du débat et de lÂ’édification qui en résulte, le monopole de la raison ou de la vérité nÂ’étant pas à  priori réservé. Je finirai donc avec la suivante sinon la récurrente : cÂ’est quoi votre argument ??? (Le sujet demeure donc ouvert). Mais je ne me fais pas dÂ’illusion, car il est facile de savoir quand un adversaire se refuse à  débattre, si ce nÂ’est de sujets quÂ’il aura lui même choisi. Ici, cÂ’est lÂ’invective et lÂ’acharnement sur les égos, mais rien de solide et de substantiel dans le cadre de ce qui est introduit et proposé. Et dire que je ferai lÂ’objet de débats sur la qualité de mon état mental ???? Venant des gens comme vous, jÂ’acquiesceÂ…Â…Â…Â….
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Koutoukou Konan Kan
Le jour où tu te mettras à  me faire de courtes réponses, tu seras guéri de ton complexe d'infériorité!
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dabakala
Parler de la "forme", sans aborder le "fond" est réservé à  ceux qui font de la diversion et pratiquent la fuite lors de débats. A t-on encore besoin de le dire ??? Du sophisme pur et dur. Je n'en suis pas surpris. D'autres liront. La Suite.
 
 il y a 7 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008