Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
COTE D'IVOIRE : Le médiateur de la république s'empare du palabre sur la destruction d'une église évangélique !
 

COTE D'IVOIRE : Le médiateur de la république s'empare du palabre sur la destruction d'une église évangélique !

 
 
 
 11318 Vues
 
  8 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 16 novembre 2012 - 13:03

COTE D'IVOIRE - ABIDJAN LE 16 NOVEMBRE 2012 - NÂ’golo COULIBALY Médiateur de la République a reçu en audience le Mercredi 14 Novembre 2012 de 16 heures 30 à  17 heures 45 minutes le Président de la Fédération des Eglises Evangéliques de Côte dÂ’Ivoire Monsieur NIELBIEN Alphonse et son Bureau à  la salle de médiation de lÂ’Institution.

Les échanges entre le Médiateur de la République et ses hôtes ont tourné autour du conflit qui oppose le Ministère de lÂ’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et lÂ’Eglise des Assemblées de Dieu depuis quelques semaines.
Monsieur Guy Kouadio, vice-président du comité construction de cette Eglise, a durant des minutes, relaté le conflit qui porte sur la destruction du mur et du portail de leur église située non loin de la résidence de Madame Thérèse Houphouët Boigny.
A sa suite, lÂ’Avocat conseil de lÂ’Eglise des Assemblées de Dieu, Maitre Koné Dogbenin a apporté des arguments juridiques pour prouver que le terrain litigieux était bien la propriété de lÂ’église comme lÂ’atteste le certificat de propriété en sa possession.
Le Président National des Eglises des Assemblées de Dieu de Côte dÂ’Ivoire a pris la parole pour exprimer son amertume et son indignation face à  cette situation. Ce problème sÂ’il nÂ’est pas réglé très vite peut porter atteinte à  la cohésion sociale.

Le Secrétaire Général du Médiateur de la République Monsieur Pannan Coulibaly Souleymane a rappelé que le Médiateur de la République nÂ’est pas compétent dans le règlement de conflit pendant devant la justice, ce qui nÂ’est pas le cas de ce conflit.
Le Médiateur de la République a demandé quÂ’une saisine soit faite officiellement afin quÂ’il puisse engager la procédure de médiation.
Le Président de la Fédération des Eglises Evangéliques de Côte dÂ’Ivoire à  traduit toute sa reconnaissance au Médiateur de la République qui a bien voulu les recevoir en personne.
Le Médiateur était assisté par ses plus proches collaborateurs lors de cette audience.
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon...
 
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon coupe la circulation pendant des heures
Société
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect ar...
 
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect arrêté
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux productifs passe de 35 000 à  50 000 ménages, dès fin décembre 2018
Société
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux pro...
Côte d'Ivoire il y a 7 mois
 
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son domicile d'Adzopé
Société
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son do...
Côte d'Ivoire il y a 7 mois
 
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 6019 éléments déployés, voici les dernières  dispositions prises
Société
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 60...
Côte d'Ivoire il y a 7 mois
 
 
 
 
  8 Commentaire(s)
COTE D'IVOIRE : Le médiateur de la république s'empare du palabre sur la destruction d'une église évangélique !
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Dabakala
Trop tard !! La médiation la plus efficace se fait avant les voies de faits !! Une perte de temps et une confirmation de l'impuissance face a l'arbitraire !! La suite !!
 
 il y a 6 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
sieben
 Connais-tu les faits ? , de quel arbitraire parles tu ?
 
 il y a 6 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
sieben
 Connais-tu les faits ? , de quel arbitraire parles tu ?
 
 il y a 6 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
sieben
 Entre un titre foncier de 1969 (document d'ailleurs inattaquable) et un titre foncier des années 2000, quel est celui qui est valable et recevable vis à  vis de la loi. CÂ’est justement l'anarchie que vous avez instaurez aux ministères de la construction et des eaux et forêts pendant 10 ans qui est à  la base de nombreux litiges en cote d'ivoire. AujourdÂ’hui on se rend compte qu'il y'a des lotissements approuvés sur des terrains possédant des titres fonciers. Même le schéma directeur de la ville d'Abidjan, vous l'avez ignoré pour assouvir vos besoins funestes et cupides. Et le comble c'est le déclassement des forêts classées et l'exploitation du bois au delà  du 8ème parallèle. Chers refondateurs, à  qui penser vous, avez du mal, mais à  la côte d'ivoire, aux générations futures. Et pourtant vous êtes les premiers à  vouloir donner des leçons. Chers amis refondez-vous sérieusement.
 
 il y a 6 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
sieben
 Entre un titre foncier de 1969 (document d'ailleurs inattaquable) et un titre foncier des années 2000, quel est celui qui est valable et recevable vis à  vis de la loi. CÂ’est justement l'anarchie que vous avez instaurez aux ministères de la construction et des eaux et forêts pendant 10 ans qui est à  la base de nombreux litiges en cote d'ivoire. AujourdÂ’hui on se rend compte qu'il y'a des lotissements approuvés sur des terrains possédant des titres fonciers. Même le schéma directeur de la ville d'Abidjan, vous l'avez ignoré pour assouvir vos besoins funestes et cupides. Et le comble c'est le déclassement des forêts classées et l'exploitation du bois au delà  du 8ème parallèle. Chers refondateurs, à  qui penser vous, avez du mal, mais à  la côte d'ivoire, aux générations futures. Et pourtant vous êtes les premiers à  vouloir donner des leçons. Chers amis refondez-vous sérieusement.
 
 il y a 6 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dabakala
@zeropointé.... Tant que vous y êtes et vu que le rapport avec la légalité semble être votre cheval de bataille, on vous priera de présenter a tous les koacinautes le titre de propriété d'ADAME OUEREMI sur une bonne partie du mont PEKO, tout comme celui des nombreux Burkinabès qui ont fait comme lui et qui sont devenus par la force des choses propriétaires terriens, sans que SEM Laurent GBAGBO ou son pouvoir aient eu le temps de donner leur caution !!!!??? Non, mon cher, l'arbitraire est de vouloir a tout prix procéder a la destruction d'édifices, sans privilégier le chemin du consensus, de la négociation et même du dédommagement le cas échéant, juste par ce que l'on a la force et le pouvoir de son coté, sinon que lÂ’on croit avoir raison. Les propriétaires du titre foncier de 2000 pourraient avoir été lésés tout comme ceux de 1969, par l'entremise d'un état, qui reste tout puissant, qu'il soit dirigé par HOUPHOUET, BEDIE, GUEI ou GBAGBO. C'est donc a vous de démontrer les accusations que vous formulez a l'endroit du pouvoir précédent, remplacé par un pouvoir nouveau, qui ne semble pas faire mieux, excellant dans l'entretien du bordel, que cette affaire est venu concrétiser !! Entre temps, on attend le titre de propriété dÂ’ADAME dument signé par l'administration HAHO !! On n'est pas obligé de s'empoigner, car personne ne peut se permettre ce niveau d'attaquer son prochain !! A propos, laisser délibérément OUEREMI prospérer dans son domaine foncier du mont PEKO et y faire régner lÂ’ordre est tout aussi arbitraire !! (Pour vous qui semblez connaître les faits !!) La suite, franchement !!
 
 il y a 6 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
sieben
je laisse les internautes juger nos commentaires, ils apprécieront. je comprends maintenant vos réactions tntempestives inutiles. je vous informe qu'en côte d'ivoire ce n'est pas parce qu'on est l'état, qu'on peut précéder des écritures dans le livre foncier de bingerville. et puis les numeros de titre foncier sont établis par incrémentation.
 
 il y a 6 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Dabakala
@zeropointé et têtu. Oui. En effet, les koacinautes jugeront et ils le feront bien, car la situation est bien claire !! SÂ’il sÂ’agit pour vous de maux créés sous le régime GBAGBO que vous vous permettez de critiquer (quoique la constante RDR participait activement a foutre le bordel, lÂ’administration sous GBAGBO étant intégrée et non tribale comme sÂ’évertue le pouvoir HAHO à  le faire sous le prétexte fallacieux du « rattrapage »Â… en vain), il est donc logique que ce pouvoir venu pour dit-on corriger les choses sÂ’illustre par des actes qui ne pourront que le valoriser, ce qui nÂ’est pas le cas, avec lÂ’amère constat de lÂ’ajout de nouvelles données, lÂ’arbitraire et lÂ’usage de la force armée pour se faire entendre, ce qui nÂ’existait pas sous SEM Laurent GBAGBO. Et enfin pour finir, incrémentation ou pas, lÂ’état est souverain et a le droit dÂ’annuler ou de rétablir un titre de propriété selon les critères quÂ’il jugera utile !! Ce qui veut dire que le propriétaire du titre issu de 2000 devra recourir obligatoirement a des compensations, si lÂ’acquisition de ce titre a été régulière, supervisé par les organes dÂ’état affectés à  lÂ’attribution de titre fonciers !! Personne ne se fait établir de titre de propriété officiel, sans que lÂ’état nÂ’y apporte sa caution. Il serait possible de détecter des magouilles au sein de lÂ’appareil dÂ’état et même de cibler des personnes peu recommandables et les confronter à  leur responsabilités, mais par principe, leurs actes engagent lÂ’état de côte dÂ’ivoire, ce qui dispense lÂ’acquéreur du nouveau titre de propriété de payer seul les pots cassés, mais plutôt lui autorise un accès à  un dédommagement dÂ’état au minimum, sinon à  la possibilité de vider le terrain de ses effets, avant toute destruction !!. Les « réactions intempestives inutiles » que vous décriez et venant de ma personne reposent en général sur une aptitude dÂ’analyse solide, saine et un rapport au fait que votre faction ne peut que très rarement contredire !! Sur cette question encore, on aurait aimé que le pouvoir actuel étale sa volonté de faire mieux, au lieu de faire pire, incrémentation de numéros de titre foncier ou pas !! (Quel est donc le numéro de titre foncier en possession dÂ’ADAME OUEREMI ??) De plus, vous êtes très mal placés pour critiquer une faction politique donnée sur des actes passées quÂ’on veut absolument lui attribuer (bien que des fonctionnaires RDR travaillaient dans ces services), quand dans ce système contemporain, des énormités inacceptables on cours, devant les yeux de tous les ivoiriens, devant un pouvoir qui encourage les dérives et montre aux ivoiriens un visage dont on ne trouvera pas dÂ’égal dans lÂ’histoire de ce pays !! Et pour finir, je vous informe que les écritures dans le livre foncier de Bingerville sont soumises au bon vouloir de lÂ’état de Côte dÂ’ivoire (qui les a instituées !!), seul propriétaire souverain du domaine foncier ivoirien, dont il dispose selon son bon vouloir, se permettant si besoin est dÂ’annuler des titre ou de réattribuer des espaces fonciers, selon ses besoins et selon ses envies (le domaine présidentiel sous HAHO a été agrandi sous réquisition, sans que les voisins aient la possibilité de sÂ’y opposer, raison dÂ’état oblige –sinon arbitraire camouflé !! LÂ’option du déménagement et de lÂ’investiture dÂ’un autre domaine fut ignorée !! Les registres de Bingerville sÂ’adapteront bien sûr !!) CÂ’est un fait et partout où il y a pouvoir, il y a abus de pouvoir, que ce soit dans ce régime, ou dans ceux qui ont précédé !! Donnez donc lÂ’exemple au lieu de critiquer ceux qui vous ont précédé !!! La suite !! (Encore une « réaction intempestive et inutile » ??? Non, bien sûr !!)
 
 il y a 6 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Loi sur la CEI, pour vous le président de la comission de l'Union Africaine parle t'il au nom de l'Union Africaine?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008