Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte dÂ’Ivoire : A Port Bouet des briquetiers font de la résistance au déguerpissement !
 

Côte dÂ’Ivoire : A Port Bouet des briquetiers font de la résistance au déguerpissement !

 
 
 
 10915 Vues
 
  5 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 26 décembre 2012 - 17:24

Un élu de la Mairie de Port Bouet sur un lieu de deguerpissement ce mercredi à  Abidjan

Cote dÂ’Ivoire - Abidjan Le 26 décembre 2012 © koaci.com - Des briquetiers installés le long de la mer dans la commune de Port-Bouët à  quelques mètres de la voie express menant à  Grand-Bassam sont sur le point dÂ’être déguerpis par la mairie qui a selon eux, a attribué le site à  un autre opérateur économique libanais.

Un briquetier est celui qui fait ou qui vend de la brique. Ce métier informel a pris de lÂ’ampleur à  Abidjan, notamment à  Port-Bouët où sont installés de nombreux briquetiers au bord de la mer en face du camp du 43 ème BIMA.

Les occupants de lÂ’espace situé à  proximité de la cité universitaire de Port-Bouet sont désormais dans le collimateur de la mairie. Il est de plus en plus question de leur déguerpissement depuis quelques jours.

La cinquantaine dÂ’ouvriers occupant à  ce jour le site ne refuse pas de partir, cependant elle déplore lÂ’attitude des autorités municipales de Port-Bouët qui veulent à  tout prix les déloger au profit dÂ’un autre opérateur économique pourtant, à  jour du paiement de ses taxes.

« Nous payons la taxe forfaitaire des petits commerçants et artisans qui est de 5000FCFA par mois ainsi que celle liée à  lÂ’occupation du domaine public (ODP) dÂ’un montant de 20 mille FCFA par an. Pendant la crise nous versions ces sommes à  la mairie parce que les agents municipaux ne pouvaient pas se rendre sur le site à  cause des étudiants de la FESCI qui ne voulaient pas les voir, » ont déclaré à  KOACI.COM les porte-paroles des briquetiers, suspectant par ailleurs la mairie de vouloir les sacrifier.
« Des agents du BNETD sont passés nous recenser. Ils nous ont informé de notre déguerpissement ainsi que de la destruction des stations à  essence en bordure de route, compte tenue de lÂ’extension de lÂ’autoroute de Grand-Bassam. Ils ont averti que nous serions dédommagés au moment opportun avant de quitter les lieux en fonction de nos biens quÂ’ils auront évalués sur le site. Nous attendions que le BNTED réagisse et à  notre grande surprise, la mairie de Port-Bouët vient nous sommer de quitter le site dans 72 heures, » ont-ils dénoncé.

Installés sur le site depuis des décennies, les briquetiers déplorent le fait que la mairie leur mette la pression pour quitter lÂ’espace quÂ’ils occupent. Face à  cette situation, ils ont par le biais de leur avocat porté plainte contre la mairie.

A en croire leur porte-parole, la justice ivoirienne avait tranché en leur faveur, mais à  leur grande surprise, vendredi dernier un autre procès sur la même affaire leur a donné perdant.

QuÂ’à  cela ne tienne, les briquetiers ont décidé de faire appel.

« La justice a dit de ne pas quitter le site tant que lÂ’Etat ne le réclamera pas, parce que nous sommes installés sur un domaine public. Notre avocat a confirmé que nous ne devions pas être déguerpis par la mairie et que nous devions attendre le BNETD, » ont-ils expliqué.

En attendant leur déguerpissement, les briquetiers sont inquiets. « Où vont-ils nous installer alors que nous avons de nombreuses familles à  nourrir, » tels sont entre autres les questions quÂ’ils se posent en ce moment.

Wassimagnon
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon...
 
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon coupe la circulation pendant des heures
Société
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect ar...
 
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect arrêté
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux productifs passe de 35 000 à  50 000 ménages, dès fin décembre 2018
Société
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux pro...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son domicile d'Adzopé
Société
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son do...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 6019 éléments déployés, voici les dernières  dispositions prises
Société
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 60...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
 
 
 
  5 Commentaire(s)
Côte dÂ’Ivoire : A Port Bouet des briquetiers font de la résistance au déguerpissement !
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Me khauney
Des individus qui récusent dÂ’obéir à  l'autorité de la loi n'est point étonnant dans un pays où durant une bonne décennie l'anarchie sociale était le seul programme de quelques personnes qui prétendaient que la politique était leur métier. Le mal est aujourd'hui profond car la Refondation a fixé loin ses racines. Pauvres d'eux!!!
 
 il y a 6 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
 mon frere me khauney chak mauvaise herbe a son medicament lol rest serein c est parce ado est kool mais koolya a ses limite laisse
 
 il y a 6 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
fakolykouba
Me khauney,je ne fais pas la même lecture que vous de ce article bien que respectant votre approche.ici,il n'est point question de personnes opposées aux décisions de l'autorité ,puisque si j'ai bien lu l'article ,le bnedt est passé pour les récencer dans l'optique d'un dédommagement chose qu'ils n'ont pas contesté .si tant est qu'ils sont hors-la loi pourquoi le bnedt passerait pour leur promettre un dédommagement? EN SUS ILS SONT à  JOURS DE TOUTES LES TAXES communales.je crois plutôt que la mairie veut se sucrer sur leur dos,quand on se souvient de ce problème d'espace vert qui avait opposé cette même mairie à  des habitants ,on ne peut être surpris que du contraire.
 
 il y a 6 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Kannanwlè
 Encore koné et jordycon. C'est vous les adeptes de la chienlit. Vous ne prosperez que quand ya le désordre. Venez sur le terrain et vous saurez les noms de ceux qui defient actuellement vos autorités à  la con.
 
 il y a 6 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
sorosolo
Me koney,le problème est plus complexer que cela .ici il est question d'opérateurs économiques à  jours de leurs taxes communales donc légaux et qui de surcroit ont été recensés par le ministère des infrastructures à  travers le bnedt dans l'optique de la construction du lÂ’autoroute abidjan-bassam .Alors pendant que le gouvernement a pris un arrêté pour interdire l'attribution tout azimut du domaine publique comment comprendre que la mairie prend sur elle de déguerpir les pauvres opérateurs que nous sommes alors que nous attendons le récasement du bnedt qui a promis même de nous dédommager.donc la rèsistance dont il est question ici,n'est ni contre le ministère de la salubrité encore moins contre le ministère des infrastructures.
 
 il y a 6 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue de la présidentielle de 2020 sont elles compréhensibles?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Meeting conjoint FPI-PDCI, peuvent-t-ils vraiment s'entendre en vue de...
 
2462
Oui
65%  
 
1122
Non
30%  
 
183
Sans Avis
5%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008