Bénin Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Benin : Que cache la rencontre Koukpaki-Hougbédji ?
 

Benin : Que cache la rencontre Koukpaki-Hougbédji ?

 
 
 
 8308 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 03 février 2013 - 16:29

Pascal Iréné Koupaki (ph)

- Bénin - Cotonou le 3 février 2013 © koaci.com - LÂ’ancien candidat à  la présidentielle 2011 et le potentiel candidat à  la présidentielle de 2016, se sont rentrés en fin de semaine derrière pour échanger. Si rien nÂ’a filtré de leur rencontre, beaucoup disent que cÂ’est le but dÂ’une autre relation entre les deux hommes.

Grande retrouvailles entre deux vieux amis on aurait pu dire. Mais lÂ’évènement de la rencontre du 1er ministre Pascal Irénée Koupkaki et son ancien patron, Me Adrien Hougbédji est tombé dans une période ou beaucoup se sont demandé ce que le 1er est allé chercher chez le second. Ce qui est sur lÂ’ancien candidat à  la présidentielle 2011 et le potentiel candidat à  la présidentielle de 2016 se sont vu pendent plus de deux heures dÂ’horloge pour discuter dans la résidence du président du PRD à  Cotonou. Depuis avril 2006, où il a été nommé au gouvernement de Boni Yayi, cÂ’est la première fois de Pascal Koupaki rend visite à  Me Adrien Houngbédji dont il fut Directeur de cabinet de 1996 à  1998. CÂ’est à  dire au moment où le leader des Tchoco-Tchoco occupait la Primature sous lé régime de kérékou II.
Des indiscrétions font états de ce que PIK serait allé voir Houngbédji afin de le solliciter à  un éventuel soutien en 2016. DÂ’autres information font état de ce que cÂ’est la rencontre il y peu de lÂ’autre concurrent potentiel à  la présidentielle 2016, Mathurin Nago qui a inspiré le bras droit de Boni Yayi en poste depuis lÂ’avènement de ce dernier à  la tête du Benin.


En 1996, Koupaki était Directeur de Cabinet du Premier Ministre Adrien Houngbédji. Ce dernier, à  lÂ’occasion de sa démission du gouvernement a emmené à  sa suite son Directeur de Cabinet. Houngbédji est demeuré à  ce jour un homme politique avec des ambitions légitimes clairement affichées. Tel ne semble pas être le cas de Pascal Koupaki qui réapparaîtra aux côtés du Président YAYI depuis avril 2006 en qualité de membre de son gouvernement. Les postes successifs occupés par lÂ’intéressé sont une preuve de la confiance que le Président de la République place en lui. Mieux, le Président de la République a fait de lui le maillon le plus important de son dispositif gouvernemental. Koupaki est pour le gouvernement de Yayi ce que Houngbédji était dans le gouvernement de Kérékou II, avec cette différence que lÂ’autorité de KOUPAKI est plus affermie en raison de la qualité des acteurs et conséquemment de la discipline de groupe. CÂ’est Koupaki qui met en Âœuvre les politiques de développement et conduit à  terme par exemple les dossiers de privatisation de certaines sociétés dÂ’Etat. La privatisation de la SONAPRA avec la levée de bouclier des travailleurs, puis la reprise du processus assortie de nouveaux résultats ne peut pas se comprendre en dehors du contexte politique. Je me souviens par ailleurs de ce que la publication de certains résultats dÂ’audits sous lÂ’égide de Koupaki avait fait lÂ’objet de vives protestations de la part des mis en cause dont certains ont connu de promotion peu de temps après cette publication. Le technocrate qui en tant quÂ’acteur, vit les faits tels quÂ’ils sont décrits et qui sÂ’en accommode nÂ’a-t-il pas déjà  franchi le pas décisif du champ politique ?

Sékodo
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Après les résultats de l’analyse de l’intoxication à Abatta, faut-il interdire la fabrication du Koutoukou dans le pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008