Maroc Tribune
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Maroc : Accueil chaleureux pour François Hollande à  Casablanca
 

Maroc : Accueil chaleureux pour François Hollande à  Casablanca

 
 
 
 5213 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 04 avril 2013 - 07:28

Koacinaute le 4 avril 2013 - Le Président français, Monsieur François Hollande, accompagné, de Madame Valérie Trierweiler, est arrivé le 03 avril 2013 à  Casablanca pour une visite officielle de 02 jours au Royaume du Maroc à  l'invitation de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI qui, en présence de Son Altesse Royale Le Prince Héritier Moulay Al Hassan et de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, lÂ’a accueilli à  sa descente d'avion avec tous les honneurs protocolaires et une foule venue nombreuse lui a souhaité la bienvenue avec joie et allégresse.

Au cours de cette visite officielle le Président de la République Française est entouré dÂ’une importante délégation composée de 08 ministres (Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères, Pascal Canfin, Ministre du Développement, Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des Femmes, Nicole Bricq, Ministre du Commerce extérieur, Stéphane Le Foll, Ministre de lÂ’Agriculture, Frédéric Cuvillier, Ministre des Transports, Mer et Pêche, Geneviève Fioraso, Ministre de lÂ’Enseignement Supérieur et Recherche et Yamina Benguigui, Ministre de la Francophonie), dÂ’une soixantaine de grands capitaines dÂ’entreprises, de Dov Zerah, le patron de l'Agence Française de Développement (AFD), mais aussi de nombreuses personnalités politiques, culturelles et cultuelles, dont le député des Français d'Afrique du Nord et de l'Ouest, Pouria Amirshahi (PS), les Présidents des groupes d'amitié à  l'Assemblée et au Sénat, Luc Chatel et Christian Cambon (tous deux UMP), Alain Rousset, Président du Conseil Régional d'Aquitaine et de l'Association des Régions de France (ARF), l'écrivain Tahar Ben Jelloun, le nouveau Président de l'Institut du Monde Arabe (IMA) Jack Lang, le Président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui et le Président du Consistoire Central de Paris, Joël Mergui.
Par la suite le Cortège officiel des deux Chef dÂ’Etat a emprunté les avenues et boulevards de la capitale économique, pavoisée de drapeaux français et marocains, tout au long desquels des dizaines de milliers de marocains ont réservé un accueil chaleureux et populaire à  Monsieur François Hollande et ce, jusquÂ’à  la Place «Lemaigre Dubreuil», place emblématique dédiée à  un ressortissant français partisan de lÂ’indépendance du Maroc assassiné par les ultras du colonialisme, pour un bain de foule pour sa première visite dÂ’Etat au Maroc depuis son investiture à  la magistrature suprême de son pays le 15 mai 2012.
Par la suite, une troupe de la Cavalerie de la Garde Royale a escorté le Cortège de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI et Son illustre Hôte de la Place «Lemaigre Debreuil» jusquÂ’à  la Place du Méchouar du Palais Royal, où Monsieur François Hollande et Madame Valérie Trierweiler ont été salués par Leurs Altesses Royales les Princesses Lalla Salma, Lalla Meryem et Lalla Hasna avant une cérémonie officielle dÂ’accueil sous une salve de 21 coups de canons, conférant à  celle-ci un caractère distingué et populaire réservée au Président français à  la mesure des liens séculaires unissant le Maroc et la France.
Au Palais Royal, le Président français et Sa Majesté Le Roi Mohammed VI ont eu, en présence de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay Al Hassan et Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, des entretiens centrés sur les questions internationales et regionales de lÂ’heure mais aussi sur le développement dÂ’un espace euro-méditerranéen de paix, de sécurité et de prospérité partagé. La situation au Mali et dans la région sahélo-saharienne, le terrorisme, la criminalité transnationale, le processus de paix au Proche-Orient, le dossier syrien et les relations bilatérales ont été également abordés.
Une cérémonie de signature d'une trentaine de conventions, accords économiques et partenariats, notamment dans lÂ’agroalimentaire, les énergies renouvelables, le traitement de l'eau, les transports ferroviaires, lÂ’halieutique, les Droits de la Femme, les musées, lÂ’enseignement supérieur et les finances, co-présidée par les deux Chefs dÂ’Etat, a, enfin, précédé lÂ’inauguration dÂ’une station de traitement des eaux à  Médiouna grande banlieue de Casablanca.
Toujours à  Casablanca, Monsieur François Hollande et les membres de sa délégation devraient visiter la Mosquée Hassan II, la plus grande Mosquée au monde après celle de la Mecque et de Médine et dont le Minaret culmine à  210 mètres, soit le plus haut du monde.
Par ailleurs, le Président français prononcera le 04 avril 2013 devant le Parlement marocain à  Rabat un important discours axé sur la jeunesse et la conjoncture actuelle, lÂ’immigration, le terrorisme, lÂ’évolution de la situation dans la région du Sahel, le soutient du Maroc à  lÂ’armée française au Mali, lÂ’actualité dans le Monde Arabe, particulièrement, le dossier de la Syrie depuis la réunion du Groupe des Amis de la Syrie à  Marrakech le 12 décembre 2012 jusquÂ’au Sommet de la Ligue Arabe clôturé le 26 mars 2013 à  Doha.
Ainsi, le Président français, devant les Parlementaires marocains, sÂ’adressera au Monde Arabe depuis Rabat. Un inédit dans les us et coutumes de la République Française qui confirme la place prépondérante et lÂ’influence positive de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI dans cette partie du monde ainsi que Son rôle incontournable et indicutable sur la question isréalo-palestinienne.
Monsieur François Hollande aura également des entretiens avec le Premier Ministre Abdelillah Benkirane, des responsables politiques marocains, notamment des dirigeants de lÂ’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) et de la société civile et sÂ’adressera à  plus de 400 chefs d'entreprises français et marocains qui tiennent leur forum économique à  Rabat ce même jour 4 avril 2013.
Au cours de sa visite officielle au Maroc, effectuée sous les meilleurs auspices, Monsieur François Hollande a tenu à  exprimer le soutien de la France à  la politique de réformes et de modernisation engagée par le Souverain marocain et à  réitérer la position constante de son pays sur la question du Sahara Marocain, confirmant le soutien total et sans équivoque de Paris au plan d'autonomie proposé par le Maroc, le considérant comme seule base sérieuse et crédible pour toute négociation à  même de régler définitivement la question du Sahara, un conflit artificiel qui perdure depuis près de 40 ans et que le statu quo actuel est inacceptable et représente un risque sérieux pour la sécurité régionale et internationale.
Un risque dÂ’autant plus accru que la situation dans la région sahélo-saharienne et son voisinage exige une solution à  ce conflit artificiel, créé de toute pièce par lÂ’Algérie pour destabiliser le Maroc, plus urgente que jamais conformément à  la proposition marocaine soutenue par la communauté internationale et aux résolutions pertinentes de lÂ’ONU.
Cette visite officielle de Monsieur François Hollande, qui aura été un grand succés, a permis de resserrer davantage les relations politiques et économiques entre le Maroc et la France.
Elle aura confirmé de plus que le Maroc est un allié politique de poids pour la France au Moyen Orient et en Afrique du Nord (MENA) et un grand pôle de stabilité dans la région. Elle aura aussi souligné la qualité exceptionnelle des relations séculaires profondes et multiples qui unissent les deux nations et les deux peuples. Il est indiscutable que sur le plan multilatéral le Royaume du Maroc et la République Française constituent un tandem qui agit, sur le plan international, de concert.
CÂ’est ainsi quÂ’au niveau des Nations-Unies, où Rabat et Paris défendent, avec courage et sans concession, les valeurs quÂ’ils ont en partage. La coordination sur le dossier du Mali ou encore sur le dossier syrien est là  pour confirmer lÂ’étendue de cette entente sans faille qui sÂ’exprime par des positions communes et se traduit par des actions concertées.
En conclusion, cette visite officielle de deux jours du Président de la République Française au Royaume du Maroc, la 2ème dÂ’un Président socialiste après celle de feu François Mitterand en janvier 1983, aura permis de consolider le partenariat stratégique, qu'aucune ombre ne pourra ternir, de resserrer leurs liens de coopération exceptionnelle, sans cesse renouvelée et dÂ’attester de la parfaite identité de vue entre le Président français et Sa Majesté Le Roi Mohammed VI sur de nombreux dossiers bilatéraux et internationaux.
Farid Mnebhi.
Accueil chaleureux pour François Hollande à  Casablanca
Le Président français, Monsieur François Hollande, accompagné, de Madame Valérie Trierweiler, est arrivé le 03 avril 2013 à  Casablanca pour une visite officielle de 02 jours au Royaume du Maroc à  l'invitation de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI qui, en présence de Son Altesse Royale Le Prince Héritier Moulay Al Hassan et de Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, lÂ’a accueilli à  sa descente d'avion avec tous les honneurs protocolaires et une foule venue nombreuse lui a souhaité la bienvenue avec joie et allégresse.
Au cours de cette visite officielle le Président de la République Française est entouré dÂ’une importante délégation composée de 08 ministres (Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères, Pascal Canfin, Ministre du Développement, Najat Vallaud-Belkacem, Ministre des Droits des Femmes, Nicole Bricq, Ministre du Commerce extérieur, Stéphane Le Foll, Ministre de lÂ’Agriculture, Frédéric Cuvillier, Ministre des Transports, Mer et Pêche, Geneviève Fioraso, Ministre de lÂ’Enseignement Supérieur et Recherche et Yamina Benguigui, Ministre de la Francophonie), dÂ’une soixantaine de grands capitaines dÂ’entreprises, de Dov Zerah, le patron de l'Agence Française de Développement (AFD), mais aussi de nombreuses personnalités politiques, culturelles et cultuelles, dont le député des Français d'Afrique du Nord et de l'Ouest, Pouria Amirshahi (PS), les Présidents des groupes d'amitié à  l'Assemblée et au Sénat, Luc Chatel et Christian Cambon (tous deux UMP), Alain Rousset, Président du Conseil Régional d'Aquitaine et de l'Association des Régions de France (ARF), l'écrivain Tahar Ben Jelloun, le nouveau Président de l'Institut du Monde Arabe (IMA) Jack Lang, le Président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui et le Président du Consistoire Central de Paris, Joël Mergui.
Par la suite le Cortège officiel des deux Chef dÂ’Etat a emprunté les avenues et boulevards de la capitale économique, pavoisée de drapeaux français et marocains, tout au long desquels des dizaines de milliers de marocains ont réservé un accueil chaleureux et populaire à  Monsieur François Hollande et ce, jusquÂ’à  la Place «Lemaigre Dubreuil», place emblématique dédiée à  un ressortissant français partisan de lÂ’indépendance du Maroc assassiné par les ultras du colonialisme, pour un bain de foule pour sa première visite dÂ’Etat au Maroc depuis son investiture à  la magistrature suprême de son pays le 15 mai 2012.
Par la suite, une troupe de la Cavalerie de la Garde Royale a escorté le Cortège de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI et Son illustre Hôte de la Place «Lemaigre Debreuil» jusquÂ’à  la Place du Méchouar du Palais Royal, où Monsieur François Hollande et Madame Valérie Trierweiler ont été salués par Leurs Altesses Royales les Princesses Lalla Salma, Lalla Meryem et Lalla Hasna avant une cérémonie officielle dÂ’accueil sous une salve de 21 coups de canons, conférant à  celle-ci un caractère distingué et populaire réservée au Président français à  la mesure des liens séculaires unissant le Maroc et la France.
Au Palais Royal, le Président français et Sa Majesté Le Roi Mohammed VI ont eu, en présence de Son Altesse Royale le Prince Héritier Moulay Al Hassan et Son Altesse Royale le Prince Moulay Rachid, des entretiens centrés sur les questions internationales et regionales de lÂ’heure mais aussi sur le développement dÂ’un espace euro-méditerranéen de paix, de sécurité et de prospérité partagé. La situation au Mali et dans la région sahélo-saharienne, le terrorisme, la criminalité transnationale, le processus de paix au Proche-Orient, le dossier syrien et les relations bilatérales ont été également abordés.
Une cérémonie de signature d'une trentaine de conventions, accords économiques et partenariats, notamment dans lÂ’agroalimentaire, les énergies renouvelables, le traitement de l'eau, les transports ferroviaires, lÂ’halieutique, les Droits de la Femme, les musées, lÂ’enseignement supérieur et les finances, co-présidée par les deux Chefs dÂ’Etat, a, enfin, précédé lÂ’inauguration dÂ’une station de traitement des eaux à  Médiouna grande banlieue de Casablanca.
Toujours à  Casablanca, Monsieur François Hollande et les membres de sa délégation devraient visiter la Mosquée Hassan II, la plus grande Mosquée au monde après celle de la Mecque et de Médine et dont le Minaret culmine à  210 mètres, soit le plus haut du monde.
Par ailleurs, le Président français prononcera le 04 avril 2013 devant le Parlement marocain à  Rabat un important discours axé sur la jeunesse et la conjoncture actuelle, lÂ’immigration, le terrorisme, lÂ’évolution de la situation dans la région du Sahel, le soutient du Maroc à  lÂ’armée française au Mali, lÂ’actualité dans le Monde Arabe, particulièrement, le dossier de la Syrie depuis la réunion du Groupe des Amis de la Syrie à  Marrakech le 12 décembre 2012 jusquÂ’au Sommet de la Ligue Arabe clôturé le 26 mars 2013 à  Doha.
Ainsi, le Président français, devant les Parlementaires marocains, sÂ’adressera au Monde Arabe depuis Rabat. Un inédit dans les us et coutumes de la République Française qui confirme la place prépondérante et lÂ’influence positive de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI dans cette partie du monde ainsi que Son rôle incontournable et indicutable sur la question isréalo-palestinienne.
Monsieur François Hollande aura également des entretiens avec le Premier Ministre Abdelillah Benkirane, des responsables politiques marocains, notamment des dirigeants de lÂ’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) et de la société civile et sÂ’adressera à  plus de 400 chefs d'entreprises français et marocains qui tiennent leur forum économique à  Rabat ce même jour 4 avril 2013.
Au cours de sa visite officielle au Maroc, effectuée sous les meilleurs auspices, Monsieur François Hollande a tenu à  exprimer le soutien de la France à  la politique de réformes et de modernisation engagée par le Souverain marocain et à  réitérer la position constante de son pays sur la question du Sahara Marocain, confirmant le soutien total et sans équivoque de Paris au plan d'autonomie proposé par le Maroc, le considérant comme seule base sérieuse et crédible pour toute négociation à  même de régler définitivement la question du Sahara, un conflit artificiel qui perdure depuis près de 40 ans et que le statu quo actuel est inacceptable et représente un risque sérieux pour la sécurité régionale et internationale.
Un risque dÂ’autant plus accru que la situation dans la région sahélo-saharienne et son voisinage exige une solution à  ce conflit artificiel, créé de toute pièce par lÂ’Algérie pour destabiliser le Maroc, plus urgente que jamais conformément à  la proposition marocaine soutenue par la communauté internationale et aux résolutions pertinentes de lÂ’ONU.
Cette visite officielle de Monsieur François Hollande, qui aura été un grand succés, a permis de resserrer davantage les relations politiques et économiques entre le Maroc et la France.
Elle aura confirmé de plus que le Maroc est un allié politique de poids pour la France au Moyen Orient et en Afrique du Nord (MENA) et un grand pôle de stabilité dans la région. Elle aura aussi souligné la qualité exceptionnelle des relations séculaires profondes et multiples qui unissent les deux nations et les deux peuples. Il est indiscutable que sur le plan multilatéral le Royaume du Maroc et la République Française constituent un tandem qui agit, sur le plan international, de concert.
CÂ’est ainsi quÂ’au niveau des Nations-Unies, où Rabat et Paris défendent, avec courage et sans concession, les valeurs quÂ’ils ont en partage. La coordination sur le dossier du Mali ou encore sur le dossier syrien est là  pour confirmer lÂ’étendue de cette entente sans faille qui sÂ’exprime par des positions communes et se traduit par des actions concertées.
En conclusion, cette visite officielle de deux jours du Président de la République Française au Royaume du Maroc, la 2ème dÂ’un Président socialiste après celle de feu François Mitterand en janvier 1983, aura permis de consolider le partenariat stratégique, qu'aucune ombre ne pourra ternir, de resserrer leurs liens de coopération exceptionnelle, sans cesse renouvelée et dÂ’attester de la parfaite identité de vue entre le Président français et Sa Majesté Le Roi Mohammed VI sur de nombreux dossiers bilatéraux et internationaux.
Farid Mnebhi.

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Après les résultats de l’analyse de l’intoxication à Abatta, faut-il interdire la fabrication du Koutoukou dans le pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008