Ghana Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana : La marche à  hauts risques du groupe de pression AFAG avortée
 

Ghana : La marche à  hauts risques du groupe de pression AFAG avortée

 
 
 
 2801 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 18 avril 2013 - 11:56

Échanges entre des policiers et un civil (ph) archive

- Ghana - Accra le 18 Avril 2013 © koaci.com –
La marche de protestation silencieuse « Miekukum » prévue ce jeudi 18 avril dans les rues dÂ’Accra, la capitale ghanéenne, par l'Alliance pour une Gouvernance Responsable (AFAG), un groupe de pression proche du principal parti de lÂ’opposition, le Nouveau Parti Patriotiques (NPP), ne se tiendra plus.

La Police avait interdit cette marche mais les organisateurs tenaient à  lÂ’organiser à  tout prix. KOACI.COM a appris que la justice ghanéenne par lÂ’entremise dÂ’un tribunal à  Accra a désamorcé le vendredi dernier le durcissement de ton entre la Police métropolitaine dÂ’Accra et AFAG.

De la décision du tribunal présidée par madame Patience Mills-Tetteh, un juge de la Haute Cour, il est demandé à  la Police de prendre attache avec les responsables de lÂ’AFAG pour trouver une date convenable à  la marche.

LÂ’initiative de ce jugement qui est venu séparer les deux parties qui sÂ’étaient campées chacune sur sa position a été lÂ’Âœuvre de la Police métropolitaine qui après avoir interdit la marche de lÂ’AFAG a formulé une requête auprès du tribunal afin dÂ’obtenir une ordonnance judiciaire pour empêcher lÂ’Alliance de descendre dans les rues avec ses militants pour dit-on à  attirer l'attention de lÂ’opinion nationale sur de présumées difficultés économiques dans le pays.

Des raisons de lÂ’interdiction de cette marche, la Police a déclaré dans sa requête quÂ’étant donné quÂ’elle a déployé ses agents à  la Cour Suprême et à  ses alentours pour assurer la sécurité sur les lieux durant le procès qui porte sur le règlement du contentieux électoral issu de la présidentielle de décembre 2012 qui oppose Nana Akufo Addo au Président John Mahama, elle ne pourra malheureusement pas être en mesure dÂ’envoyer dÂ’autres agents pour encadrer la marche de lÂ’AFAG. Selon la Police, pour cette marche dite silencieuse, une foule dÂ’environ 20.000 personnes était attendue dans les rues et cette masse pourrait déborder la capacité des forces de sécurité.

Après lÂ’ordonnance judicaire interdisant cette marche, la Police a annoncé que sitôt que les auditions prendront fin à  la Cour Suprême, elle trouvera un terrain dÂ’entente dÂ’avec les organisateurs de la marche pour savoir le jour et les itinéraires de leur démonstration afin de leur assurer une meilleure sécurité.

Rappelons que pour cette marche avortée, les organisateurs ont prévu se rassembler à  la place Obra Spot située au rond point Kwame Nkrumah, un endroit que lÂ’opposition NPP avait transformé après la présidentielle 2012 en un lieu de rassemblement pour contestations post-électorales.

Enfin, en dernière nouvelle venant de la Cour Suprême, Mahmoud Bawumia, le colistier de Nana Akufo Addo sera à  nouveau devant la barre ce jeudi pour présenter aux neuf juges et à  lÂ’assistance les preuves des irrégularités relevées durant le scrutin présidentiel, motifs pour lesquels il soutient que cÂ’est son mentor qui a gagné et devrait être déclaré par conséquent le Président du Ghana.

Mensah

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: En remerciant des acteurs qui ont pris part à élaboration de la nouvelle Cei, Ouattara-a-t-il clos le débat ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008