Gambie Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana : Restriction de ‘‘libertéÂ’Â’ pour les véhicules dÂ’Etat, à  chacun son « show »
 

Ghana : Restriction de ‘‘libertéÂ’Â’ pour les véhicules dÂ’Etat, à  chacun son « show »

 
 
 
 5575 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 27 avril 2013 - 07:34

Vue dÂ’un convoi officiel (ph)

- Ghana - Accra le 27 Avril 2013 © koaci.com –
Le gouvernement ghanéen dirigé par le Président John Mahama a émis une directive à  tous les ministres et aux fonctionnaires de l'Etat à  garer les véhicules officiels dans leurs lieux de travail après les heures de travail.

Pour le ministre de lÂ’Information en charge média, Mahama Ayariga, qui a révélé cette information la semaine dernière à  Accra, il nÂ’est plus permis à  aucun officiel de conduire un véhicule de lÂ’Etat hors des heures de travail.

En clair, la mesure revient à  dire que pour ceux qui aiment profiter des largesses de lÂ’Etat ou bien circuler à  bord de ces engins pour faire leurs affaires privées ou pour influencer autrui, ils devront désormais sÂ’ils le désirent se servir de leurs propres engins pour faire leurs courses.

Pour veiller à  la mise en vigueur de cette mesure, le ministre Ayariga a précisé que le gouvernement a en outre ordonné que les plaques d'immatriculation de tous les véhicules de l'Etat soient remplacées par «GV» ce qui indiquera que le véhicule en question appartient à  l'État.

La visibilité de cette plaque « GV » permettra au public de veiller au respect de la décision prise, celle de ne pas faire circuler les véhicules du gouvernement à  dÂ’autres fins.

Pour ne priver quiconque de ses privilèges, le ministre de lÂ’Information a rappelé que durant son discours sur l'état de la Nation ghanéenne, le Président Mahama a déclaré que des prêts peuvent être accordés aux représentants de lÂ’Etat afin quÂ’ils puissent sÂ’acheter des véhicules pour leur usage personnel, une initiative qui conduira à  réduire le train de vie de lÂ’Etat en matière de dépenses.

En somme, la mise en vigueur de lÂ’interdiction de faire sortir les véhicules de lÂ’Etat ghanéen hors des heures de service pour faire le « show » sur les routes, dans les villes et dans campagnes du pays surtout pendant les weekend, va à  coup sûr faire prendre conscience à  tous que ces voitures sont un bien commun et que personne ne peut s'en servir à  volonté pour ses propres « business ». Avec cette directive, la nouvelle formule pourrait se résumer en ces mots ‘‘ à  lÂ’Etat, ses voitures pour ses besoins et à  chacun son véhicule pour ses propres affaires Â’Â’.

Mensah

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008