Ghana Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana : Les flammes dévastent le bidonville ''Abuja''
 

Ghana : Les flammes dévastent le bidonville ''Abuja''

 
 
 
 5700 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 17 juillet 2013 - 14:56

Le bidonville dÂ’Abuja (ph) en feu

- Ghana – Accra, le 17 Juillet 2013 © koaci.com – Après quelques jours dÂ’accalmie, le feu a repris son service destructeur à  Accra, la capitale ghanéenne. Dans la nuit dÂ’hier mardi, plusieurs abris de fortunes à  Abuja, un quartier précaire à  Accra appelé encore le marché CMB en face de la gare Katamanto ont été consumés par le feu. Les victimes sont les ‘‘kayayeiÂ’Â’, les femmes qui servent comme des portefaix dans les marchés dÂ’Accra.

Outre les marchandises et les habitations de fortunes consumées, le bilan de ce drame nÂ’est pas encore connu. Toutefois il est à  noter que certains marchands proches du bidonville ont ressui à  sauver une partie de leurs étalages.

Dépêchés sur les lieux, les sapeurs pompiers ont réussi ont contenir le feu mais vu que les habitations étaient en bois, le feu une fois déclenché, a très tôt embrasé et consumé le secteur. Selon des témoins, le feu a débuté peu après 19 heures. Les personnes aux alentours ayant tentées en vain de circonscrire le feu, ont fait appel aux soldats du feu. Ces derniers ont eu du mal à  avoir accès au théà¢tre de lÂ’incendie en raison des installations mises en place par les occupants.

Au regard de cet incendie et de la série noire du feu qui se poursuivent à  intervalle régulier, Bill Anaglatey, le chargé des relations publiques du Service des sapeurs pompiers ghanéens a déclaré à  la presse nÂ’être pas surpris par ce drame.

LÂ’incendie du bidonville dÂ’Abjua vient allonger la liste de lÂ’épreuve du feu auquel plusieurs marchés dÂ’Accra à  savoir Makola, Kantamanto, Agbogbloshie, et celui de Kumasi ont été lÂ’objet ces dernières semaines.

En juin dernier, le gouvernement ghanéen a fait appel à  des experts américains pour élucider la cause de ces incendies. En attendait la publication de ce rapport, dans certains s milieux des langues nÂ’hésitent plus à  attribuer ces malheurs à  des actes criminels provoqués par des tiers. Par contre dÂ’autres sources traditionnelles, attribuent ces incendies à  la colère dÂ’une divinité « Kukulu » contre des marchands qui refusent dÂ’honorer leurs dettes envers elle.

Pour conjurer le mauvais sort, lÂ’officiant de la divinité qui serait en colère a lancé un appel aux marchands qui ne sont pas encore revenus vers la divinité à  sÂ’acquitter de leurs dettes ou demander délais supplémentaires pour leur mise en règle.

Enfin au niveau étatique, afin de se préserver de ces curieux incendies, les autorités ghanéennes ont renforcé la sécurité et la surveilles autours des bà¢timents publics dans le pays.

Mensah



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vous inquiète-t-elle?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008