Guinée Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Guinée : LÂ’opposition menace déja de ne pas accepter les résultats des législatives
 

Guinée : LÂ’opposition menace déja de ne pas accepter les résultats des législatives

 
 
 
 4682 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 30 septembre 2013 - 21:11

Menace de non acceptation des résultats du 28 septembre, ici Cellou Dalein Diallo, chef de file de l'opposition à  Alpha Condé -

- Conakry - Le 30 septembre 2013 © koaci.com - Éternel recommencement Guinée qui déjà  annonce des perturbations à  venir dans le ciel politique du pays... Alors que les Guinéens attendent les résultats provisoires du scrutin du 28 septembre 2013 qui seront publié selon la loi mardi 1 octobre 2013 par la commission électorale nationale indépendante (CENI), lÂ’opposition républicaine sÂ’est réunie dÂ’urgence cet mardi après-midi au siège du président de lÂ’union des forces démocratiques de Guinée(UFDG), Cellou Dalein Diallo,situé dans la commune de Ratoma.

Une réunion dit-on pour le faire point sur le déroulement du vote et les premières tendances diffusées par la presse.

La rencontre sÂ’est déroulée à  huis clos en présence de la majeure partie des cadors de lÂ’opposition dont Cellou Dalein Diallo, Sydia Touré du UFR et Lansana Kouyaté du PEDN Au sortir de la rencontre, le chef de fil de lÂ’Union des Forces Républicain (UFR), Sydia Touré a annoncé la presse la principale décision de lÂ’opposition sous fond de menace en ces termes : « Nous avons constatés plusieurs anomalies notamment le tripatouillage du fichier en haute Guinée, le manque de logistique dans les bureaux de vote, nous avons appris à  kankan de la présence dÂ’une cinquantaine de bureaux de vote fictif. Donc compte tenu de toutes ses anomalies, nous donnons la chance à  la CENI de corriger ses anomalies avant de publier les résultats provisoires faute de quoi, nous nÂ’accepterons pas les résultats ».

Cette rencontre de lÂ’opposition intervient alors que les déclarations des ambassades et des missions dÂ’observations se sont multipliée ce mardi à  Conakry.

Des déclarations qui non seulement saluent le calme qui a caractérisé le déroulement du scrutin mais aussi soulignées des anomalies constatés sur le terrain.

Ibrahima Bah
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008