Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Koacinaute Côte d'Ivoire : NAHIBLY : De nouvelles révélations graves
 

Koacinaute Côte d'Ivoire : NAHIBLY : De nouvelles révélations graves

 
 
 
 4789 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 24 octobre 2013 - 17:38

Koacinaute le 24 octobre 2013 - La Radio France Internationale (Rfi) a récemment fait de nouvelles révélations sur les tueries du camp de Nahibly de Duékoué en 2012.

Les résultats de lÂ’autopsie des six corps qui avaient été découverts dans un puits à  Duékoué après lÂ’attaque du camp des réfugiés internes wê de Nahibly révèlent que ces six personnes ont été tuées par balles tirées de kalachnikov. CÂ’est la révélation faite, lundi dernier, par Radio France Internationale (Rfi).

Le résultat de lÂ’enquête est connu depuis le dimanche 13 octobre, selon la radio mondiale. Les six personnes ont été donc tuées par balles de kalachnikov lors de lÂ’attaque du camp de Nahibly avant dÂ’être jetées dans un puits. Selon la même radio, les autres puits soupçonnés de contenir dÂ’autres corps sont gardés depuis un an par des forces onusiennes.

La correspondante de Rfi à  Abidjan indique, par ailleurs, que la justice ivoirienne avait dit ne pas savoir où trouver Koné Daouda dit lieutenant Konda, qui était le chef des Frci de Duékoué au moment de lÂ’attaque du camp de Nahibly. Et pourtant, selon elle, le lieutenant Konda est dans les rangs du Centre de coordination des décisions opérationnelles. Le camp de Nahibly abritait les rescapés des villages wê fuyant la barbarie des hommes de Ouattara qui sÂ’étaient attaqués à  eux. Ces forces venues du nord de la Côte dÂ’Ivoire sÂ’étaient installées dans les villages wê après avoir chassé des lieux les propriétaires terriens. Le camp de Nahibly abritait donc ceux quÂ’on appelait les réfugiés wê sur leurs propres terres. CÂ’était donc un camp très gênant pour le régime Ouattara et qui était placé sous la protection de lÂ’opération des Nations unies en Côte dÂ’Ivoire (Onuci).

LÂ’autre révélation faite par la correspondante de Rfi, cÂ’est quÂ’avant de quitter la Côte dÂ’Ivoire, Bert Koanders avait adressé une lettre au régime Ouattara pour sÂ’inquiéter de la lenteur des enquêtes. Pour tout dire, lÂ’ancien représentant du Secrétaire général des Nations unies avait été très choqué par ce massacre. Qui selon ses propres termes, avait été minutieusement préparé dans son dos par des proches du régime. De sorte quÂ’il avait dû interrompre son séjour à  New York pour se rendre à  Abidjan. Alors quÂ’Alassane Ouattara poursuivait tranquillement ses visites à  lÂ’étranger comme si rien de grave ne sÂ’était passé dans son pays. Le 20 juillet 2012, ce camp avait été attaqué et totalement détruit par les Frci et les dozos. LÂ’attaque avait fait plusieurs morts et de nombreux blessés.

Pour se donner bonne conscience, le pouvoir Ouattara, comme à  son habitude, avait annoncé bruyamment une enquête pour retrouver et punir les auteurs de ces crimes odieux. Evidemment, cette annonce tapageuse visait à  endormir lÂ’opinion nationale et internationale.

Les 10 et 11 octobre 2012, six cadavres étaient découverts dans un puits à  Duékoué. DÂ’autres puits soupçonnés de contenir dÂ’autres cadavres avaient également été identifiés. Mais le procureur de Daloa avait suspendu la fouille de ces puits et les six corps avaient été acheminés vers Abidjan pour autopsie. Et depuis cÂ’est le statu quo. Des familles présentes le jour de lÂ’exhumation des cadavres avaient affirmé avoir reconnu les vêtements de leurs parents qui étaient le jour de lÂ’attaque dans le camp. Et des informations recueillies à  Duékoué font état de dizaines de disparus.

Maintenant que le résultat de lÂ’autopsie des six corps retirés du puits est connu, à  savoir que les six personnes ont effectivement été tuées par balles de kalachnikov, dÂ’une part, et que, dÂ’autre part, on sait désormais où trouver le lieutenant Konda, c'est-à -dire au Ccdo, on espère que la Justice va boucler rapidement lÂ’enquête sur lÂ’attaque du camp de Nahibly.

@dabakala reprennant Boga Sivori



PS : La direction de KOACI rappelle qu'un "koacinaute" n'est pas un journaliste de la rédaction de KOACI mais un contributeur inscrit ayant la possibilité de poster sur le site en vue d'une diffusion et ce dans une dynamique de libre expression plurielle.
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008