Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte dÂ’Ivoire : Koné Katinan dément des rapports entre Gbagbo et Hamed Bakayoko
 

Côte dÂ’Ivoire : Koné Katinan dément des rapports entre Gbagbo et Hamed Bakayoko

 
 
 
 12196 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 24 décembre 2013 - 17:15

Koné Katinan ici au Ghana (ph) -

- Abidjan, le 24 décembre 2013 © koaci.com – La révélation faite le week-end dernier à  Yopougon par le ministre Hamed Bakayoko qui soutenait devant des pro-Gbagbo avoir des rapports avec lÂ’ancien président depuis la Haye à  fait réagir les exilés du Ghana.

Et cÂ’est le porte-parole, Justin Katinan Koné à  travers un communiqué qui dément au nom de Laurent Gbagbo et avec fermeté que son mentor nÂ’aurait aucun rapport, ni directement, ni par personne interposée avec Hamed Bakayoko.

« Par la présente, le Président Laurent GBAGBO tient à  apporter un démenti solennel à  ces propos. Il affirme avec fermeté nÂ’avoir aucun rapport, ni directement, ni par personne interposée avec leur auteur. Il nÂ’a jamais fait transmettre un seul message à  ce dernier », indique le document signé de lÂ’ex ministre du budget de Laurent Gbagbo, qui poursuit ainsi : « le Président Laurent GBAGBO nÂ’a pas de messages particuliers quÂ’il diffuserait par des voies camouflées. CÂ’est pourquoi, il sÂ’insurge contre toute manipulation de lÂ’opinion nationale et internationale à  partir de fausses informations bà¢ties sur une utilisation abusive de son nom, de quelque origine quÂ’elle provienne. Si le Président Laurent GBAGBO, qui a une haute idée du fonctionnement de lÂ’Etat, a un message à  faire passer à  la nation ivoirienne, ce nÂ’est assurément pas par le Ministre Hamed Bakayoko quÂ’il passerait. Le Président Laurent GBAGBO exige que soit mis fin définitivement à  lÂ’instrumentalisation de son nom pour des raisons qui éloignent les populations de leurs attentes. Il accorde du prix à  cette exigence. »


Notons pour finir que Koné Katinan soupçonné de crime économiques pendant la crise post-électorale et Pascal Affi NÂ’Guessan, president du FPI ne regardent pas dans la même direction pour la sortie de crise.

La preuve, la démarche des lieutenants de lÂ’ancien premier ministre, Miaka Ouretto et Amani NÂ’Guessan Michel dÂ’Ivoire auprès du ministre Hamed Bakayoko pour le retour des exilés nÂ’a pas été apprécié par le natif de Niakara au centre nord du pays. Pour de nombreux observateurs, une crise de positionnement se profilerait à  lÂ’horizon dans le camp Gbagbo.


Donatien Kautcha
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Gabon : Depuis Rabat, Ali Bongo s'adresse aux gabonais «je vais mieux,...
 
 
Gabon : Depuis Rabat, Ali Bongo s'adresse aux gabonais «je vais mieux, et me prépare à  vous retrouver très vite»
Politique
 
Côte d'Ivoire : Voeux 2019, Ouattara annonce la libération de 2532 dét...
 
 
Côte d'Ivoire : Voeux 2019, Ouattara annonce la libération de 2532 détenus de droit commun et réitère la réforme de la CEI pour 2020, intégralité du discours
Cameroun : Voeux 2019, Biya appelle les camerounais à  l'aider pour consolider la paix et l'unité du pays
Politique
Cameroun : Voeux 2019, Biya appelle les camerounais à  l'aider po...
Cameroun il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire : Mairie de Fresco, de graves accusations portées contre Alain Lobognon
Politique
Côte d'Ivoire : Mairie de Fresco, de graves accusations portées c...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Sénégal : Vérification des parrainages pour la Présidentielle, seuls 7 candidats admis d'office, 3 reçus au 2nd tour et 19 ajournés
Politique
Sénégal : Vérification des parrainages pour la Présidentielle, s...
Sénégal il y a 8 mois
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte dÂ’Ivoire : Koné Katinan dément des rapports entre Gbagbo et Hamed Bakayoko
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Dabakala
Comme toujours, on se doit de faire la différence entre lÂ’information et lÂ’opinion. LÂ’information, cÂ’est la prise de position officielle de KONE KATINAN (porte parole de SEM GBAGBO LAURENT), pour ne pas dire de SEM GBAGBO LAURENT, au nom de qui il sÂ’exprime officiellement, avec un mandat officiel de GBAGBO, que jusquÂ’ici personne nÂ’a pu démonter. On ne peut donc douter de lÂ’authenticité, encore moins de la provenance de cette mise au point, qui suffit a faire dÂ’HAMBAK un menteur, sans que lÂ’on nÂ’éprouve le besoin de chercher des preuves ici ou ailleurs. Enfin, lÂ’opinion, cÂ’est celle dÂ’un journaliste qui veut faire croire en une guerre de leadership au sein dÂ’un parti politique, et qui veut sÂ’en repaitre en la faisant passer pour une « information » solide au point de pouvoir manipuler les personnes qui le liraient. Non, la guerre de leadership ne peut se justifier que si elle sÂ’adosse a un réel plébiscite acquis à  terme, et dans ce cadre, les personnes qui pourraient « hériter » dÂ’un plébiscite suffisant pour reprendre le parti, et de fait justifier une éventuelle guerre de leadership, ne sont pas nombreuses au sein du FPI. En dehors de SEM GBAGBO LAURENT, il y aura donc SIMONE EHIVET GBAGBO, AKOUN LAURENT, et bien dÂ’autres personnes qui viendraient naturellement à  lÂ’esprit de la majorité des militants de ce parti, mais aussi des sympathisants. De fait, des personnes comme KONE KATINAN, mais aussi MIAKA OUERETTO, ou AMANI NGUESSAN, ont toutes des fonctions précises dans le parti, mais ne peuvent prétendre reprendre ce parti au point de justifier une guerre larvée de leadership. De fait, les personnes qui peuvent reprendre ce parti sont sans exceptions soit en prison, soient en exil, ou alors subissent la menace quasi quotidienne sur leur vie et dans leur domicile abidjanais, dÂ’où leur silence. Je ne ferai pas lÂ’effort de citer ici les personnes qui font peur à  ce régime et qui fortifient et consolident le FPI rien quÂ’a travers leur présence silencieuse (il faut attendre le bon moment pour oser, et il nÂ’est pas encore venu !!) Et lÂ’intoxication ne fera pas disparaître leur nom non plus !! Le pire dans tout ceci, cÂ’est que lÂ’on se serait réellement souhaité une certaine intimité entre HAMBAK et GBAGBO, signe de détente et de retour à  la normale. Le simple fait que lÂ’on soit en présence dÂ’un mensonge de la part dÂ’HAMBAK, prouve que ce régime continue de ramer énormément et ne trouve pas de solutions a la situation actuelle, qui passe forcément par une intervention de SEM GBAGBO LAURENT, tôt ou tard, et non par personne interposée. Tout revient et tourne donc toujours autant autour de GBAGBO, qui est pourtant en prison, bien loin de ce pays. Le clivage social et politique avant les joutes de 2015 est donc toujours autant manifeste et prononcé, avec a terme la garanti que les choses pourraient se passer de nouveau dans la violence avant, pendant et après les élections, si jamais elles ont lieu !! Yako a toi donc HAMBAK, car le raccourci ne paye pas !! La suite !!
 
 il y a 5 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
joyeux noel dabakala a vous et vos proches!
 
 il y a 5 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue de la présidentielle de 2020 sont elles compréhensibles?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Meeting conjoint FPI-PDCI, peuvent-t-ils vraiment s'entendre en vue de...
 
2462
Oui
65%  
 
1122
Non
30%  
 
183
Sans Avis
5%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008