Centrafrique Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Centrafrique : OK de l'UE,  Samba-Panza élue président !
 

Centrafrique : OK de l'UE, Samba-Panza élue président !

 
 
 
 7375 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 20 janvier 2014 - 14:56

Catherine Samba-Panza élue ce lundi à  la présidence intérimaire du pays -

RCA - le 20 janvier 2014 © koaci.com – Les ministres européens des Affaires étrangères ont approuvé lundi comme annoncé le lancement d'une opération militaire de l'Union européenne en Centrafrique en appui aux forces africaine et française, alors que 500 millions de dollars ont été débloqué pour venir en aide au pays avant le second tour de l'élection du président de la transition qui a opposé la maire de Bangui, Catherine Samba-Panza, à  Désiré Kolingba, fils d'un ancien chef de l'Etat.

A l'issu du second tour c'est Catherine Samba-Panza qui a été élue nouveau président intérimaire du pays par le Conseil national de transition centrafricain.

Au delà  de lÂ’élection d'une femme pour la première fois à  la tête du pays, ce 20 janvier 2014 restera marqué comme une journée de décisions importantes pour la Centrafrique. L'état-major de l'UE qui a approuvé comme prévu lÂ’envoi de troupes dans le pays doit maintenant dresser la liste des besoins et voir avec les Etats membres comment ils peuvent contribuer à  la mission européenne.

LÂ’arrivée des premiers éléments sur le terrain est prévue pour fin février, le nombre de soldats européens pourrait s'élever à  environ 500, pour aider les forces africaine et française présentes dans le pays à  sécuriser Bangui, notamment la zone de l'aéroport.

Ce même lundi, la communauté internationale s'est engagée à  débloquer près de 500 millions de dollars pour venir en aide à  la République centrafricaine en 2014, soit 100 millions de dollars de la Banque mondiale, l'Union européenne contribuera à  hauteur de 90 millions, la Banque africaine de développement pour 75 millions et la France, premier pays donateur, devrait débloquer 47 millions de dollars.

Par ailleurs, aucun des 8 candidats n'avaient été retenus pour la présidence de transition n'a obtenu la majorité absolue nécessaire au premier tour. Aussi le second tour de l'élection du président de la transition a opposé la maire de Bangui, Catherine Samba-Panza, à  Désiré Kolingba, fils d'un ancien chef de l'Etat.

Mme Samba-Panza avait obtenu 64 voix, soit une voix de moins que la majorité absolue fixée par le Conseil national de transition (CNT, parlement provisoire) à  65 voix, et Désiré Kolingba a recueilli 58 suffrages, selon les résultats lus en séance publique.


Nanita

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008