Centrafrique Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Centrafrique : Le nouveau gouvernement de transition formé
 

Centrafrique : Le nouveau gouvernement de transition formé

 
 
 
 5395 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 27 janvier 2014 - 19:25

La présidente centrafricaine,Catherine Samba Panza - RCA - le 27 janvier 2014 © koaci.com – Le Premier ministre centrafricain André Nzapayeke a constitué ce lundi son gouvernement de transition formé de vingt ministres parmi lesquels des représentants dÂ’anti-Balaka et Seleka, a annoncé le porte-parole de la présidence centrafricaine, Guy-Simplice Kodegue, ce lundi à  Bangui.

Le décret annonçant la constitution du gouvernement de transition dirigé par le Premier ministre André Nzapayeke a été annoncé ce lundi 27 janvier en fin dÂ’après-midi par le porte-parole de la présidence centrafricaine, Guy-Simplice Kodegue.

La nouvelle équipe gouvernementale du Premier ministre André Nzapayeke nommé samedi par la présidente Catherine Samba Panza est composée de vingt ministres dont sept femmes et compte bon nombre de ministres déjà  présents sous le précédent gouvernement.

Notamment Herbert Gontran Djono Ahaba aux Travaux publics, ou Marie Noël Koyara au Développement rural, tous deux proches de lÂ’ancien président Michel Djotodia.Les milices chrétiennes anti-balaka sont également représentées, avec Léopold Narcisse Bara à  la Jeunesse et aux Sports

Parmi les figures de l'ex-rébellion Séléka, qui avait pris le pouvoir en mars 2013, on retrouve Arnaud Djoubaï-Abazène aux Transports et Abdallah Hassan Kadre, précédemment à  l'Economie, aux Télécommunications.

Les ministères de la Défense et de la Sécurité publique reviennent à  deux militaires issus de l'ancienne armée nationale, le général Thomas Timangoa et le colonel Denis Wangao.

Cependant la nouvelle équipe a déjà  fort à  faire car les violences perpétrées par les milices chrétiennes anti-balaka hostiles aux séléka nÂ’ont pas baissé dÂ’intensité malgré la démission de Djotodia et lÂ’élection de la présidente.

Dimanche, violences, tirs et tentatives de pillages ont été enregistrés dans le quartier nord du PK5 et au centre ville, les cibles étant les magasins qui appartiennent à  majorité aux musulmans.Depuis de nombreux combattants de lÂ’ex-rébellion séléka craignant les représailles ont commencé à  fuir Bangui sous escorte des forces Africaines.

Le nouveau pouvoir Centrafricain a été installé après la démission le 10 janvier de Michel Djotodia qui avait pris le pouvoir avec lÂ’aide de la Séléka en mars 2013, et qui sÂ’était révélé incapable de mettre fin aux violences entre musulmans et chrétiens dans le pays.

Nanita

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Soupçonnez vous le président de la commission de l'UA d'avoir subi des pressions d'Abidjan pour saluer la loi sur la recomposition de la CEI?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vo...
 
2110
Oui
65%  
 
1002
Non
31%  
 
114
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008