Guinnée Equatorial Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
 Guinée équatoriale : La démission du président Obiang réclamé par des opposants en exil
 

Guinée équatoriale : La démission du président Obiang réclamé par des opposants en exil

 
 
 
 6370 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 28 janvier 2014 - 19:30

Teodoro Obiang Nguema(ph) -

Guinée équatoriale - le 28 janvier 2014 © koaci.com – Des opposants équato-guinéens en exil ont appelé à  la démission du président Teodoro Obiang Nguema, au pouvoir depuis 1979, et à  la mise en place d'un processus de transition conduisant à  des élections libres, ce mardi.

Nous appelons à  la démission d'Obiang pour permettre la mise en place d'un processus de transition à  l'issue duquel seront organisées des élections démocratiques, libres et transparentes, a déclaré Raimundo Ela Nsang, secrétaire exécutif de la Coalition d'opposition pour la restauration d'un Etat démocratique (CORED), lors d'une conférence de presse à  Paris.

Ces opposants venus d'Allemagne, d'Espagne et de Grande-Bretagne sont regroupés au sein la CORED créée en septembre 2013, qui rassemble 13 partis et associations d'opposants équato-guinéerns en exil. Décriant une opposition inexistante dans leur pays, les membres de la CORED appellent à  un appui de la communauté internationale afin de faire pression sur le président Obiang pour qu'il quitte le pouvoir.

Les populations de Guinée équatoriale manquent de tout, il n'y a pas de liberté, pas d'électricité, pas d'école..., a déclaré Carlos Abaga Ayingono, assurant que le président possède des centaines de millions de dollars sur des comptes au Brésil, au Surinam ou en Malaisie. Notamment grà¢ce au détournement des revenus pétroliers de la Guinée équatoriale (3e pays producteur d'Afrique subsaharienne)·

Dans un pays de moins de 30.000 km2 et moins d'un million d'habitants, le président Teodoro Obiang Nguema, arrivé au pouvoir par un coup d'Etat en 1979, a été élu pour la quatrième fois en 2009 avec plus de 95,37% des suffrages.

Depuis 2010 Teodoro Obiang Nguema et son fils Teodorin Obiang deuxième vice-président du pays, sont poursuivis en France dans le cadre de l'affaire des biens dits mal acquis.

Nanita

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Affaire de la préfecture de policie, le comportement des forces spéciales a-t-il brisé leur myhthe?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008