Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : La nation rend hommage aux martyrs du coup d'Etat manqué de l'ex-RSP
 

Burkina Faso : La nation rend hommage aux martyrs du coup d'Etat manqué de l'ex-RSP

 
 
 
 14934 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 09 octobre 2015 - 11:26


© Koaci.com – vendredi 09 Octobre 2015-Les autorités burkinabè ont organisé vendredi à  Ouagadougou les obsèques des martyrs du coup d’Etat manqué, perpétré le 16 septembre dernier par l’ex régiment de sécurité présidentielle (RSP).

Plusieurs milliers de personnes, dont le président de la transition Michel Kafando, le Premier ministre, le lieutenant-colonel Isacc Zida et le président du Conseil national de la transition Shérif Sy, ont assisté à  cette cérémonie d’hommage tenue à  la place de la révolution, épicentre de la résistance et de la lutte contre le coup de force des putschistes.

Selon les autorités, par ces obsèques qui se sont faits à  travers des hommages de la nation entière aux martyrs et une prière œcuménique, il s’est agi de rendre un dernier hommage aux ‘’combattants de la démocratie’’, de la ‘’justice’’ et de la ‘’vérité’’.

"Ils ont donné leur vie pour la Nation. Ils sont morts pour la justice", a déclaré le président de la transition Michel kafando après s’être incliné sur les dépouilles des martyrs.

Drapés du drapeau national, les cercueils de ces martyrs, transportés à  bord d’un porte-char depuis la morgue de l’hôpital, ont été exposés à  la place de la Révolution pour la cérémonie d’hommage.

Les 10 dépouilles ont ensuite été conduites, pour l’inhumation, au cimetière militaire de Goughin, à  l’Est de la capitale, où reposent également la trentaine de victimes de l’insurrection populaire, qui a abouti au départ de Blaise Compaoré.

D’autres corps ont été ensevelis par les soins des membres de leurs familles qui en ont fait la demande.

Toutefois, les corps de toutes les victimes ont été autopsiés sur réquisition du Procureur du Faso, dans le cadre de l’enquête ouverte après le putsch. Le rapport de ces examens a, du reste, été remis le 07 octobre 2015, selon des sources hospitalières.

Selon un bilan officiel, 14 personnes ont été tuées par des balles perdues, tirées par les soldats de l’ex-régiment de sécurité présidentielle (RSP) dans leur tentative d’empêcher toute manifestation contre leur putsch.

Ce régiment a, dès lors été dissout, désarmé et démantelé, tandis que le chef putschiste, le général Gilbert Diendéré a été mis aux arrêts et inculpé pour ‘’atteinte à  la sureté de l’Etat’’ et de 10 autres chefs d’accusation.

Boa, Ouagadougou
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Affaire de la préfecture de policie, le comportement des forces spéciales a-t-il brisé leur myhthe?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008