Ghana Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana: Révélation et requête de l'ex ambassadrice du SIDA qui a rejeté sa séropositivité
 

Ghana: Révélation et requête de l'ex ambassadrice du SIDA qui a rejeté sa séropositivité

 
 
 
 7717 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 18 janvier 2016 - 15:14

Dzidzor Mensah

© koaci.com– Lundi 18 Janvier 2016 – Dzidzor Yawavi Mensah, l’ex ambassadrice du SIDA au Ghana a, dans une note à  cœur ouvert, révélé avoir publiquement rejette sa séropositivité parce que ses enfants sont ridiculisés à  l'école.

Pour son mea culpa, Dzidzor Mensah a adressé hier dimanche à  Accra une lettre ouverte au Président ghanéen John Mahama et a confessé que pour «L'amour de mes enfants et la peur pour l'avenir concernant la stigmatisation liée au VIH, je me suis vue obligée de nier publiquement mon statut VIH, une annonce qui avait mis le monde entier en état de choc ».

Dans la note intitulée « Ma sincère demande de pardon au Président Mahama et aux ghanéens pour le renoncement public de mon statut VIH », l’ex ambassadrice du SIDA pour le Ghana a demandé que le Président de la république intervienne pour que lui soit payée la compensation pour les cinq années de service passées à  la Commission du SIDA.

En revenant sur la résiliation de son contrat, Dzidzor Mensah a écrit que la directrice de la Commission du SIDA, Mme Angela El Adas, avait mis un terme à  sa fonction sous prétexte qu’elle se servait de son titre pour promouvoir sa carrière musicale. En plus de cette accusation, la jeune dame a révélé que certains ghanéens pensaient qu’elle était militante dans un parti d’opposition.

Des conséquences de la résiliation de son contrat d’ambassadrice du SIDA, Dzidzor Mensah a estimé que la rupture de son contrat est une décision qui l’a affectée « physiquement et psychologiquement et qu’elle s’efforce depuis des années de ne pas passer des nuits blanches ».

Tout en espérant que le Président John Mahama, celui qui était le vice-président du Ghana et le président de la Commission du SIDA à  l’époque de sa prise de fonction, intervienne pour qu’elle soit compensée, Dzidzor Yawavi Mensah sans vouloir se confer à  un justicier a expliqué qu’elle ne veut pas prendre d’avocat pour défendre sa cause.

Pour ce choix, la dame qui a nié la séropositivité qu’elle avait pourtant endossée a fait savoir qu’elle n’a pas la capacité de confronter l’Etat en justice mais qu’elle prend la nation ghanéenne à  témoin si elle ne rentre pas en possession de son droit.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Affaire de la préfecture de policie, le comportement des forces spéciales a-t-il brisé leur myhthe?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008