Togo Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo: Ce que Bodjona pense de son avenir
 

Togo: Ce que Bodjona pense de son avenir

 
 
 
 9039 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 07 février 2016 - 18:15

Pascal Bodjona

© koaci.com– Dimanche 07 Février 2016 – Sitôt après recouvert hier samedi sa liberté à  Tsévié, une ville située à  une trentaine de kilomètre de Lomé la capitale du Togo, l’ex ministre de l’Administration territoriale, Pascal Akoussoulélou Bodjona, s’est prononcé brièvement sur son avenir dans le pays.

A la question de la presse de savoir quel sera son avenir politique, Bodjona qui a un charisme et un parcours politiques a renvoyé la demande en en ces termes « Vous me voyez sans avenir ? ».

Et pour revenir sur cette question, l’ex directeur de cabinet du Président Togolais Faure Gnassingbé a déclaré que « Je viens d’arriver, je suis chez moi ; je vous donne clairement la conviction et le sentiment que le débat est ouvert. Mais l’avenir d’un homme est dicté par son créateur ».

En revenant sur l’affaire qualifiée d’escroquerie internationale et pour laquelle il a été incarcéré, Bodjona a fait savoir que « Je mets tout le monde à  défi de m’apporter un élément quelconque qui puisse me convaincre que cette affaire demeure une affaire judiciaire ». Pour la suite, il ajoutera que « Je suis là  et je suis serein , je ne porte aucune accusation contre qui que ce soit, mais j’estime et c’est l’occasion de dire bravo à  certains de nos magistrats qui sont décidés à  dire le droit avec courage en allant vers la reconnaissance de leur serment ».

Pour les jours de sa détention, Pascal Bodjona a passé au total 533 jours de privation de liberté pour sa présumée implication dans l’affaire d’escroquerie de l’Emirati Abass Al Youssef. En maintenant sa défense, l’ex ministre clame toujours son innocence.

Avec un peu de recul, rappelons qu’après une première ordonnance de la Cour de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) le 24 avril 2015, il a été demandé à  l'Etat togolais d’organiser un procès ou de libérer l’ancien ministre s'il manque de preuves. La Cour sous régionale devrait se prononcer une deuxième fois sur l’affaire le mercredi 10 février 2016.

Soulignons qu’après sa libération et son retour à  Lomé, Pascal Bodjona a exprimé sa reconnaissance à  Dieu pour son soutien et ensuite ses gratitudes à  son épouse à  ses enfants. Il a tenu à  remercier la presse pour sa mobilisation au travers des alertes et des cris qui ont fini par donner au monde la vraie dimension de l’affaire. Il n’a pas manqué de remercier tous les leaders politiques, toutes les confessions religieuses, tous les Togolais illustres et inconnus, bref tous ses concitoyens qui l’ont porté dans leurs prières ou qui lui rendu à  Tsévié pour le soutenir.

Enfin, si Pascal Bodjona est remis en liberté, un flou reste sur la décision qui l’a fait sortir. A l’heure actuelle, on peut se demander si cette libération est provisoire ou définitive. En attendant une suite appropriée à  ce dossier, on peut dire que l’affaire n’est peut-être pas encore close.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Loi sur la CEI, pour vous le président de la comission de l'Union Africaine parle t'il au nom de l'Union Africaine?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008