Congo Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Congo: Le gouvernement accuse les miliciens, la France recommande vigilance à  ses ressortissants
 

Congo: Le gouvernement accuse les miliciens, la France recommande vigilance à  ses ressortissants

 
 
 
 10977 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 04 avril 2016 - 13:56

© Koaci.com- Lundi 4 Avril 2016- Le gouvernement congolais, accuse d'anciens miliciens d’être à  l’origine des tirs à  l’arme lourde, entendus ce lundi au Sud de la capitale et qui ont fait au moins quinze morts apprend-on.

Après les tirs nourris à  l’arme lourde, dans le Sud de Brazzaville, qui ont opposé des hommes en civils aux forces de sécurité, le gouvernement accuse d'anciens miliciens d’être à  l’origine de l’attaque.

Conséquences de ces échanges de tirs, les populations ont fui les quartiers sud de la ville pour se réfugier au centre et dans le nord.

À Pointe-Noire, où des heurts ont également été signalés, en périphérie de la ville, le consulat a fortement recommandé à  ses ressortissants, d’éviter ces quartiers périphériques ainsi que les déplacements non indispensables. «Il convient de se tenir éloigné des lieux de rassemblement et de garder la plus grande vigilance ».

Le lycée Saint Exupéry et l’Institut français sont fermés.

À Brazzaville, où la situation reste tendue, des hélicoptères de l’armée patrouillent les zones sud de la capitale. Précisément à  Bacongo , Makelekele, Kinsoudi et Diata.

Par ailleurs, le conseil constitutionnel devrait valider dans les toutes prochaines minutes, la réélection contestée de Denis Sassou Nguesso, 72 ans dont 32 cumulés au pouvoir.

KOACI, Yaoundé


Article lié: 04/04/2016: Congo: BrazzavillE, au moins 15 morts après les tirs à  l'arme lourde

La rédaction Afrique centrale de Koaci.com est à  Yaoundé ! Une info? Appelez nous au + 237 691 15 42 77 Ou cameroun@koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Après les résultats de l’analyse de l’intoxication à Abatta, faut-il interdire la fabrication du Koutoukou dans le pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008