Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Bouna, la communauté Lobi installe son «marché» dans le Gbonontchara
 

Côte d'Ivoire: Bouna, la communauté Lobi installe son «marché» dans le Gbonontchara

 
 
 
 14169 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 04 avril 2016 - 12:01

Vues du marché lobi lundi à  Gbonontchara (ph KOACI.COM)

© koaci.com– Lundi 04 Avril 2016 –  Les affrontements communautaires survenus à  Bouna ont occasionné de nombreuses pertes en vies humaines et de nombreux dégà¢ts matériels dont l’incendie du marché mettant en mal les activités des commerçants.

La communauté Lobi s’est réorganisée en créant son propre marché à  Gbonontchara, un quartier où elle est majoritaire.

Plusieurs commerçantes ont tout perdu dans le marché lors de son incendie, comme c’est le cas de Hélène K.

Cette dernière jointe par téléphone ce lundi accuse les jeunes Malinké et Koulango d’être les auteurs de l’incendie du marché et précise qu’elle a tout perdu.

«Aujourd’hui je n’ai plus rien. Je ne sais pas comment subvenir à  mes besoins et à  ceux de mes enfants. Je ne suis pas seule dans ce cas, une vingtaine de magasins de femmes lobi sont partis en fumée. Nous nous sommes organisées afin de porter plainte contre nos détracteurs mais certaines par peur de représailles refusent de s’associer. Jusqu’à  ce jour, nous ne sommes plus retournés sur les lieux. Pour cette raison, nous avons décidé de créer notre marché non seulement ça nous évite de parcourir de longues distances mais également ça nous met à  l’abri d’éventuelles actes de vandalisme, » a ajouté notre interlocutrice.

Elle soutient que les femmes sont d’accord pour la réconciliation mais préfèrent rester chez elles.

Comme cette dame, le Président du Conseil Régional du Bounkani, Philippe Hien affirme que chaque communauté essaie d’assurer sa protection et sa survie par ses propres moyens.

«Les peuples Lobi tout comme les Koulango et les Malinké préfèrent rester dans leurs zones par crainte de représailles. Ce climat de méfiance engendré par une stabilité sécuritaire précaire ainsi qu’une cohésion sociale fragilisée, a emmené chaque peuple à  s’approvisionner en denrées alimentaires localement, » a-t-il expliqué.

Il précise cependant que la communauté Lobi n’a pas créée de marché mais a mis en place un plan d’approvisionnement d’urgence.

«Vu que le marché à  été entièrement ravagé par les flammes et les magasins réduits en cendres, les commerçants ne peuvent y accéder et exercer leurs activités. En attendant la rénovation chacun essaie de commercialiser comme il peut les produits qui proviennent tout droit des champs, » a ajouté le président du conseil régional.

Il soutient également que ces espaces d’approvisionnement sont installés dans tous les quartiers de la ville.

«Ce ne sont pas des marchés puisqu’ils ne remplissent pas certaines conditions de bases pour être nommé comme tel. Sinon, Deux marchés dans une ville c’est la preuve que celle-ci est en voie de développement parce que la population s’accroit et la capacité d’accueil des infrastructures de bases s’affaiblit, » a insisté Hien Philippe.

Le président du conseil régional prévient néanmoins que l’idée de création d’un second marché n’est pas mauvaise.

«Cette action ne fera pas dans de telles circonstances. Nous ne pouvons pas obliger une personne à  se rendre dans un endroit où elle se sent menacée vu la situation sécuritaire instable qui prévaut dans la région, » a indiqué Hien.

Il est convaincu enfin qu’au moment venu des actions seront menées pour assurer la sécurité des commerçants toutes ethnies confondues qui désireraient retourner dans le marché central afin d’exercer leurs activités en toute quiétude.

Wassimagnon, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon...
 
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon coupe la circulation pendant des heures
Société
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect ar...
 
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect arrêté
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux productifs passe de 35 000 à  50 000 ménages, dès fin décembre 2018
Société
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux pro...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son domicile d'Adzopé
Société
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son do...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 6019 éléments déployés, voici les dernières  dispositions prises
Société
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 60...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Bouna, la communauté Lobi installe son «marché» dans le Gbonontchara
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
fmk
mais ce sont pas les Lobi qui ont brulé le marché? C'est avant tout une affaire de Lobi-Koulango, car les lobi sont entrain de vouloir prendre la place de koulango chez eux à  Bouna, pour rappel ou pour info, Bouna n'a jamais été Lobi mais Koulango...
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue de la présidentielle de 2020 sont elles compréhensibles?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Meeting conjoint FPI-PDCI, peuvent-t-ils vraiment s'entendre en vue de...
 
2462
Oui
65%  
 
1122
Non
30%  
 
183
Sans Avis
5%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008