Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso: Indignée, la Conférence Internationale des Barreaux africains interpelle le président Kaboré après l'arrestation du bà¢tonnier Mamadou Traoré
 

Burkina Faso: Indignée, la Conférence Internationale des Barreaux africains interpelle le président Kaboré après l'arrestation du bà¢tonnier Mamadou Traoré

 
 
 
 9097 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 28 avril 2016 - 16:07

© Koaci.com – Jeudi 28 Avril 2016 – Les barreaux de 45 pays francophones ‘’stupéfaits’’ de l’arrestation de l’ex bà¢tonnier burkinabé Me Mamadou Traoré dans l’affaire du putsch manqué, ont interpellé le président Roch Kaboré à  ‘’faire cesser cette intolérable atteinte à  l’état de droit’’.

La Conférence Internationale des Barreaux de tradition juridique commune (la CIB), qui regroupe les barreaux de 45 pays francophones, s’est dite ‘’stupéfaite’’ à  l’annonce de l’arrestation et du placement en détention de Monsieur le Bà¢tonnier Mamadou Traoré.

‘’ Notre indignation est d’autant plus grande que cette arrestation touche avant tout l’avocat dont l’exercice libre et non entravé de ses missions est une condition sine qua non au respect de l’état de droit’’, lit-on dans la lettre signée du Secrétaire général de la CIB, le Bà¢tonnier Bernard Vatier.

Selon la CIB, en vertu des principes de base relatifs au rôle du barreau adoptés par le huitième Congrès des Nations Unies à  La Havane en septembre 1990, ‘’les avocats ne doivent pas faire l’objet, ni être menacés, de poursuites ou de sanctions économiques ou autres pour toutes mesures prises conformément à  leurs obligations et normes professionnelles reconnues et à  leur déontologie’’.

Aussi, la CIB demande au président Kaboré de veiller à  ce que ‘’toutes les dispositions soient prises dans les plus brefs délais afin de faire cesser cette intolérable atteinte à  l’état de droit et à  l’exercice des droits de la défense’’.

En rappel, l’ancien bà¢tonnier Me Mamadou Traoré a été inculpé par le juge d’instruction militaire, dans l’affaire du putsch manqué de mi-septembre, pour "atteinte à  la sûreté de l’Etat", "complicité d’atteinte à  la sûreté de l’Etat", "coups et blessures volontaires, complicités de coups et blessures volontaires" et "assassinat".

Boa, Ouagadougou
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Démission de Komlan Mally, lucidité ou nécessité?
 
 
Démission de Komlan Mally, lucidité ou nécessité?
Politique
 
Elections locales, la cenap accusée
 
 
 Elections locales,  la cenap accusée
30 novembre pour qui?
Politique
30 novembre pour qui?
Côte d'Ivoire il y a 3 ans
 
La confiance n'exclut pas le contrôle...
Politique
La confiance n'exclut pas le contrôle...
Gabon il y a 3 ans
 
Bédié, 75 ans, candidat idéal du PDCI ?
Politique
Bédié, 75 ans, candidat idéal du PDCI ?
Côte d'Ivoire il y a 3 ans
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Burkina Faso: Indignée, la Conférence Internationale des Barreaux africains interpelle le président Kaboré après l'arrestation du bà¢tonnier Mamadou Traoré
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SIMONDIDI
Étonnants, les propos de cette conférence dite internationale. Pour ces magistrats, hommes de loi, il y a dans un état de droit des gens comme eux qui sont au-dessus de la loi quels que soient les actes qu'ils posent. La vie des autres membres de la société n'a pas d'importance et même la sureté de l'Etat qui leur accorde l'état de droit. C'est vraiment dommage que l'instinct de conservation de l'homme le conduit à  l'extrême de l’égoïsme. GNOHOUEHI DIDI
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre