Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso: L'opposition exige l'annulation de la nomination d'un proche de Kaboré à  la tête de la CNSS
 

Burkina Faso: L'opposition exige l'annulation de la nomination d'un proche de Kaboré à  la tête de la CNSS

 
 
 
 10702 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 17 mai 2016 - 11:09

Lassané Sawadogo 



© Koaci.com – Mardi 17 Mai 2016 – L'opposition politique a demandé, dans une déclaration transmis mardi à  Koaci, l'annulation de la nomination au poste de Directeur Général de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), de Lassané Sawadogo, député du parti présidentiel.

M. Sawadogo, ancien ministre de la Fonction publique de Compaoré et actuellement Député du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, pouvoir), a été nommé lors du Conseil de ministres du 11 Mai 2016.

"Cette nomination est l’illustration parfaite du bafouement par le Président Roch Marc Christian Kaboré et son gouvernement, des principes de bonne gouvernance et de lutte contre l’impunité, proclamés par l’insurrection populaire des 30 et 31 Octobre 2014", a dénoncé l'opposition à  travers son chef de file Zephirin Diabré.

Selon lui, Il s’agit d’abord, d’une "manœuvre politicienne, qui consiste à  donner la CNSS en récompense à  un militant du MPP que l’on n’a pas pu caser" dans le gouvernement.

La CNSS, "sert ainsi de monnaie d’échange dans une transaction politique visant à  calmer des revendications au sein du parti au pouvoir", et pire, la nomination d'un militant politique à  sa tête sert "d'instrument pour renflouer les caisses du parti au pouvoir, offrir des marchés aux parents et amis des puissants du moment, et pire utiliser cette manne financière pour prêter de l’argent aux opérateurs économiques proches du pouvoir, ou prendre des participations dans des projets pilotés par des prêtes noms".

Selon l'opposition, "le plus inquiétant demeure le palmarès personnel de Lassané Sawadogo en matière de gestion des fonds publics" car nommé ministre en 2003, il "a été limogé avec fracas en 2007, pour mauvaise gestion, notamment en raison de son implication dans le scandale de la Carfo, révélé par des enquêtes de la Cour des Comptes et de l’Inspection d’Etat".

Les rapports de ces deux institutions à  son encontre étaient si accablants que le régime de Compaoré n’a pas eu d’autre choix que de le limoger, malgré les puissants soutiens politiques dont il bénéficiait, a soutenu M. Diabré.

Des ordres de recettes avaient été émis contre lui, pour l’obliger à  rembourser des sommes importantes indûment prélevées, rappelle l'opposition qui se demande si il raisonnable, après cette expérience, de confier encore une caisse de retraites à  M. Lassané Sawadogo.

Estimant que "cette nomination à  la tête de la CNSS ne répond à  aucun souci de préserver l’avenir de nos retraites" l'opposition souligne "qu’elle n’acceptera pas que l’argent de nos retraites soit mis dans les mains d’un prédateur, qui a déjà  été épinglé par nos services d’inspection".

Et de demander "instamment au Président Roch Kaboré d’annuler le décret portant nomination de M. Lassané Sawadogo comme Directeur Général de la CNSS, et inviter les travailleurs de la CNSS à  faire preuve de grande vigilance dans cette affaire, et à  se mobiliser pour éviter que l’avenir de leur maison ne soit compromis".

M. Diabré a également invité "les burkinabè de tous horizons, à  se tenir prêts pour l’exécution de tout mot d’ordre qu’elle viendrait à  lancer, pour contraindre le régime à  respecter les aspirations profondes de notre peuple".

Boa, Ouagadougou

- Joindre la rédaction burkinabe de koaci.com à  Ouagadougou au (+226) 70 29 68 19 ou burkina@koaci.com - 



 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Démission de Komlan Mally, lucidité ou nécessité?
 
 
Démission de Komlan Mally, lucidité ou nécessité?
Politique
 
Elections locales, la cenap accusée
 
 
 Elections locales,  la cenap accusée
30 novembre pour qui?
Politique
30 novembre pour qui?
Côte d'Ivoire il y a 3 ans
 
La confiance n'exclut pas le contrôle...
Politique
La confiance n'exclut pas le contrôle...
Gabon il y a 3 ans
 
Bédié, 75 ans, candidat idéal du PDCI ?
Politique
Bédié, 75 ans, candidat idéal du PDCI ?
Côte d'Ivoire il y a 3 ans
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Burkina Faso: L'opposition exige l'annulation de la nomination d'un proche de Kaboré à  la tête de la CNSS
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
saamsouga
Comment Mr DIABRE Zephirin sait-il que c'est à  partir de telle institution que le parti au pouvoir au Burkina se finance ? Certainement pour l'avoir fait lui-même au profit de l'ODP/MT quand il était à  la tête du CGP et Ministre de l'Economie et des Finances de Blaise COMPAORE. LES BURKINABE NE SONT PAS AMNESIQUES !!!
 
 il y a 3 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre