Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal: Libération de Karim Wade par amnistie ou grà¢ce, Macky Sall tranche le débat
 

Sénégal: Libération de Karim Wade par amnistie ou grà¢ce, Macky Sall tranche le débat

 
 
 
 10707 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 22 juin 2016 - 11:55

Macky Sall

© koaci.com–Mercredi 22 juin 2016 - Au Sénégal le Président Sall a donné un sacré coup d’arrêt aux spéculations qui allaient bon train quant au format de la libération de Karim Wade. En effet on sait que l’élargissement de Wade fils ne souffre plus d’aucun doute, ce que nous savions moins c’est comment le chef de l’Etat qui en a fait la promesse allait procéder. Chose faite depuis hier.

Selon nos radars du côté du palais de la république, le chef de l'Etat a expliqué les raisons qui ont motivé sa décision ainsi que le format avec lequel il compte le faire.

« J'ai décidé de libérer Karim Wade pour des raisons humanitaires. Son élargissement dépend entièrement de moi, mais il n'est pas question de renoncer à  la poursuite de la traque (des biens mal acquis) ni même de lui accorder une amnistie » a tranché Macky Sall hier, lors du secrétariat exécutif national de son parti l’Apr.

Pour montrer sa bonne foi et son attachement à  la bonne gouvernance, d'après les mêmes sources, le chef de l'Etat soutient que « La création de l'Ofnac, la réactivation réussi de la Crei, les condamnations de personnes reconnues coupables d'enrichissement illicites, les saisies opérées par la justice et celles en cours, sont une victoire symbolique de la lutte contre l'impunité » a-t-il ajouté.

Poursuivant le Président de la République dira que ceux –là  qui voient en cette libération de Karim, une volonté d’arrêter la traque aux biens mal acquis peuvent bien déchanter.

« Ce combat est à  poursuivre avec la fermeté, la même détermination et dans le respect des principes régaliens qui regroupent l'Etat de droit » a-t-il ajouté indiquant que la reddition des comptes constitue un principe de bonne gouvernance qui guide son action.

Toutefois, les analystes politiques au pays de la Téranga son unanime, la libération de Karim Wade serait sans aucun doute le point de départ de la liquidation de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite Crei et de la reddition des comptes par extension.

C’est le cas du célèbre avocat Maitre Boucounta Diallo qui pense qu’une grà¢ce présidentielle pour Karim serait une jurisprudence dangereuse pour le Sénégal.

« Si Karim Wade est gracié, le Sénégal basculerait dans une situation où désormais, tout individu qui détourne des deniers publics ou s’enrichit illicitement, pourra faire prévaloir la jurisprudence Karim Wade et réclamer une grà¢ce au même titre que le fils du Président Abdoulaye Wade » a déclaré la robe noire

Sidy Djimby Ndao, Dakar

KOACI.COM est à  Dakar ! Vous avez une info? Appelez la rédaction sénégalaise de koaci.com au + 221773243692/+221705799750 – ou sn@koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Affaire de la préfecture de policie, le comportement des forces spéciales a-t-il brisé leur myhthe?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008