Togo Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo: Reconduction de la grève des enseignants, 4 jours dès ce mardi
 

Togo: Reconduction de la grève des enseignants, 4 jours dès ce mardi

 
 
 
 6685 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 19 décembre 2016 - 16:05

Des élèves à  Lomé

© koaci.com– Lundi 19 Décembre 2016 – Les enseignants grévistes au Togo ne baissent pas les bras quant à  la poursuite de leur mouvement qui paralyse le bon déroulement des cours dans les établissements publics.

Face à  la fermeté adoptée par les ministres Gilbert Bawara de la Fonction publique et son collègue Komi Paalamwé Tchakpélé des Enseignements primaire et secondaire, et, respectivement en charge la Coordination des Syndicats de l’Education du Togo (CSET) a annoncé une nouvelle grève de 96 heures donc de quatre jours à  compter du mardi 20 décembre 2016.

Cette nouvelle grève coïncide avec la période des compositions trimestrielles et des congés de Noël et du nouvel an. En lançant cette nouvelle grève qui passe de trois à  quatre jours, la CEST a averti que si elle n’obtient pas une suite favorable pour ses doléances, la grève pourrait être reconduite après les congés de fin d’année.

Précisons que pour la crise qui tend à  radicaliser le gouvernement d’une part et les quatre syndicats de l’autre part, les enseignants souhaitent l’ouverture d’un cadre de dialogue afin de décortiquer les problèmes qui motivent leur grève.

A mesure que ces grèves à  répétition, la sixième du genre, paralysent le monde scolaire des voix au sein des partis politiques et de la société civile s’élèvent pour que les enseignants grévistes et le gouvernement trouvent un terrain d’entente mais surtout que le Chef de l’Etat intervienne pour un dénouement heureux la crise. Ces grèves pénalisent les élèves dont les parents n’ont pas de moyens pour scolariser leurs enfants dans des écoles privées ou à  l’extérieur du pays. Si les revendications concernent les enseignants, ajoutons que la particularité de ce mouvement est que les élèves descendent dans les rues pour réclamer les cours et les professeurs.

Enfin soulignons que la décision faite par le gouvernement togolais, la semaine dernière au plus fort de son antagonisme avec les syndicats grévistes, de recruter 1000 nouveaux enseignants dans le secondaire a été clarifiée. Selon le chargé à  la communication de la Coordination des syndicats grévistes, le projet de recrutement des 1000 enseignants est une initiative « de la Banque mondiale et non une intention de licencier les enseignants grévistes ».

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Après les résultats de l’analyse de l’intoxication à Abatta, faut-il interdire la fabrication du Koutoukou dans le pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008