Congo (RDC) Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
RDC: Spirale de tueries dans le Kasaï, l'ONU exprime son inquiétude
 

RDC: Spirale de tueries dans le Kasaï, l'ONU exprime son inquiétude

 
 
 
 6044 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 12 février 2017 - 08:23

Monusco

© Koaci.com- Dimanche 12 Février 2017- La Mission des Nations unies au Congo (Monusco), a exprimé son inquiétude face à  la spirale de violences qui débouche sur les multiples morts de personnes dans la province du Kasaï.

Au moins 140 personnes ont été tuées depuis août 2016, dans la région du grand Kasaï, regroupant les provinces du Kasaï, du Kasaï Central et du Kasaï Oriental (centre de la RDC).

Le 9 février dernier, une nouvelle vague de violences a causé la mort d’au moins 30 personnes. D’autres informations ont avancé le chiffre de 50 morts.

Ces nouveaux chiffres, non encore officiels mais relayés par des sources communautaires, des témoins oculaires et des éléments des forces de sécurité et même les médias locaux, portent à  plus de 200 morts, le nombre de personnes tuées dans ces affrontements qui opposent la milice de Kamwina Nsapu, un chef coutumier tué par les forces de sécurité et ces dernières.

Conséquence, cette spirale de violence qui débouche systématiquement sur des pertes en vie humaines, a entrainé la réaction de l’ONU dont la force opérationnelle en RDC, la Monusco, s’est dite « inquiète de la persistance au Kasaï d’un conflit marqué des atrocités commises par les milices de Kamwina Nsapu, parmi lesquelles le recrutement et l'utilisation d'enfants soldats ».

Au nombre de ces violences, la Monusco a dénoncé le recrutement forcé d’enfant par la milice de Kamwina Nsapu. L’organisation onusienne a également dénoncé, « l’usage disproportionné de la force par les Forces armées de la RDC (FARDC) dans leur réponse, aux attaques de cette milice contre les symboles et les institutions de l'État. »

Selon la Monusco qui a déployé cette semaine, une équipe, sur le terrain pour évaluer la situation, dans le Kasaï, les affrontements s’y poursuivent encore.

KOACI.COM, Yaoundé
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Après les résultats de l’analyse de l’intoxication à Abatta, faut-il interdire la fabrication du Koutoukou dans le pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008