Ghana Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana: Togbui Afede XIV s'oppose aux indépendantistes du Togoland
 

Ghana: Togbui Afede XIV s'oppose aux indépendantistes du Togoland

 
 
 
 8030 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 24 mars 2017 - 17:04

Togbui Afede XIV

© koaci.com– Vendredi 24 Mars 2017 – Togbui Afede XIV, le président du conseil des Chefs traditionnels au Ghana, a demandé aux ghanéens d'ignorer les activités du groupe des indépendantes du Togoland dans la région de la Volta car c’est une poignée de personnes qui s’agite pour vouloir se séparer du Ghana. Afede XIV a assuré que la région de la Volta continue de faire partie du Ghana uni et indivisible.

Après avoir minimisé le regain d’activités de ces derniers jours des indépendantistes du « Homeland Study group Foundation » , Afede XIV qui s’adressait aux chefs traditionnels dans la région Centrale au Ghana à  Cape Coast a exhorté les ghanéens à  ne pas vivre dans la peur car les activités des séparatistes ne représentent aucune menace pour la sécurité du pays.

En rassurant ses collègues chefs traditionnels sur l’avenir du Ghana en tant que pays unitaire, Afede XIV qui se trouve être curieusement un natif de la portion du territoire ou des gens réclament l’indépendance, a assuré que les habitants de la région de la Volta n'ont aucun projet de sécession d’avec le Ghana.

A propos des indépendantistes, Togbui XIV celui qui dirige l’Etat traditionnel d’Asogli a déclaré à  ses homologues chefs du Ghana que « je décrirai comme une agitation le travail des gens qui s’activent depuis des années. Je ne pense pas qu'ils représentent une menace pour l'unité de notre pays ».

Concernant l’arrestation de trois leaders indépendantes par la police et qui attendent de re-comparaitre en justice, Togbui Afede XIV a estimé que « Je crois qu'ils ont eu la chance d'avoir été arrêtés … et cela parait être la raison pour laquelle les Ghanéens ont entendu parler d'eux… ».

Et pour se prononcer sur cette affaire latente de l’indépendance du Togoland, le chef en exercice du conseil des chefs traditionnels au Ghana a laissé entendre que « Aujourd'hui, la superficie est importante et c'est la raison pour laquelle certains de nos maîtres coloniaux qui ont divisé nos pays en Afrique ont jugé utile de se rassembler en blocs commerciaux ».

En ce qui concerne les premiers concernés dans cette affaire de sécession, rappelons que des membres du Homeland Study group Foundation mènent depuis un an une campagne pour la séparation de la région de la Volta et de certaines parties des régions Nord et pour créer le Togoland, une portion de territoire qui selon les instigateurs existait avant l'indépendance du Ghana en 1957. Les trois leaders du groupe qui ont été arrêtées et accusés de trahison vont de nouveau comparaitre devant la justice le 11 avril prochain.

Mensah, Lomé
- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Loi sur la CEI, pour vous le président de la comission de l'Union Africaine parle t'il au nom de l'Union Africaine?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008