Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso: Des peines de 2 à  20 ans de prison requis contre des soldats de l'ex RSP
 

Burkina Faso: Des peines de 2 à  20 ans de prison requis contre des soldats de l'ex RSP

 
 
 
 6738 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 04 avril 2017 - 18:52

©Koaci.com – Mardi 4 avril 2017 - Le parquet du tribunal militaire de Ouagadougou a requis mardi, des peines de 2 à  20 ans de prison ferme contre des soldats de l’ex Régiment de sécurité présidentielle (RSP) ayant attaqué la soute d’armes de Yimdi.

Le parquet a requis 20 ans de prison ferme contre les deux ex-sous-officiers, le sergent-chef Ali Sanou et le sergent Ollo Poda Stanislas, qui conduit l’attaque de de la poudrière de Yimdi, dans la nuit du 21 au 22 janvier 2016.

Pour douze autres soldats le parquet a requis 15 ans fermes pour une moitié et 10 ans fermes pour l’autre.

Le procureur militaire a également requis contre le seul civil poursuivi, une peine d’emprisonnement ferme de 2 ans et 3 ans fermes pour 4 autres soldats poursuivis pour désertion.

Au cours des plaidoiries débutées ce mardi, les avocats de la défense ont plaidé pour la ‘’relaxe pure et simple’’ de leurs clients ou, à  défaut, de retenir contre eux, des peines minimales.

Les principaux accusés, dont le maître d’œuvre le sergent-chef Sanou Ali sont poursuivi entre autres pour ‘’complot militaire, désertion à  l’étranger en temps de paix, détention et port illégal d’armes et de munitions de guerre’’.

Ce procès constitue le deuxième qui s’est ouvert au tribunal militaire de Ouagadougou, lié à  une tentative de déstabilisation du Burkina Faso où sont impliqués des militaires de l’ex-RSP ; la garde prétorienne du président déchu Blaise Compaoré.

Le premier procès du caporal Madi Ouédraogo et 28 autres a concerné le présumé projet d’attaque de la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA), aux fins d’en libérer les généraux Gilbert Diendéré et Djibrill Bassolé, poursuivis et emprisonnés pour leur implication présumée au putsch manqué de mi-septembre 2016.

Boa, Ouagadougou

Lisez les articles de KOACI.COM en temps réel avec notre nouvelle application mobile Android (cliquez et installez la sur votre mobile)


Ou Apple (cliquez et installez la sur votre iphone ou ipad)



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Loi sur la CEI, pour vous le président de la comission de l'Union Africaine parle t'il au nom de l'Union Africaine?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008