Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire:  Filière café-cacao, le SYNAP-CI veut porter plainte contre le Conseil café-cacao et les exportateurs dès vendredi
 

Côte d'Ivoire: Filière café-cacao, le SYNAP-CI veut porter plainte contre le Conseil café-cacao et les exportateurs dès vendredi

 
 
 
 13947 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 06 avril 2017 - 09:14

Me Mamadou Lamine Diarrassouba  (ph2)

© koaci.com – Jeudi 06 Avril 2017 –Ils observent une grève illimitée depuis quelques jours dans la filière café-cacao à  cause de la mévente de leurs fèves de cacao.


Hier par le biais de leurs avocats, les producteurs membres du Syndicat national agricole pour le progrès en Côte d’Ivoire (SYNAP-CI) présidé par Koné Moussa décident de porter plainte contre le Conseil du café-cacao (CCC) et les exportateurs face à  la crise de commercialisation du cacao.

Me Mamadou Lamine Diarrassouba a porté cette information ce jour, à  la presse au cours d’une rencontre qui a eu lieu à  Abidjan et a précisé que cette assignation devant la justice sera servie dès vendredi.

L’avocat a annoncé qu’une requête de 9 audits sera également présentée devant le Tribunal.

Estimant que la Côte d’Ivoire dispose de deux fonds de stabilisation, le Fonds de réserve technique, approvisionné par le gouvernement pour garantir la viabilité du système des ventes anticipées à  la moyenne, estimé à  170 milliards FCFA en décembre 2016 et le Fonds auprès de la Banque centrale des Etats d'Afrique de l'Ouest (BCEAO) sur lequel il y avait au mois de décembre dernier FCFA 70 milliards, l’avocat pense que le Conseil café-cacao pouvait venir en aide aux producteurs.

«La raison unique de constitution du Fonds de réserves est de le faire intervenir dans la circonstance d’une baisse du prix du café-cacao bouleversant l’économie des producteurs. Il n’échappe à  personne que c’est le cas en l’espèce, » a expliqué Maitre Mamadou Lamine Diarrassouba.

Selon lui, le conseil d’administration de l’organe de régulation est demeuré taisant alors même qu’il lui revient de « décider de l'affectation des soldes des campagnes Café-Cacao antérieures », une attribution qu’il ne saurait déléguer, comme le prescrit l’article 25 de l’ordonnance précité.

«L’inaction et le silence de l’organe de régulation du café-cacao heurte au-delà  même des cacaoculteurs l’écrasante majorité des Ivoiriens vivant et dépendant de la filière café-cacao, » a-t-il ajouté.

Maitre Diarrassouba soutient que les mesures jusque là  annoncées notamment par la Direction générale du Conseil du café-cacao sont malheureusement des dispositions d’ordre conservatoire ou d’administration alors même que sont légitimement attendues des mesures de soutien concret aux acteurs agricoles enlisés dans cette crise.

Pour justifier la plainte des producteurs de cacao, il a rappelé qu’à  ce jour, aucune diligence du SYNAP-CI n’a abouti, d’où la prise de ces nouvelles initiatives.

«Dans ces circonstances, le SYNAP-CI est contraint de suivre la voie judiciaire en vue de faire valoir ses droits et ses intérêts ainsi que ceux de ses membres, » a précisé l’avocat.

Selon lui cette assignation visant le Conseil du café-cacao et les exportateurs agréés devant les juridictions sera servie dès vendredi.

Comme annoncé par Maitre Diarrassouba, le SYNAP-CI présentera également auprès du tribunal la requête de plusieurs audits.

Ces audits sont exclusivement en rapport avec les prélèvements parafiscaux sur le prix de vente à  l’export du cacao, puisque les planteurs sont par conséquent fondés à  savoir les destinations et utilisations desdits prélèvements étant entendu que c’est le fruit de leur travail.

Les neuf audits annoncés par l’avocat se feront sur le budget du conseil café-caca, la contribution aux budgets des organismes internationaux, la subvention à  la chambre d’agriculture, la subvention FIRCA, la redevance pesage, le contrôle qualité, la redevance sacherie brousse, le Fonds d’investissement agricole et enfin le Fonds d’investissement en milieu rural.

Wassimagnon, Abidjan 
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Gabon : Depuis Rabat, Ali Bongo s'adresse aux gabonais «je vais mieux,...
 
 
Gabon : Depuis Rabat, Ali Bongo s'adresse aux gabonais «je vais mieux, et me prépare à  vous retrouver très vite»
Politique
 
Côte d'Ivoire : Voeux 2019, Ouattara annonce la libération de 2532 dét...
 
 
Côte d'Ivoire : Voeux 2019, Ouattara annonce la libération de 2532 détenus de droit commun et réitère la réforme de la CEI pour 2020, intégralité du discours
Cameroun : Voeux 2019, Biya appelle les camerounais à  l'aider pour consolider la paix et l'unité du pays
Politique
Cameroun : Voeux 2019, Biya appelle les camerounais à  l'aider po...
Cameroun il y a 8 mois
 
Côte d'Ivoire : Mairie de Fresco, de graves accusations portées contre Alain Lobognon
Politique
Côte d'Ivoire : Mairie de Fresco, de graves accusations portées c...
Côte d'Ivoire il y a 8 mois
 
Sénégal : Vérification des parrainages pour la Présidentielle, seuls 7 candidats admis d'office, 3 reçus au 2nd tour et 19 ajournés
Politique
Sénégal : Vérification des parrainages pour la Présidentielle, s...
Sénégal il y a 8 mois
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Filière café-cacao, le SYNAP-CI veut porter plainte contre le Conseil café-cacao et les exportateurs dès vendredi
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
lindsay 2
Le Conseil du café-cacao a révélé que la fixation du prix du kilogramme de cacao à  700 FCFA pour la saison intermédiaire s’explique par la surproduction qu’ont connue les pays producteurs de cacao dont la Côte d’Ivoire, le Ghana et l’Indonésie. Cette surproduction, résultante de la forte pluviométrie, dans ces pays a engendré la baisse du prix du cacao sur le marché international, l’offre étant supérieure à  la demande.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Saluez vous le fait qu'Alassane Ouattara se soit excusé de n'avoir tenu sa promesse de campagne de transfert de capitale ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008