Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Soins de santé, le paludisme traité gratuitement mais les pharmacies sauvages inquiètent
 

Côte d'Ivoire: Soins de santé, le paludisme traité gratuitement mais les pharmacies sauvages inquiètent

 
 
 
 6821 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 20 avril 2017 - 03:59

© koaci.com – Jeudi 20 Avril 2017 –Après plusieurs campagnes pour l'utilisation de la moustiquaire imprégnée, des mesures addicielles interviennent pour faire reculer le paludisme en Côte d'Ivoire. 


"Le test de diagnostic rapide et les comprimés en dehors des injections ou autres sont gratuits" prévient le Directeur du programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) comme relevé par Koaci.com.

Avec 33% de prévalence, le paludisme est la principale cause de morbidité alors que le pays vise l'émergence dans moins de trois(3) ans.

Cette gratuité annoncée pour une prise en charge partielle des personnes souffrant de paludisme simple(sans hospitalisation) est en vigueur sur toute l'étendue du territoire dans les hôpitaux publiques.

Cependant le malade atteint de paludisme, ne bénéficie pas d'une garantie totale d'accès à  des soins gratuits. Les seringues et autres prescriptions sont payantes. Seuls le TDR(Test de Diagnostic Rapide) et les comprimés qui sont offerts.

Une telle initiative doit normalement faire reculer l'empoisonnement des populations par l'achat de médicaments au coin de rue.

Le paludisme uniquement, constitue plus du tiers des consultations dans les formations sanitaires officielles.

Les professionnels du secteur de la santé faisaient remarquer plus 194 tonnes de faux médicaments saisies au premier trimestre de l'année 2017. 


Ces médicaments illicites étant constitués d'antipaludéens, d'antiretroviraux et d'antibiotiques. 


D'où viennent ces produits qui souvent sont appelés à  être remis gratuitement aux patients ?

La fin de l'automédication dans les villes et villages du pays implique une complicité et un engagement ferme des acteurs de la santé et des files d'attente moins longues dans les formations sanitaires.

Pour Dr Antoine Tanoh, Directeur Coordonnateur du PNLP, l'objectif est d'éliminer le paludisme d'ici l'année 2030 sur l'ensemble du territoire national.

Saxum, Abidjan


Joindre KOACI.COM et le service commercial au +225 08 85 52 93 ou contact@koaci.com



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue de la présidentielle de 2020 sont elles compréhensibles?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Meeting conjoint FPI-PDCI, peuvent-t-ils vraiment s'entendre en vue de...
 
2462
Oui
65%  
 
1122
Non
30%  
 
183
Sans Avis
5%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008