Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Drame d'Arrah, point de presse de Sipofu, ses 5 employés et leur chauffeur abattus «comme des chiens» par les gendarmes
 

Côte d'Ivoire: Drame d'Arrah, point de presse de Sipofu, ses 5 employés et leur chauffeur abattus «comme des chiens» par les gendarmes

 
 
 
 64808 Vues
 
  9 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 31 mai 2017 - 17:46

Au point de presse ce mercredi (ph KOACI)

©Koaci.com - Mercredi 31 mai 2017- Endeuillée par les récents événements d'Arrah au sud-est du pays, la société ivoirienne de pompes funèbres (Sipofu) a animé un point de presse mercredi à  ses locaux d'Abidjan, pour préciser concrètement le déroulement des faits. L'émotion était à  son comble, comme constaté sur place par KOACI qui dévoilait dimanche matin l'affaire.

"Il leur a intimé l'ordre de descendre... il leur a intimé l'ordre de se coucher... et il a commencé à  les descendre comme des chiens " ce sont des propos qui ont jeté un froid dans la salle de réception de la Sipofu ce mercredi.

À l'occasion d'un point de presse, en effet, l'entreprise funéraire qui a perdu six collaborateurs dans une bavure samedi à  Arrah, a tenu à  reconstituer le drame et rassurer les familles des victimes sur les efforts actuellement entrepris pour réclamer justice.

Ainsi à  en croire les explications de son directeur d'exploitation Dominique Teme, vendredi l'entreprise avait délégué 06 collaborateurs, des porteurs, en mission à  Andé dans la sous-prefecture de Bongouanou, pour l'enterrement d'une vieille.

" Arrivés à  Andé le vendredi 26 mai, ils ont fait leur travail... l'enterrement étant prévu le samedi 27, ils ont donc dormi dans le village, avec leur véhicule de transport une Toyota Picnic. Le jour de l'enterrement, ils ont pris le corps de l'église du village, jusqu'au cimetière à  bord d'un corbillard, une Mercedes blanche que nous avons aussi livré. À partir de là , leur mission venait de prendre fin: c'était de faire la manutention depuis Abidjan jusqu'au cimetière" a déroulé ce dernier, conformément au récit du seul rescapé, et absent ce jour.

" ...Voilà  comment ils ont pris la route d'Abidjan. Après le carrefour de Kotobi et, parvenus au niveau d'Arrah, il y a un véhicule, une Mercedes bleu-nuit, qui était derrière eux. Il leur a intimé l'ordre de s'arrêter. À l'intérieur un occupant qui était armé leur a demandé de garer. Il leur a intimé aussi l'ordre de descendre, ce qu'ils ont fait. Il leur a intimé l'ordre de se coucher, ils se sont couchés. Et c'est là  que l'impair va commencer. Il a commencé à  les descendre comme des chiens... c'est comme ça qu'ils ont tué nos collaborateurs" a indiqué fondant presqu'en larme Dominique Teme.

" Il y a un qui est d'ailleurs décédé, et qui a demandé qu'est-ce que nous avons fait, et puis vous nous tuez ? Alors le rescapé ayant entendu ça, il a pris son courage à  deux mains et il a commencé à  prendre la fuite. En entendant les armes crépiter en sa direction, il s'est fondu dans la foule et est rentré en brousse" a également expliqué le directeur d'exploitation, au sujet de l'existence d'un rescapé.

Le comble pendant les faits à  13heures, les deux hommes en arme identifiés à  la gendarmerie, étaient en civil. Ils ont été interpellés par le conducteur du corbillard, la Mercedes blanche, et un décorateur de l'entreprise tout juste arrivés sur les lieux. Ils avaient reconnu leurs collègues. Mais ces derniers n'ont pas daigné considérer leur remarque, au risque même de les menacer eux aussi, selon les explications fournies.

La suite, l'affaire entraînera rapidement ses conséquences. Dimanche la Sipofu identifie ses employés à  la morgue de Arrah et, les autorités compétentes sont saisies. Également, se rendant compte de la bavure, les heures qui suivent, des décisions sont arrêtées par la haute hiérarchie. Le chef de brigade auparavant applaudi par la foule, ainsi que certains éléments, quatre selon nos informations, sont immédiatement mis aux arrêts.

Ayant miraculeusement eu la vie sauve, Gue Joël, le seul rescapé dans cette mésaventure, a été rapidement pris en charge par la cellule psychologique de la gendarmerie avant de rejoindre sa famille, nous apprend t-on par ailleurs.

Au niveau du ministère de la défense, tous les efforts sont désormais mobilisés pour situer les responsabilités et punir les coupables. " Le commissaire du gouvernement assure qu'il fera toute la lumière sur cette affaire " confie Dominique Teme.

Les victimes: N'To Kouamé, Ke Patrice, Glaou Alain, Taplehi Marc, et Bio Guillaume Delon tous employés de la Sipofu. Ils étaient en compagnie d'un chauffeur lors de la mission. Ce qui porte le nombre de victime à  six. Malheureusement son nom n'a pas été cité.

Alors que l'Etat est pour l'heure resté muet sur cette dramatique affaire, de cette ampleur, la bavure à  Arrah est la deuxième du genre. En 2015, la police criminelle avait abattu des jeunes filles en face du camp de gendarmerie Agban, avant de reconnaître qu'elles étaient en réalité innocentes.

Adriel, Abidjan
Suivez l'évolution de l'actualité en temps réel avec notre application mobile Android (cliquez et installez la sur votre mobile)

Ou Apple (cliquez et installez la sur votre iphone ou ipad)
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Société
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon...
 
 
Côte d'Ivoire: Un carambolage sur l'autoroute du nord Adjamé-Yopougon coupe la circulation pendant des heures
Société
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect ar...
 
 
Ghana : Un pasteur des AD poignardé à  mort à  l'église, le suspect arrêté
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux productifs passe de 35 000 à  50 000 ménages, dès fin décembre 2018
Société
Côte d'Ivoire : Le nombre de bénéficiaires des Filets sociaux pro...
Côte d'Ivoire il y a 6 mois
 
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son domicile d'Adzopé
Société
Côte d'Ivoire: Une ancienne animatrice radio assassinée à  son do...
Côte d'Ivoire il y a 6 mois
 
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 6019 éléments déployés, voici les dernières  dispositions prises
Société
Côte d'Ivoire : Sécurisation de la Saint Sylvestre à  Abidjan, 60...
Côte d'Ivoire il y a 6 mois
 
 
 
 
  9 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Drame d'Arrah, point de presse de Sipofu, ses 5 employés et leur chauffeur abattus «comme des chiens» par les gendarmes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
FMK
Ca mériterait un deuil national,mais rien, même pas une déclaration de pardon de l'Etat, la honte...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Joperfal
Pourquoi la Cote d'Ivoire est-elle tombée aussi bas. Qu'est ce qui nous arrive? Des pauvres innocents massacrés . A qui devons nous faire confiance dite moi ? La Cote d'Ivoire a perdu ses repaires . Chers victimes , vous avez choisi de travailler honnêtement pour vous prendre en charge mais hélas ! A qui pouvons nous aller si nous devenons la chair à  canon de ceux la même qui sont censé nous protéger. Pauvre Cote d'Ivoire!
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
XIX
Toutes nos forces armées sont noyautées par les FRCI de Dramane. S'ils ont le courage de dire le nom du gendarme qui a tiré on s'en rendra facilement compte. Aucune peine de prison, ou meme de mort ne pourra compenser le crime horrible qu'ils ont commis. Mais ils viennent d'offrir la malediction a tous leurs descendants.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
jordanchoco2020
L inspecteur xix a regle l enquete ccest pas des militaire tant pis il nous ramene les frci lol c est simple enqueteur blakoro lol....allons seulement les noms sortirons on verra bien
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
pbizmut
Whao!! Triste pour les familles RIP à  ces frères compatriote!!! Mais quel drame!!! Et depuis là  L'Etat n'a pas encore dédja sa gbéve!!?? Tchrrr
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
yao262@yahoo.fr
Cela fait dans le dos et peut arriver à  tout le monde! Paix à  leur à¢me! J'ai mal au cœur et les mots me manquent. Courage à  tous!
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Bremer
Quelle honte ! Des gendarmes en civil. Ce n’est pas une bavure, mais un meurtre prémédité. Les éléments de l’ordre ont eu le temps de les faire descendre du véhicule. Ils les ont abattus les mains nues. Pourquoi ne les avoir pas conduits à  la base pour interrogatoire. Et le régime ferme les yeux dessus. Ce sont des familles entières qui ont été décimées. Ou alors ces agents étaient partis pour essayer leurs armes ? Que font ces gendarmes quand ils croisent les coupeurs de route. Une seule réponse : se cacher ou fuir là¢chement. Toute cette équipe n’a plus sa place dans la gendarmerie qui une unité d’élite nationale.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SoleildAfrik
Ou bien, Sipofu dérangeait un ou des concurrents, ou encore certaines personnes, qu'ils ont préféré la méthode forte et ignoble pour lui porter un tel ignoble coup? Esperons que l'enquete nous le dira...
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SATAN DIABLE DEMON
yako à  tte la sipofu yop. yako aux familles.
 
 il y a 2 ans     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: En remerciant des acteurs qui ont pris part à élaboration de la nouvelle Cei, Ouattara-a-t-il clos le débat ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008