Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal: En crise après les investitures pour les législatives, vers une implosion de la coalition au pouvoir
 

Sénégal: En crise après les investitures pour les législatives, vers une implosion de la coalition au pouvoir

 
 
 
 17478 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 12 juin 2017 - 11:23

Moustapha Niasse, Macky Sall et Tanor Dieng (Ph KOACI)

©koaci.com-Lundi 12 Juin 2017- Au Sénégal, la coalition au pouvoir Benno Bokk Yakaar (BBY) est au bord de l’implosion après les investitures en vu des élections législatives du 30 juillet prochain. En effet, au lendemain de la publication de la liste des candidats, les deux plus grands partis de la coalition à  savoir le Parti socialiste ( Ps ) et l’Alliance des forces de Progrès ( Afp ) ont contesté la répartition des sièges par l’Alliance de la République (Apr) de Macky Sall .

Chez les progressistes du Président de l’Assemblée Nationale, le comité électoral national du parti a dénoncé le non respect des engagements par la coalition présidentielle. A ce propos, les camarades de Moustapha Niasse ont marqué leur indignation après le remplacement sans concertation et à  la dernière minute d’un des leurs au niveau du département de Malem Hodar (centre).

« Après examen de ces listes, le comité électoral national de l’ Afp relève et déplore la rupture de la chaîne de concertation, au moment de la phase finale. Nous regrettons avec la plus fermeté le procédé utilisé lors du dépôt des listes avec une omerta organisée pour hypothéquer les intérêts d’un allié constant et crédible, qui dès le 10 mars 2014 a décidé souverainement de soutenir le président Macky Sall si les données restaient en l’état », ont-ils fulminé dans un communiqué dont une copie est parvenue à  KOACI.COM.

Poursuivant, le document de presse rapporte que « le comité électoral national (de l’ Afp ) exprime sa désapprobation et condamne avec la plus grande énergie, la décision inique qui a entouré cette procédure qui s’est effectuée sans concertation au moment du dépôt des listes ».

Du côté des socialiste de Ousmane Tanor Dieng , les militants déplorent le fait que beaucoup de leurs camarades sont laissés en rade. A Saint-Louis (Nord) par exemple, le feu couve entre « apéristes » et socialistes, qui menacent de quitter la coalition.
« Sur les 5 postes de députés impartis à  la ville, les 4 reviennent au parti de Macky Sall », dénonce Latyr Fall, secrétaire communal du Ps à  Saint-Louis.

Sidy Djimby Ndao, Dakar

KOACI.COM est à  Dakar! Vous avez une info? Appelez la rédaction sénégalaise de koaci.com au + 221773243692/+221703247104 – ou sn@koaci.com
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008