Cameroun Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Express Union ne fait plus partie des EMF admises à  recevoir les paiements des cotisations sociales
 

Cameroun: Express Union ne fait plus partie des EMF admises à  recevoir les paiements des cotisations sociales

 
 
 
 8046 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 ans
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 13 juillet 2017 - 16:39

L’agence Express Union de Doume (Ph KOACI.COM)


© koaci.com- Jeudi 13 Juillet 2017- Express Union Finance ne fait plus partie des établissement de micro finance (EMF), admises à  recevoir les paiements des cotisations sociales, fait savoir un communiqué du directeur général de la Caisse nationale de prévoyance sociale (Cnps).

Express Union ;- un établissement de micro finance-, spécialisé dans le transfert d’argent, qui traverse une période difficile du fait de la rude concurrence, que lui opposent les opérateurs de téléphonie mobile locaux, avec le nouveau service mobile money, vient de se voir retirer de la liste des EMF, admises à  recevoir les paiements des cotisations sociales.

Le top management de la Cnps, qui a rendu public le communiqué ce jeudi, fait savoir que tout versement dans cet établissement, sera désormais nul et non avenu.

La décision de la Cnps, est un véritable coup de massue à  la micro finance camerounaise, qui a réduit de plusieurs centaines, le nombre de ses employés, depuis l’entrée en vigueur du mobile money au Cameroun.

Armand Ougock, Yaoundé


Suivez l'évolution de l'actualité en temps réel avec notre application mobile Androïde (cliquez et installez-la sur votre mobile) 


Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre i phone ou i pad)


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vous inquiète-t-elle?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008