Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Grandes écoles privées, des étudiants exigent l'uniformisation des frais d'inscriptions à  40 mille FCFA
 

Côte d'Ivoire: Grandes écoles privées, des étudiants exigent l'uniformisation des frais d'inscriptions à  40 mille FCFA

 
 
 
 12191 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 26 septembre 2017 - 17:23

Kouassi Ibrahim (milieu) ce mardi face à  la presse (ph KOACI.COM)



© koaci.com- Mardi 26 Septembre 2017-Le Bureau national exécutif de la Renaissance étudiante et scolaire (RETS) exige l’uniformisation des frais d'inscriptions dans les Grandes écoles privées pour les étudiants affectés par l’Etat.


Son Président Kouassi Ibrahim l’a signifié ce mardi à  la presse à  l’occasion d’une déclaration et souhaite que les fondateurs restent conforme aux recommandations du séminaire de Yamoussoukro.

«Conformément aux recommandations du séminaire de Yamoussoukro réunissant tous les acteurs concernés, le ministère de l'Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle d’alors a pris un arrêté en date du 05 Août 1999 dans lequel il est clairement stipulé que « les frais d'inscriptions sont fixés à  quarante mille francs (40.000 frs) pour tout étudiant affecté par l'Etat dans les Grandes écoles privées de côte d’Ivoire,» a déclaré Kouassi Ibrahim.

Pour des raisons diverses, certaines Grandes écoles Privées n’ont jamais appliqué la décision ministérielle limitant les frais d’inscription à  quarante mille (40.000 frs) et soumettent, depuis lors, les étudiants à  des frais au-dessus du montant réglementaire.

Selon Kouassi Ibrahim, devant cet état de fait, le Bureau exécutif national de la Renaissance Etudiante et Scolaire(RETS) a avant la rentrée académique 2016-2017 échangé, lors d’une rencontre, avec le ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique sur ce problème et celui du BTS.

«Aujourd'hui, le bureau exécutif national de la Renaissance Etudiante et Scolaire(RETS) rassure les étudiants des Grandes écoles qu’après cet échange avec Madame le ministre, tous les problèmes susceptibles de perturber la rentrée 2017-2018 sont en voie d’être résolus, » explique le Président dans sa déclaration.

Le bureau exécutif national de la Renaissance Etudiante et Scolaire(RETS) exhorte les étudiants à  la sérénité et au calme car les frais d'inscriptions des affectés de l'Etat dans les Grandes écoles privées restent, pour l'heure, fixés à  quarante mille francs (40.000 frs).

Il les rassure que toutes les dispositions seront prises pour que le BTS session 2017 qui a commencé dans un climat apaisé s'achève dans le même climat car tout est mis en œuvre pour traiter les réclamations afin d’éviter toute injustice.

Estimant qu'il est dans l'intérêt des étudiants et de la côte d'ivoire que la rentrée académique 2017-2018 se passe dans un climat apaisé et conscient des intérêts des acteurs de l'Enseignement Supérieur Privé, le bureau exécutif national de la RETS se dit ouvert à  des échanges permettant de concilier les intérêts de toutes les parties.

Le RETS exhorte enfin le ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique à  mettre rapidement en place un cadre d'échange sur les problèmes de l'Enseignement Supérieur Privé au titre de l'année académique 2017-2018.

Wassimagnon, Abidjan


Une info, des renseignements pour la pub sur les supports de KOACI, contactez nous au +225 08 Rechercher 08 85 52 93 ou contact@koaci.com



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en vue de la présidentielle de 2020 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue...
 
2373
Oui
81%  
 
435
Non
15%  
 
131
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008