Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Migration clandestine, une plaie pour un pays à  bonne croissance économique, un paradoxe à  débat pour l'Union Européenne
 

Côte d'Ivoire : Migration clandestine, une plaie pour un pays à  bonne croissance économique, un paradoxe à  débat pour l'Union Européenne

 
 
 
 8260 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 05 octobre 2017 - 18:06

©Koaci.com- Jeudi 05 octobre 2017- La Côte d’Ivoire occupe la troisième position des pays de la sous-région après le Nigéria et la Guinée Conakry, sujette au phénomène de la migration irrégulière, d’après l’Organisation Internationale des Migrations (OIM).

Depuis, cette réalité de la migration clandestine s’est accrue auprès des populations ivoiriennes qui, en quête d’une vie meilleure vers l’Europe, bravent des conditions de vie inhumaine dans le désert, dans des embarcations de fortune sur l’océan, le risque de trafic d’être humain en Lybie, pour travailler entre autre comme employé domestique ou embrasser une carrière de footballeur. Ce qui a pour conséquences de « conduire des vies à  la dérive et provoquer la fuite des cerveaux ».

Et pourtant, la Côte d’Ivoire est un pays à  croissance économique plus forte avec un taux de 8,4 %, selon un chiffre des autorités locales. Un contraste ressorti par l’ambassadeur de l’Union Européenne, Jean François Valette, lors du lancement « du fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique », ce jeudi, à  l’hôtel Ivoire (Cocody).

A travers cette triste réalité, il a dit son étonnement et ouvert le sujet au débat. Une manière implicite pour lui de mettre les autorités ivoiriennes face à  leurs responsabilités, eux qui avaient pourtant fait de l’insertion socio-professionnelle des jeunes leur credo publicitaire, lors des campagnes présidentielles de 2010, a-t-il ajouté.

De son côté, la chef de mission de l’OIM, Marie Shramm a aussi dénoncé la présence de réseaux mafieux sur le sol ivoirien qui favorise l’expansion de la migration clandestine et en a profité pour interpellé le ministère de l’Intérieur sur ce fait.

Même si le ministre de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Etranger, Ally Coulibaly a reconnu que la Côte d’Ivoire est « consciente de la gravité de ce phénomène » et rassuré de la collaboration conjointe des autorités avec l’UE et l’OIM pour stabiliser cette forme illégale de migration, il serait très utile de souligner que l’un des facteurs majeurs incitateurs à  la migration tant décriée est : l’instabilité socio-politique.

En effet, ce fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique estimé pour la Côte d’Ivoire à  2,7 millions d’Euro soit 1, 770 milliards de F CFA est important pour appuyer les programmes d’insertion professionnelle et d’accroissement d’opportunités économiques des migrants désireux de revenir dans leur pays d’origine ; puis de sensibilisation sur les dangers de cette façon de migrer.

Par contre, face aux récurrentes crises notamment les soulèvements de mutins ou de démobilisés, le phénomène des microbes, la crise dans le système éducatif, les grèves de travailleurs, ce programme pourrait prendre du plomb dans l’aile et rendre difficile les efforts déjà  consentis pour parcourir plus de 5.000 kilomètres sur l’étendue du territoire à  la rencontre de près de 200 communautés hormis celles de Man (ouest) et San-Pedro (sud-ouest) pour les dissuader d’emprunter ce chemin de la migration irrégulière.

Car ces facteurs évoqués à  l’instant que le gouvernement tente tant bien que mal de juguler, créent une instabilité et une psychose auprès des populations qui iront forcément vers d’autres cieux proposant des conditions de vie plus reluisantes quitte à  affronter n’importe quel danger.

Casimir Boh, Abidjan

Suivez l'évolution de l'actualité en temps réel avec notre application mobile Android (cliquez et installez-la sur votre mobile)

Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)

 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vous inquiète-t-elle?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008