Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal: Rébellion dans ses rangs, le Ps considère que Khalifa Sall et les frondeurs se sont «auto-exclus»
 

Sénégal: Rébellion dans ses rangs, le Ps considère que Khalifa Sall et les frondeurs se sont «auto-exclus»

 
 
 
 6470 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 18 octobre 2017 - 11:25

Ousmane T. Dieng et Khalifa Sall (Ph)

©koaci.com-Mercredi 18 Octobre 2017- Au Sénégal, la cocotte-minute du Parti socialiste se remet à  siffler. Cette situation qui est due à  une rébellion dans les rangs du parti semble aborder un nouveau virage, a constaté KOACI.COM.

Parmi ces frondeurs Khalifa Sall , Aïssata Tall Sall , Bamba Fall ou encore Barthélémy Dias. Dans un communiqué publié après le Secrétariat exécutif national du Parti, sans citer de noms, le parti indique que ceux qui s’opposent se sont « auto-exclus ».

Considérant que leurs camarades responsables, poursuivant des ambitions personnelles, « ont délibérément choisi et continuent de ramer à  contre-courant des décisions majoritaires » du parti, le Parti socialiste dit tirer les conséquences de tels actes ainsi posés. Ces actes, estime la note, sont incompatibles avec leurs appartenance au Ps .

« le Sen considère que ces ex-camardes se sont auto-exclus, dès lors qu’ils appartiennent à  des organisations à  caractère politique concurrentes, qu’ils poursuivent des objectifs autres que ceux définis par le parti, qu’ils n’agissent et ne défendent plus les intérêts du Ps dont ils se sont démarqués de la ligne d’orientation », a expliqué le secrétaire permanent Cheikh Sadibou Seye .

Rien de mieux pour provoquer colère et rumeurs. Avec ce communiqué sans noms, la direction du Parti socialiste attaque directement les frondeurs, notamment Khalifa Sall, en prison depuis mars.

Furieuse, Me Aïssata Tal Sall , députée, juriste réputée, se sent directement visée et attend d’être entendue par son parti. Elle attaque le secrétaire général, Ousmane Tanor Dieng, qui ne cherche qu’une chose d’après elle : garder la tête du parti.

« Jusqu’à  la minute à  laquelle je vous parle, je suis membre du bureau politique et responsable du Parti socialiste, assure-t-elle. Si ce secrétariat national pense qu’on a commis une faute, qu’il nous convoque, que nous nous expliquions, et à  partir de ce moment, une décision sera prise. Donc il ne sert à  rien de procéder à  toute cette mascarade interne pour empêcher que quelqu’un soit candidat contre Ousmane Tanor Dieng. »

Mais si elle a publié ce premier communiqué, la direction du parti n’est pas en mesure de donner une éventuelle date de réunion du bureau politique, seule instance apte à  exclure un membre du Ps .

Pour mémoire, depuis début 2016, le Ps s’est divisé entre ceux qui, autour du secrétaire général Ousmane Tanor Dieng , soutiennent le président Macky Sall et ceux qui veulent que le parti fasse cavalier seul.



Sidy Djimby Ndao, Dakar


L'information du continent en temps réel via l'appli Android de KOACI (cliquez ici) Ou


Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Gabon: Remis après son AVC, Ali Bongo vous apparait il désormais apte à bien présider le pays?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: DJ Arafat était il véritablement un exemple pour la jeunesse ivoirienn...
 
721
Oui
22%  
 
2511
Non
75%  
 
98
Sans Avis
3%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008