Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso: Après les OSC, l'opposition exige la libération de Pascal Zaida
 

Burkina Faso: Après les OSC, l'opposition exige la libération de Pascal Zaida

 
 
 
 9081 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 24 octobre 2017 - 14:11

©Koaci.com – Mardi 24 octobre 2017 – l’Opposition politique burkinabè a exigé dans un communiqué diffusé ce mardi, la libération du leader du Cadre d’expression démocratique Pascal Zaida, arrêté avec trois autres camarades lors d’une manifestation interdite.

Selon l’opposition qui lance un appel à  la libération des personnes détenues, après celui de quelques OSC, ‘’cette arrestation survient dans un contexte tendu de polémique entre les organisateurs de la manifestation et la mairie de Ouagadougou, qui a utilisé le prétexte de troubles à  l’ordre public pour ne pas autoriser ladite manifestation’’.

Dans ce communiqué signé de son président Zéphirin Diabré, l’opposition dit observer que ‘’le pouvoir du MPP traite de manière discriminée les OSC de notre pays, en laissant s’exprimer, parfois sans aucune autorisation préalable, celles qui lui sont proches et en bà¢illonnant sous des prétextes fallacieux celles qui critiquent son action’’.

Pour l’opposition politique, la liberté est un bien public mondial dont doivent jouir tous les citoyens dans les mêmes conditions d’équité, quelles que soient leurs opinions politiques, exigeant donc ‘’la libération pure et simple de Monsieur Pascal Zaida et ses camarades embastillés’’.

Elle a également interpellé ‘’les autres OSC et les organisations de défense des droits de l’homme, pour qu’elles se départissent de toute attitude sectaire et se souviennent que la marque d’un démocrate sincère, c’est de savoir se battre pour que l’autre puisse s’exprimer, même si on ne partage pas ses idées’’.

L’opposition politique dit également mettre ‘’en garde le pouvoir du MPP contre l’instrumentalisation du motif d’atteinte à  l’ordre public, qui apparait comme la dernière trouvaille des sécurocrates du régime, pour empêcher désormais les opposants de s’exprimer’’.

Boa, Ouagadougou


L'information du continent en temps réel via l'appli Android de KOACI (cliquez ici) 

Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Soupçonnez vous le président de la commission de l'UA d'avoir subi des pressions d'Abidjan pour saluer la loi sur la recomposition de la CEI?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vo...
 
2110
Oui
65%  
 
1002
Non
31%  
 
114
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008