Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Daloa, après les braquages et les récents mouvements entre chauffeur de taxi et garde pénitentiaire, le préfet, «il faut l'ordre» et la «vigilance»
 

Côte d'Ivoire: Daloa, après les braquages et les récents mouvements entre chauffeur de taxi et garde pénitentiaire, le préfet, «il faut l'ordre» et la «vigilance»

 
 
 
 10098 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 08 novembre 2017 - 17:36

©Koaci.com- Mercredi 08 novembre 2017- La cérémonie mensuelle d’honneur au drapeau national à  Daloa qui s’est tenue le lundi dernier dans la cour de la préfecture de la région de Daloa à  laquelle autorités administratives, militaires, religieuses , chefs traditionnels, cadres, et élus ont assisté , a été l’occasion pour le préfet de région du Haut Sassandra, préfet du département de Daloa (centre-ouest), Bako Digbé Anatole-Privat de revenir sur les récents mouvements de violences enregistrés à  Daloa qui ont paralysé la ville durant deux jours.

Pour rappel, un chauffeur de taxi avait été brutalisé par un garde pénitentiaire qui lui a arraché un doigt et cassé son véhicule. Mécontents, les chauffeurs de taxi ont barricadé toute l’artère de la ville de Daloa pour manifester contre cette violence subie par leur collègue.

A leur tour, les gardes pénitentiaires ont manifesté pour demander sa libération de leurs collègues.

Sans toutefois prendre parti, le préfet a indiqué qu'il n’est pas normal, au moment où les véhicules prioritaires doivent passer, qu’un chauffeur de taxi vienne obstruer les voies en empêchant les véhicules prioritaires de passer. Ce qui constitue « une insubordination qu’on ne peut pas tolérer », a indiqué le préfet, non sans condamner ces agissements, et rappeler à  chacun que la Côte d’Ivoire est un pays de droit.

Dénonçant également le comportement du garde pénitentiaire, le préfet a décrié cette manière incorrecte d’agir de celui-ci.

« Les parkings sont partagés dans l’administration, les gardes pénitentiaires ne sont pas des officiers judiciaires pour pouvoir prendre des pièces de véhicules et brutaliser des gens », a-t-il clarifié, avant d’ajouter que « lorsqu’ on se rend compte qu’un chauffeur s’est mal comporté, il faut informer les services de la police, il n’appartient pas aux gardes pénitentiaires d’agir avec une telle brutalité et en le faisant en tant que militaire et paramilitaire, il s’expose à  la rigueur de la loi ».

Pour mettre fin à  de tel incident, selon l’autorité préfectorale, il faut que chacun mette de l’ordre dans ses différents secteurs d’activités.

Abordant le problème sécuritaire, le préfet a révélé que l’insécurité revient à  pas échéant à  Daloa, ce qui est inquiétant.

« Dans le mois d’octobre, il a eu plusieurs braquages, un Libanais qui sortait d’une banque de la place a été braqué, ces ravisseurs lui ont tiré dessus, ce dernier a été transféré à  Abidjan pour des soins. Ensuite, le 27 octobre dernier, un autre qui venait de faire un retrait en partance pour Issa a été encore braqué sur la route, 20 millions ont été emportés.

De plus, une sage-femme en pleine activité dans une maternité a reçu la visite des bandits armés de kalachnikov qui l’ont violée et passée à  tabac tous ses parents qui étaient avec elle », a déploré le préfet, profitant pour appeler à  la vigilance.

« Ce n’est pas une bonne chose pour nous de savoir qu’il y a tous les jours des braquages à  Daloa. C’est pourquoi, Je voudrais demander à  chacun d’être vigilant, de collaborer avec les forces de l’ordre et de sécurité, car tous ceux qui agissent de cette façon sont avec nous, ils ne viennent pas d’ailleurs », a-t-il fait remarquer.

Pour sa part, il s’est engagé à  mettre fin à  tous ces agissements pour réduire le taux d’insécurité qui commence à  régner.

Casimir Boh, Abidjan et une correspondance à  Daloa


Vous êtes abonnés Orange en Côte d'Ivoire, recevez les infos exclusives de koaci.com en souscrivant au #124*154# (103fcfa la semaine)



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Gabon: Remis après son AVC, Ali Bongo vous apparait il désormais apte à bien présider le pays?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: DJ Arafat était il véritablement un exemple pour la jeunesse ivoirienn...
 
721
Oui
22%  
 
2511
Non
75%  
 
98
Sans Avis
3%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008