Cedeao Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cedeao: Le Maroc devra attendre avant d'adhérer à  la communauté
 

Cedeao: Le Maroc devra attendre avant d'adhérer à  la communauté

 
 
 
 9465 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 18 décembre 2017 - 09:43

Les Présidents Bongo et Sall en compagnie du roi Mohammed VI

©koaci.com-Lundi 18 Décembre 2017- Le Maroc devra encore patienter pour espérer rejoindre la Cedeao. Réunis à  Abuja au Nigéria, les chefs d’État ont certes abordé la question mais ils n’ont fixé d’échéance pour un éventuel sommet extraordinaire dans ce sens, a appris KOACI.COM.

Le Maroc n’a pas encore été admis au sein la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest ( Cedeao ) qui a tenu son 52ème sommet ce week-end à  Abuja. Mais il est au cœur des débats, a-t-on appris dimanche.

Lors de la 51ème session ordinaire de la Cedeao en juin dernier à  Monrovia, au Liberia, la communauté avait donné son accord de principe à  l’adhésion du Maroc et ordonné à  une commission d’examiner son impact. L’étude de l’impact de l’adhésion du Maroc étant terminée le résultat est à  présent l’objet de discussions intenses entres toutes les parties concernées.

Mais tout porte à  croire que le ton a changé par rapport à  Monrovia . Ce changement de position de plusieurs chefs d’État s’explique par les réticences manifestées par les patronats dans leurs pays respectifs.

Au Sénégal, par exemple, le Président Macky Sall a été publiquement interpellé sur cette question par le patronat sénégalais le mois dernier, qui ne cachait pas son inquiétude.

« Les hésitations des Etats augmentent en même temps que les réactions des milieux d'affaires des différents pays. Et ces difficultés ralentissent le processus », aurait remarqué un haut diplomate.

Ainsi donc à  Abuja , les chefs d'Etat n'ont pas fixé d'échéance pour un éventuel sommet extraordinaire. Ils se donnent simplement du temps pour plancher sur l'imposante étude d'impact sur l'adhésion du Maroc .

En attendant, le Maroc se prépare pour début 2018 pour agir en conséquence de la décision finale des chefs d’Etat de la CEDEAO.

Pour mémoire, selon ses textes, la Cedeao concerne la région ouest-africaine. C'est à  dire une région définie juridiquement par l'espace géographique couvert aujourd'hui par 16 pays, à  savoir les 15 membres de l'organisation plus la Mauritanie.

SDN, Dakar
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue de la présidentielle de 2020 sont elles compréhensibles?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Meeting conjoint FPI-PDCI, peuvent-t-ils vraiment s'entendre en vue de...
 
2462
Oui
65%  
 
1122
Non
30%  
 
183
Sans Avis
5%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008