Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Assises, Lida Kouassi ne veut pas de grà¢ce présidentielle malgré sa condamnation à  15 ans
 

Côte d'Ivoire: Assises, Lida Kouassi ne veut pas de grà¢ce présidentielle malgré sa condamnation à  15 ans

 
 
 
 26676 Vues
 
  15 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 19 janvier 2018 - 01:34

Lida Kouassi jeudi à  Abidjan

© Koaci.com- Vendredi 19 Janvier 2018 – Le verdict du procès en assises de l'ex-ministre d'État, ministre de la Défense, Lida Kouassi Moise et ses trois coaccusés poursuivis pour des faits de Complot contre l'autorité de l'État a été donné dans la nuit de jeudi à  vendredi comme constaté sur place par KOACI.

Les quatre accusés ont été condamnés à  15 ans d'emprisonnement parce qu'ils ont été retenus coupables des faits comme annoncé la cour lors de l'énoncée de son verdict.

Avant que cette sentence ne tombe, la parole a été donnée pour la dernière fois aux quatre accusés, Lida Kouassi Moise a indiqué à  la Cour qu'il n'accepterai jamais d'être libéré par grà¢ce présidentielle s'il était condamné même à  20 ans de prison.

"Monsieur le Président je voudrais vous dire ici officiellement si par extraordinaire, je devais être condamné par cette cour. Que cette condamnation soit prononcée en à¢me et conscience. Telle qu'elle soit je l'accepterais, quand je l'aurais acceptée, je déclare ici solennellement que je n'accepterai jamais de sortir de prison par grà¢ce présidentielle. Jamais. Je refuserais toute grà¢ce présidentielle en ce qui me concerne," a déclaré, l'ex-ministre d'État sur un ton ferme.

L'accusé a par ailleurs précisé qu'il accepterait une libération sous forme de loi d'amnestie si la représentation du peuple le souhaitait.

"Qu'il vous plaise de décider. Je voudrais préciser ici, et j'accepte votre décision parce que vous décidez au nom du peuple de Côte d'Ivoire. C'est pourquoi toute décision de mise en liberté, qui sera prise par le peuple de Côte d'Ivoire à  travers sa représentation nationale, sous la forme d'une loi d'amnistie, c'est cette seule décision que j'accepterai pour être mis en liberté. Même si je suis condamné 20 ans.

Je n'accepterai jamais de sortir de prison sur une grà¢ce présidentielle," a-t-il poursuivi.

Bien avant cette mise au point, l'accusé avait fait des observations.

Lida Kouassi Moise a soutenu avoir observé que le Président de la Cour, Coulibaly Aboubacari a fait preuve de sens de l'équilibre et d'équité dans ce débat contradictoire. "J'ai observé également votre patience. Monsieur le Président je vous merci," a-t-il ajouté.

L'accusé a néanmoins ajouté qu'il était étonné, surpris et perplexe devant un certain nombre de choses qu'il a entendues.

"On voudrait absolument impliquer Lida Kouassi dans un Complot. Et la pièce maîtresse qui était la trouvaille de mes accusateurs était le bloc note.

Il a mis dans son bloc note, un plan de transition militaro-civil et mes accusateurs étaient tellement sûrs d'eux, ils ont oublié la pièce maîtresse, elle n'est trouvable nul part," a expliqué Lida Kouassi.

Il a déploré le fait qu'on lui présente des polycopes et on prétend que qu'il aurait reconnus que ces polycopes ont été rédigés sous sa dictée.

"Monsieur le Président, tout de même, devant une cour d'assises où on veut requérir 20 ans de vie à  quelqu'un, dites leur que c'est un peu trop facile.

"Lorsqu'on a plus d'arguments de poids, il s'est exprimé un jour devant trois de ses amis ministres en disant, pour prendre la probité et la moralité, il fait plus confiance à  Abéhi qu'à  son oncle (Gnatoa Katé).

Voilà  mon crime. J'ai préféré Abéhi à  quelqu'un d'autre donc j'ai commis un crime," a dénoncé l'ex-ministre d'État. "Monsieur le Président, je croyais pouvoir être confondu ici par des preuves matériels irréfutables.

Lorsque monsieur l'avocat général, lorsque, monsieur le conseil d'État subodore de requérir 20 ans d'emprisonnement dans la vie de quelqu'un.

Les européens qui ont inventé, la démocratie et l'État de droit, de manière privative nous considéraient comme des république bananières.

Aujourd'hui, il y en a qui ont franchi un pas. Ils nous appellent maintenant des pays de "merde"," a poursuivi Lida Kouassi Moise.

Il a enfin déclaré qu'il fait confiance au Président de la cour pour que l'appellation abjecte, "merde" ne soit pas justifiée.

Wassimagnon, Abidjan
Suivez l'évolution de l'actualité ivoirienne en temps réel avec notre application mobile Androïd (cliquez et installez-la sur votre mobile) Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre i phone ou i pad)
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Démission de Komlan Mally, lucidité ou nécessité?
 
 
Démission de Komlan Mally, lucidité ou nécessité?
Politique
 
Elections locales, la cenap accusée
 
 
 Elections locales,  la cenap accusée
30 novembre pour qui?
Politique
30 novembre pour qui?
Côte d'Ivoire il y a 1 an
 
La confiance n'exclut pas le contrôle...
Politique
La confiance n'exclut pas le contrôle...
Gabon il y a 1 an
 
Bédié, 75 ans, candidat idéal du PDCI ?
Politique
Bédié, 75 ans, candidat idéal du PDCI ?
Côte d'Ivoire il y a 1 an
 
 
 
 
  15 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Assises, Lida Kouassi ne veut pas de grà¢ce présidentielle malgré sa condamnation à  15 ans
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
baryond
Véritable shithole country
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
dramani
Vraiment un ''pays de merde''! Courage mon doyen. Il fera de toute façon jour bientôt.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
On ne te force pas Lida Kouassi. Si Ouattara t'accorde sa "grà¢ce présidentielle" ,tu peux la refuser et rester en prison. On vit aussi bien en prison quand on n'est pas un citoyen ordinaire et pauvre. Gbagbo vit tres bien . Moi personnellement je ne compte plus repartir en prison meme si j'etais bien á l'aise.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
@Baryond....@Dramani.... si la CIV est un: "shitole country=(pays de merde,pays affreux ou pays horrible) "; cette situation affreuse a été bel et bien fabriquée par les labo de Bedié et de Gbagbo. Quand Dieu met un homme comme Gbagbo au pouvoir c'est absolument la guerre qui peut l'enlever.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Packetmoney
Evidemment la grà¢ce présidentielle vous libère de la prison mais n'efface pas les fautes commises. Par contre l’armistice les efface toutes . Qui est fou
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Sankara premier
Peut être que j'ai été le seul à  soutenir que le terme de Donald Trump sied bien à  l'Afrique. Sur les plateformes comme France 24, RFI et TV5 Monde j'ai dit que nous sommes bel et bien des pays de merde et des gens se sont offusqués de celà . Ils sont tellement naïfs ces nègres. Bien que je trouve que Trump est parfois fou sur les bords, il a souvent raison. Comment en effet appelle-t-on un pays où la justice est aux ordres du pouvoir? Doit-on encore appeler démocratie un pays où le pouvoir judiciaire est fondu dans le pouvoir exécutif?J'ai vu des juges convoquer Trump, j'ai vu des juges demander des comptes à  Macron, j'ai même vu des juges contredire Macky Sall en donnant un non lieu dans le procès de Kemi Seba. Mais en Côte d'Ivoire il n'existe rien de tel. Nous avons juste des juges qui n'ont de probité que sur leur diplôme. Récemment j'ai lu un article sur RFI qui parlait de la probité des juges en Afrique. J'aurais donné le lien si je m'en souvenais encore, mais c'est sur le site internet de RFI. L'article parlait d'un procès de pro-Gbagbo en Côte d'Ivoire. Le journaliste a affirmé qu'il a eu l'impression d'être dans une cour de plaisanterie . Selon lui les juges condamnaient les pro-Gbagbo sur de simples allégations, des bouts de papiers, des éléments qui n,'ont aucune crédibilité comme si on était là  pour condamner et non pour juger. Il a même décrié le ton badin, le ton de la confidence sur lequel les juges parlaient aux accusés. Vraiment prend courage Lida. Tu as bien fait de dire que tu n'accepteras jamais une grà¢ce présidentielle. Pour quelqu’un d’intelligent et de geostratège, tout le monde sait qu'en Afrique les grà¢ces présidentielles sont des manières de faire passer des dictateurs pour des gens magnanimes. C'est encore une manière pour eux de montrer aux yeux du monde qu'ils sont trop gentils après avoir tordu le cou à  la justice.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
XIX
Pays de merde ! et qui dit non ? Un pays pauvre très endetté où le président de la république a un fond de souveraineté de 350 milliards , soit 0,5% du budget national comme argent de poche , qui échappe à  tout contrôle, alors que la présidence a un budget de 100 milliards, alors que les retraités ont leur pension réduite de plus de moitié. (Dans les pays démocratiques où de tels fonds existent – quelque fois appelés fonds spéciaux - la moyenne est de 0,0001% et l’utilisation est strictement contrôlée ) Un pays où les malfaiteurs récidivistes remis entre les mains de la justice sont libérés pour reprendre du métier. Un pays où les nominations aux postes de responsabilité sont faites uniquement sur une base religieuse et tribale. Un pays où la justice est une véritable gangrène, une plaisanterie de mauvais gout. Cela ne peut être qu’un pays de MERDE – Merci à  Donald Trump d’avoir trouvé les mots juste pour designer de tels pays.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
@Sankara dernier(ou premier)...... Moi j'ai vu aussi et vécu la période oú feu- Boga Doudou faisait la classification des ivoiriens par patronyme. ..
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Wences
Beau duplex de 9 pièces avec garage à  yopougon cité coprim à  55 millions à  débattre. Très bien situé en bordure de route bitumee de Niangon Nord. Documents administratifs CPF , ACD et Attestation de vente délivrée par la société coprim qui a construit la cité. - villa de 3 pièces avec garage à  yopougon cité coprim à  24 millions KO. - villa de 5 pièces à  yopougon Lem 30 millions KO Contact : +22578984878
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
pardon-paix
ces actes ne contribuent en aucune maniere a la reconciliation en ci. vraiment domage...
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
wingod
Pays de mèrde
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Rozelin
Des magistrats et avocats de l'Etat tous Dioula parce qu'on veut absolument opposer les Dioula aux autres peuples. Ne pleurnichez pas après pour dire: "On ne veut pas ci, on ne veut pas ça parce que ....". Continuez de broyer les autres surtout le peuple de l'ouest. Continuez de tuer. Réjouissez vous de condamner à  15, 20 30, 50 ans. A perpétuité. Réjouissez vous . Oui réjouissez vous pendant qu'il est encore temps.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Wendlassida
Messieurs les juges pour les prochaines fois, faites nous l'économie de notre temps et de l'argent du contribuable. Condamnez les tous depuis leur lieu de détention vu que ce sont des procès à  une seule issue : la condamnation
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Sankara premier
Srika Bigleux le fielleux. Bois un peu d'eau sinon ta haine risque de te donner un ulcère un jour. Je serai au gré de te dire que je préfère un classificateur de patronyme qu'un génocidaire, parce que y'a un gros fossé sémantique et pratique. Au moins j'espère que tu me repondras pour me dire où étaient les Diabaté Bêh, les Konaté Navigué, les Sangaré quand Boga Doudou mettait en place cette politique "exclusionniste".
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Sankara premier
Qu'on démantèle la justice ivoirienne et qu'on l'installe au palais présidentiel, surtout pour les affaires politiques. Ouattara ne devrait plus se donner la peine de déléguer des gens alors qu'il manœuvre à  se rompre les nerfs de la bouche. Qu'il s'asseye au palais et qu'on y envoie les prisonniers et que d'un geste de la main on les jette aux geôles. Cela nous évitera de payer des juges qui ne servent qu'à  répéter ce qu'il dit.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre