Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Port-Bouët, le 5ème adjoint au maire ouvre un fonds d'investissement de 10 millions de FCFA pour l'autonomisation des femmes «démunies»
 

Côte d'Ivoire: Port-Bouët, le 5ème adjoint au maire ouvre un fonds d'investissement de 10 millions de FCFA pour l'autonomisation des femmes «démunies»

 
 
 
 6046 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 09 mars 2018 - 11:03

© koaci.com – Vendredi 9 Mars 2018 – En marge de la célébration de la journée internationale de la femme, le 5ème adjoint au maire de la commune de Port-Bouët, Alain Adja a ouvert un fonds d’investissement de 10 millions de FCFA pour les femmes de l’Association sœurs unies de la route de Bassam (ASURBA) en vue de contribuer à  leur autonomisation.


«Nous avons pu avoir dix millions, et nous vous confions la gestion. Les femmes vont devoir bénéficier de cela pour démarrer une petite activité,» a déclaré Alain Adja.


Selon lui, cette action a été initiée pour permettre aux femmes de développer des activités génératrices de revenus.


Il a donc annoncé que le remboursement de ce fonds domicilié dans une banque de la place se fera sans intérêts pour aider les femmes.


«Ce qui compte c’est d’aider sincèrement les femmes, pas de calcul politique. Si tu aimes les gens du fond de ton cœur, ils sauront te le rendre,» a-t-il ajouté.


Fils de la commune, le 5ème adjoint au maire, M. Adja a indiqué qu’il connait les réalités quotidiennes des femmes qui se battent pour assurer le bien-être de leurs familles.


 
«Je n’ai aucune honte à  le dire, j’ai été élevé par ma grand-mère et je vois en chacune de vous le combat qui a été le sien. C’était une dame autonome, une femme digne. Je vois en chacune de vous des femmes qui se battent tous les jours pour qu’à  la maison, leurs maris, leurs enfants puissent lever la tête avec dignité, avec honneur,» a-t-il indiqué en prenant son exemple.


Il a dans la foulée exhorté les femmes à  se mettre au travail et à  oser rêver d’un lendemain meilleur, car vivre c’est avoir des projets et des rêves pour soi-même et pour ses enfants. 


«Rêver qu’un jour les enfants auront le droit de construire une maison, de prétendre être président de la République,» a-t-il conclu.


La représentante de l’ASURBA a dit sa gratitude à  l’endroit du donateur en rappelant que l’Association a fait plusieurs demandes auprès de plusieurs personnes qui sont restées sans suite.


Selon madame Kata, aujourd’hui le 5ème adjoint au maire est leur messie qui n’a pas hésité de les assister.


 
ASURBA est une ONG qui regroupe en son sein plusieurs associations et plus d’une centaine de femmes du quartier Route de Bassam.


Wassimagnon, Abidjan 


Une info, contactez nous au +225 08 85 52 93 ou contact@koaci.com



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Affaire de la préfecture de policie, le comportement des forces spéciales a-t-il brisé leur myhthe?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008