Burkina Faso Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso: Ils risquent cinq ans de prison pour avoir enceinté une malade mentale de 12 ans
 

Burkina Faso: Ils risquent cinq ans de prison pour avoir enceinté une malade mentale de 12 ans

 
 
 
 9067 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 15 mars 2018 - 13:15

©Koaci.com – jeudi 15 mars 2018 – Quatre personnes, tous majeurs, encourent une peine d’emprisonnement ferme de 60 mois de prison, soit 5 ans, pour avoir abusé sexuellement d’une jeune fille, malade mentale de 12 ans et handicapée moteur.

Les faits, rapportés par le quotidien d’Etat, se sont déroulés à  Tansila, dans la province des Banwa (Solenzo) et remontent en 2017.

Les quatre personnes dont le beau-père de la victime ont comparu devant le Tribunal de grande instance de Dédougou pour répondre de leurs actes.

Après avoir, dans un premier temps nié les faits, ils ont fini par avoué expliquant chacun à  son tour les conditions dans lesquelles cela s’est produit.

Le premier d’entre eux a expliqué, avoir eu à  trois reprises des rapports sexuels avec la victime au domicile de ses parents, tandis que le second a lui simplement confié avoir eu des déclaré avoir eu des relations sexuelles régulières avec la fille de 12 ans sur une longue période.

C’est d’ailleurs lui que la jeune fille accuse d’être l’auteur de la grossesse qu’elle porte et qui a conduit à  l’arrestation des quatre personnes ayant eu des rapports avec elle.

Le troisième accusé n’est autre que le beau-père de la victime, ayant épousé la mère de celle-ci. A la barre, il a reconnu avoir eu à  deux reprises des rapports avec la fillette dans le domicile conjugale, profitant de l’absence de son épouse qui n’est autre que la mère de la victime.

Quant au quatrième, un homme de 62 ans, il a déclaré avoir seulement tenté de coucher avec la fille, mais en a été empêché par la présence de la maman de la victime.

’’Profitant de l’absence de ses parents, je me suis introduit chez elle avec mon condom dans l’intention d’avoir des relations sexuelles avec elle. Mais, au moment de passer à  l’acte, j’ai été interrompu par la présence de sa maman’’, a-t-il affirmé à  la barre.

Le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Dédougou a qualifié les faits de gravité extrême et demandé à  la Cour de reconnaître les trois premiers pour faits de viol aggravé. Quant au vieux de 62 ans, le parquet a demandé une requalification des faits en tentative de viol.

En répression, le procureur a requis une peine d’emprisonnement de 60 mois pour chacun des quatre prévenus. Le délibéré a été mis au 9 avril 2018.

Boa, Ouagadougou
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Soupçonnez vous le président de la commission de l'UA d'avoir subi des pressions d'Abidjan pour saluer la loi sur la recomposition de la CEI?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vo...
 
2110
Oui
65%  
 
1002
Non
31%  
 
114
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008