Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Guéguerre au PDCI autour du  parti unifié, Adjoumani explique à  sa manière «l'appel de Daoukro»
 

Côte d'Ivoire: Guéguerre au PDCI autour du parti unifié, Adjoumani explique à  sa manière «l'appel de Daoukro»

 
 
 
 17966 Vues
 
  9 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 21 mars 2018 - 11:18

Adjoumani-

©Koaci.com - Mercredi 21 mars 2018 - Les cadres du PDCI-RDA se sont lancés dans une guerre depuis l’annonce de la mise en place du parti unifié, le Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP).

Deux blocs s’opposent désormais au sein de la formation politique d’Henri Konan Bédié. Il y a ceux qui veulent le parti unifié avec le RDR avant 2020, et ceux qui déclarent qu’il est inopportun pour l’heure et que la priorité est la question du respect de l’alternance en 2020.

Kobenan Kouassi Adjoumani, qui milite pour le parti unifié avant la prochain présidentielle dans une lettre ouverte à  ceux que le RDR qualifie d’irréductibles, explique à  sa manière l’appel de Daoukro de 2014 qui est la pomme de discorde entre lui et ses camarades.

« Avec du recul, j’ai compris que beaucoup n’ont pas relu le texte originel de l’appel de Daoukro depuis bien longtemps », indique le ministre avant d’expliquer. « Je voudrais rappeler, à  toutes fins utiles donc que dans la chute de son discours mémorable du 17 septembre 2014, à  Daoukro, le Président Henri Konan Bédié disait : « L’objectif d’une telle candidature est double : d’abord, assurer le succès du RHDP aux élections de 2015 dans l’intérêt de la Côte d’Ivoire et de la paix. Ensuite, aboutir à  un parti unifié, PDCI-RDR, pour gouverner la Côte d’Ivoire, étant entendu que ces deux partis sauront établir entre eux, l’alternance au pouvoir dès 2020 .Cet extrait permet de comprendre que le Président Bédié a établi lui-même l’ordre chronologique des tà¢ches à  accomplir dans la mise en œuvre intégrale de l’appel de Daoukro, à  savoir la candidature unique, le parti unifié et l’alternance. »

Poursuivant , il souligne que, pour Bédié, il s’agit en premier lieu d’« assurer le succès du RHDP aux élections de 2015 (…) ensuite aboutir à  un parti unifié, PDCI-RDR, pour gouverner la Côte d’Ivoire, étant entendu que ces deux partis sauront établir entre eux, l’alternance au pouvoir dès 2020 ».

Lui même récemment appelé à  se ressaisir par le parti de Bédié, celui que l'entourage de Bédié qualifie de "traite" ayant opté pour Ouattara, invite Billon, Bendjo, Guikahué et autres à  eux même se ressaisir et d’éviter d’imposer selon lui, une dictature de la pensée unique et du rejet systématique.

Donatien Kautcha, Abidjan

Vous êtes abonnés Orange en Côte d'Ivoire, recevez les infos exclusives de koaci.com en souscrivant au #124*154# (103fcfa la semaine)

Ci-dessous l’intégralité de la sa lettre…

Je note avec beaucoup d’amertume que le débat politique s’emballe particulièrement ces derniers temps au sein de notre grande famille des Houphouëtistes sur la question de l’interprétation de l’appel de Daoukro.

Après le triomphe éclatant du candidat du RHDP à  la présidentielle de 2015, quelle doit être la prochaine étape ? Devons-nous réaliser le parti unifié avant l’alternance ou vice-versa ?

Cette question me semble d’autant plus pertinente qu’au PDCI-RDA aujourd’hui, certaines personnes sont prêtes à  trancher la tête à  tout militant qui ose parler de parti unifié.

Tous les défenseurs du RHDP et du parti unifié sont voués aux gémonies, taxés de traîtres, de renégats et j’en passe.

La tolérance et le dialogue, des valeurs si chères à  notre parti sont en train de céder du terrain à  l’intransigeance et aux excès.

« Avec du recul, j’ai compris que beaucoup n’ont pas relu le texte originel de l’appel de Daoukro depuis bien longtemps », indique le ministre avant d’expliquer . « Je voudrais rappeler, à  toutes fins utiles donc que dans la chute de son discours mémorable du 17 septembre 2014, à  Daoukro, le Président Henri Konan Bédié disait : « L’objectif d’une telle candidature est double : d’abord, assurer le succès du RHDP aux élections de 2015 dans l’intérêt de la Côte d’Ivoire et de la paix. Ensuite, aboutir à  un parti unifié, PDCI-RDR, pour gouverner la Côte d’Ivoire, étant entendu que ces deux partis sauront établir entre eux, l’alternance au pouvoir dès 2020 .Cet extrait permet de comprendre que le Président Bédié a établi lui-même l’ordre chronologique des tà¢ches à  accomplir dans la mise en œuvre intégrale de l’appel de Daoukro, à  savoir la candidature unique, le parti unifié et l’alternance. »

En effet, le Président du PDCI-RDA dont tout le monde s’accorde à  dire qu’il place chaque mot à  sa place quand il s’exprime, a utilisé deux connecteurs logiques, les adverbes de temps « d’abord » et « ensuite », pour nous orienter sur les différentes phases de l’application de l’appel de Daoukro.

Ainsi, pour le Président Bédié, il s’agit en premier lieu d’ « assurer le succès du RHDP aux élections de 2015 (…) ensuite aboutir à  un parti unifié, PDCI-RDR, pour gouverner la Côte d’Ivoire, étant entendu que ces deux partis sauront établir entre eux, l’alternance au pouvoir dès 2020 ».



Je voudrais également rappeler que lors de l’installation officielle du ministre Amadou Soumahoro en tant que Président du directoire du RHDP, le lundi 15 février 2016 à  Daoukro, le Président Henri Konan Bédié, Président de la conférence des présidents du RHDP, pour mettre fin à  la polémique autour du nom du futur parti unifié a dit ceci : « en accord avec le Président Alassane Ouattara, le parti unifié est dénommé Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix, RHDP. Il devra regrouper tous les partis composant le RHDP…»

Concernant l’alternance, j’ai été personnellement instruit par le Président Bédié, face à  la polémique qui enflait, pour rappeler que cette question relève du « domaine réservé » à  nos deux chefs.

Dès lors, comment comprendre ces irruptions récurrentes des cadres du RHDP sur un terrain que les Présidents Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara se sont réservés ?

Mon objectif en écrivant cette lettre ouverte est d’éclairer la lanterne des irréductibles et des va-t-en-guerre qui pensent que l’avenir du PDCI-RDA doit se jouer dans la rue. Je voudrais inviter les uns et les autres à  mettre balle à  terre. Le PDCI-RDA n’est en guerre contre personne et il faut que les uns arrêtent de stigmatiser les autres parce que tout simplement nous avons une approche différente des choses.

Au fond, nous voulons tous la même chose mais dans la forme, nous avons parfois des opinions qui divergent. Mais, est-ce que cela fait de nous, pour autant, des traîtres, des parias, des renégats, des personnes qu’il faut détruire, par tous les moyens, y compris en nous empêchant de nous exprimer dans les médias proches de notre parti ?

Aujourd’hui, le climat est trop austère au sein du PDCI-RDA. Même ceux qui ont été appelés, à  l’époque, « les irréductibles » n’ont pas été stigmatisés et exposés à  la vindicte populaire par des communiqués du secrétariat exécutif.

Je voudrais demander aux uns et aux autres de se ressaisir et d’éviter de nous imposer une dictature de la pensée unique et du rejet systématique.

Revenons tous aux fondamentaux du PDCI-RDA et œuvrons au renforcement du RHDP, gage de paix, de stabilité et de progrès partagé au pays du Président Houphouët-Boigny.

Je voudrais, pour conclure, inviter les uns et les autres à  méditer ces paroles prononcées par le Président Henri Konan Bédié lors du troisième anniversaire de l’appel de Daoukro, le 17 septembre 2017, et je cite : « notre alliance résout le problème de la gestion du pays et l’Appel de Daoukro balise le problème des successions au pouvoir. Chacun sait qu’il est désormais impossible à  une seule formation politique, si puissante soit-elle, de gérer notre pays. C’est la raison pour laquelle nous devons, au niveau de notre alliance, nous accepter les uns les autres et trouver entre nous, les moyens de gérer ensemble la Côte d’Ivoire. Ainsi, au quotidien, nous devons apprendre à  travailler à  la cohésion et dans la cohésion en notre sein. Nous devons être unis et solidaires ; il nous faut pratiquer le vivre ensemble ; la paix est à  ce prix. Allons donc au Parti unifié, pour la survie du RHDP et à  l’union des enfants d’Houphouët-Boigny. (…) Le Parti Démocratique de Côte d’Ivoire est un parti de dialogue et de paix. Je souhaite que cela continue d’être le leitmotiv de tous les militants. Nous devons désormais éviter les paroles et les comportements tendancieux et violents ».

Et moi je m’inscris dans cette vision.

A bon entendeur, salut !



Kobenan Kouassi Adjoumani,

Membre du bureau politique du PDCI-RDA
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Gabon : Depuis Rabat, Ali Bongo s'adresse aux gabonais «je vais mieux,...
 
 
Gabon : Depuis Rabat, Ali Bongo s'adresse aux gabonais «je vais mieux, et me prépare à  vous retrouver très vite»
Politique
 
Côte d'Ivoire : Voeux 2019, Ouattara annonce la libération de 2532 dét...
 
 
Côte d'Ivoire : Voeux 2019, Ouattara annonce la libération de 2532 détenus de droit commun et réitère la réforme de la CEI pour 2020, intégralité du discours
Cameroun : Voeux 2019, Biya appelle les camerounais à  l'aider pour consolider la paix et l'unité du pays
Politique
Cameroun : Voeux 2019, Biya appelle les camerounais à  l'aider po...
Cameroun il y a 6 mois
 
Côte d'Ivoire : Mairie de Fresco, de graves accusations portées contre Alain Lobognon
Politique
Côte d'Ivoire : Mairie de Fresco, de graves accusations portées c...
Côte d'Ivoire il y a 6 mois
 
Sénégal : Vérification des parrainages pour la Présidentielle, seuls 7 candidats admis d'office, 3 reçus au 2nd tour et 19 ajournés
Politique
Sénégal : Vérification des parrainages pour la Présidentielle, s...
Sénégal il y a 6 mois
 
 
 
 
  9 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Guéguerre au PDCI autour du parti unifié, Adjoumani explique à  sa manière «l'appel de Daoukro»
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
ibradia
Le problème PDCI rdr c’est juste le candidat expliquez clairement le problème il y a ceux que le PDCI est baoulé.Bedie en fin stratège pense t’il utilise d’autres personnes pour mener ce combat.Mon inquiétude c’est qu'on tombe à  nouveau dans les dérives tribales.D’ailleurs ne saurait être la propriété des baoule parce que à  toute fin utile ce parti était implanté partout en Côte d’Ivoire.Ils savent que seuls ils peuvent pas gagner les élections.Le rdr veut l’alternance mais veux un candidat qui unira le meilleur
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
baryond
Le.ventrilogue dit quoi encore ? Adjoumani ait honte un jour et pense au parti qui a fait de toi ministron
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
tomas
@baryond êtes vous un sachant de l'appel de Daoukro?si vous l’êtes, donnez la réplique au ministre au lieu d'insulter?rapportez nous le vrai contenu du document lié à  cet appel et le débat sera clos.Mr Adjoumani a été on ne peut plus clair. il y'a des gens aux ambitions démesurées qui veulent profiter de la naïveté des gens comme vous pour se faire voir et comme la meilleure façon ici en cote d'ivoire de se faire voir est de dire le contraire de ce que tout le monde sait pour se faire une place au soleil alors tout le monde s'y met.MR BILLON DIT , MR ADJOUMANI DIT ,MAIS POURQUOI BEDIE NE PARLE PAS?
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Houphouet4ever
Adjoumani, sois tu fais semblant, sois tu ne comprends pas francais. Ce bout de phrase que tu as cite pourtant clos le debat: " étant entendu que ces deux partis sauront établir entre eux, l’alternance au pouvoir dès 2020". ETANT ENTENDU QUE= puisque (conjonction de subordination), pour ne pas etre long equivaut a une condition, un prealable au Parti Unifie. Autrement dit l'ALTERNANCE vient AVANT parti unifie. Le reste de la phrase avec DES est d'une clarte epoustouflante! Bedie parle pas beaucoup mais il comprend francais. Et dire qu'on est ministre pauvre Cote d'Ivoire!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Bebi yere ye
Le problème majeur c'est pas le parti unique mais c'est l'alternance que veut le pdci dont le rdr ne veut pas entendre parler. Bedier dit qu'il a soutenu ODA euh........AO en 2010 et 2015 et que maintenant c'est son tour enfin c'est le tour d'un candidat pdci. c'est ça le vrai problème sinon le reste c'est la poudre aux yeux........
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
CD
HOUPHOUET4ever Merci pour ce commentaire. Mais il semble que le monsieur était professeur de français si ma mémoire est bonne. Si je me trompe aidez moi. Sinon votre analyse est pertinente.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
ILLUSIONS PERDUES
bon ns qui n'avons pas de PhD en Français là  on peut pas parler ds ça. sinon, assamafou!!!
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Igwe Ikemefuna
C'est tous ceux-là  qui induisent Bédié en erreur et tout ça pour leur ventre.Le pdci aura son candidat et Bédié sait qu'il n'a plus droit à  l'erreur.Allez au rdr.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
baryond
@Tomas contredire qui?quoi? tu n'as pas lu la partie du texte que cet adjoumani à  essayé d'expliquer à  sa sauce ventriloque? @Houphoeut à  repris en français d'adjame si tu comprends pas français du plateau. @Ibradia le pdci est baoule depuis quand?Tu aurais pu dire à  kan. Et en plus ou est le mal quand on peut aussi dire que le Rdr est dioulas.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Après les résultats de l’analyse de l’intoxication à Abatta, faut-il interdire la fabrication du Koutoukou dans le pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008