Nigeria Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Nigeria: Affaire Dapchi, l'Armée dément et ne reconnait pas le Sergent Bako
 

Nigeria: Affaire Dapchi, l'Armée dément et ne reconnait pas le Sergent Bako

 
 
 
 11772 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 26 mars 2018 - 14:50

Sergent David Bako

© koaci.com– Lundi 26 Mars 2018 – L'Armée nigériane a démenti des publications sur des réseaux sociaux dont Facebook au sujet d'un « Sergent David Bako », décrit comme un déserteur. L’intéressé a propagé de fausses nouvelles selon lesquelles l'enlèvement des écolières Dapchi a été planifié à  la présidence du pays.

A l’origine de ce démenti, le faux Sergent a affirmé que l'enlèvement a été planifié à  hauteur de 80 millions de Naira soit un montant d’environ 120 millions de F Cfa.

Avant de faire son démenti, l’Armée a mis au point avoir vérifié ses dossiers et n'a trouvé quelqu’un du nom de Sergent David Bako qui a servi dans ses rangs et qui a déserté ou a été renvoyé. Elle a par ailleurs mis en cause le journal en ligne, Dailyglobewatch.eu, qui a relayé l’information qui n’est pas avérée.

L’Armée a par conséquent demandé, par la voix de Texas Chukwu, son directeur des relations publiques, à  la population de « de ne pas tenir compte des aveux faits par le soi-disant Sergent Bako, qui n'était pas dans l'Armée ».

En plus de ce démenti, le gouvernement s’est élevé aussi hier dimanche en qualifiant l’information de mensonges non fondés. A ce sujet, le ministre nigérian de l'Information et de la Culture, Alhaji Lai Mohammed, a déclaré que « Je peux vous affirmer catégoriquement que ce David Bako est un faux. Il n'est pas un soldat dans l'Armée nigériane…L'intention de ceux qui sont derrière la désinformation et les fausses nouvelles est de causer la désaffection entre les chrétiens et les musulmans et entre les sudistes et les nordistes ».

Pour les faits à  l’origine de cette rumeur, rappelons qu’un total de 111 filles ont été enlevées au Collège secondaire et technique gouvernemental des filles (GGSTC) à  Dapchi le 19 février 2018. Elles ont été récemment libérées et il reste à  cette heure une dernière en captivité.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou mensah@koaci.com –

L'information du continent en temps réel via l'appli Android de KOACI (cliquez ici)
Ou Apple (cliquez et installez-la sur votre iPhone ou iPad)
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Loi sur la CEI, pour vous le président de la comission de l'Union Africaine parle t'il au nom de l'Union Africaine?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Bilan de Ouattara, prenez vous au serieux les critiques de Guillaume S...
 
1032
Oui
42%  
 
1382
Non
56%  
 
36
Sans Avis
1%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008