Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Disparité femmes-hommes, un atelier national pour diagnostiquer les causes
 

Côte d'Ivoire : Disparité femmes-hommes, un atelier national pour diagnostiquer les causes

 
 
 
 9636 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 12 avril 2018 - 17:44

©Koaci.com- Jeudi 12 avril 2018 - Le ministère de la femme, de la protection de l’Enfant et de la solidarité a procédé au lancement de l’atelier national de validation de l’analyse genre en Côte d’Ivoire, ce jeudi, à  Ivotel hôtel, au Plateau, en partenariat avec la délégation de l’Union Européenne et le bureau pays d’ONU Femmes.

L’enjeu de cet atelier, prévu du 12 au 13 avril 2018, selon la représentante du ministre de la femme, de la protection de l’Enfant et de la solidarité, Berthé A. est de faire le diagnostic des disparités entre femmes et hommes.

Cela avec pour objectif principal de définir les causes des « lenteurs » et « inégalités » des progrès chez la gente féminine, qui représente 48 % de la population ivoirienne en 2014, afin de « combler le fossé entre les hommes et les femmes » dans huit domaines d’intérêt, à  savoir : Justice et Sécurité ; état civil et migration ; emploi, protection sociale et formation professionnelle ; santé et éducation ; foncier rural ; énergie ; économie et accès au financement ; gouvernance politique et prise de décision.

De plus, cet atelier de réflexion et d’analyse sur la disparité du genre en Côte d’Ivoire permettra de nourrir le dialogue politique de l’Union Européenne avec l’Etat ivoirien et apporter des réponses à  la question de l’inégalité des sexes par les programmes financés par l’UE et ses membres.

C’est à  juste titre que pour l’ambassadeur de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire, Jean François Valette, les résultats de ce programme sur le genre, qui représente un sujet d’une importance capitale face aux inégalités persistantes, devraient servir de référence à  l’échelle nationale voire sous régional pour la représentante du bureau pays d’ONU Femmes, d’autant plus qu’ils pourraient contribuer à  réduire les disparités et renforcer le pouvoir d’action des femmes notamment dans les instances de décisions.

Par ailleurs, précisons que les résultats de l’atelier national de validation de l’analyse genre en Côte d’Ivoire offriraient à  l’Etat l’opportunité de disposer entre autres de moyens d’adopter des politiques macroéconomiques et budgets sensible au genre ; au ministère de tutelle de redynamiser et renforcer les capacités des acteurs chargés de l’intégration du genre ; à  l’UE d’appuyer, financer et accompagner le renforcement des capacités en matière d’égalité femmes/hommes ; aux partenaires au développement d’appuyer la mise en place d’un programme national intégré genre.

Casimir Boh, Abidjan

Vous êtes abonnés Orange en Côte d'Ivoire, recevez les infos exclusives de koaci.com en souscrivant au #124*154# (103fcfa la semaine)
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Les craintes vis à vis d'une dégradation du climat des affaires en vue de la présidentielle de 2020 sont elles compréhensibles?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Meeting conjoint FPI-PDCI, peuvent-t-ils vraiment s'entendre en vue de...
 
2462
Oui
65%  
 
1122
Non
30%  
 
183
Sans Avis
5%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008