Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Les mutineries ont fait fuir les investisseurs  à  Bouaké, affirme  le président du Conseil régional
 

Côte d'Ivoire: Les mutineries ont fait fuir les investisseurs à  Bouaké, affirme le président du Conseil régional

 
 
 
 7753 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 14 avril 2018 - 09:51

Abonouan-


© koaci.com – Samedi 14 Avril 2018 - Invité à  la tribune-débat de l’Union nationale des journalistes correspondant de presse de Côte d’Ivoire (Unajcop-Ci), en cours de semaine au RanHôtel de Bouaké, le président du Conseil régional du Gbêkê, M. Jean Kouassi Abonouan a fait savoir que les dernières mutineries ont fait fuir des investisseurs américains alors que ceux-ci étaient prêts à  investir dans divers secteurs. Ceux-ci devraient engendrer plus de 250.000 emplois dans la région. 


« Pleurons toutes les mutineries, car celles-ci font du tort à  la région et aux mutins eux-mêmes. La dernière mutinerie a éloigné des investisseurs américains qui étaient prêts à  faire des investissements qui généreraient près de 250.000 emplois », a regretté Jean Kouassi Abonouan. Qui a plaidé pour un plan Marshall, vu que la région de Bouaké s’est retrouvée dans un état de délitement très avancé du fait des dix années de la crise militaro-politique.


Toutefois, jugeant son bilan largement satisfaisant, Jean Kouassi Abonouan a affirmé que son conseil a investi au total 11, 367 milliards F CFA dans des projets socio-économiques au profit des populations locales, en cinq ans d’exercice. Ces investissements ont porté sur la construction et la réhabilitation de 32 écoles, la construction et la réhabilitation de 23 centres de santé, la réalisation de 32 forages pour la fourniture des villages en eau potable, l’électrification de 23 villages, la construction de 15 logements sociaux et 6 marchés de province. 


A cela s’ajoutent les programmes d’autonomisation de la femme et d’insertion des jeunes à  travers des subventions et le financement de certains programmes de formation. Sans oublier les dons d’ambulance à  chaque département qui compose le Conseil régional du Gbêkê et la la construction d’une usine de transformation du manioc à  Djebonoua. Cette unité, a-t-il dit, a généré 55 emplois directs et 200 emplois indirects. 


Donatien Kautcha, Abidjan

Vous êtes abonnés Orange en Côte d'Ivoire, recevez les infos exclusives de koaci.com en souscrivant au #124*154# (103fcfa la semaine)


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Après les résultats de l’analyse de l’intoxication à Abatta, faut-il interdire la fabrication du Koutoukou dans le pays ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Peut-on parler de génocide en ce qui concerne l’attaque des Wê en 201...
 
1270
Oui
76%  
 
322
Non
19%  
 
75
Sans avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008